Circonscription

Fermer APC

Fermer Coordonnées

Fermer Ecoles collège

Fermer Evaluations

Fermer Formation continue 2015 2016

Fermer Livret(s)

Fermer Projets

Fermer Projets EPS

Fermer Ressources Admin.

Fermer Ressources Arts et culture

Fermer Ressources EPS

Fermer Suivi des élèves

Pédagogie
Actions Projets
Prêt aux écoles
Education Physique Sportive et Artistique - Arts du cirque

 

Cyril GIRARD CPC EPS St Marcellin

Mars 2014

 

Cirque_Bandeau_titre.png

LES ARTS DU CIRQUE

- Education Artistique Culturelle et Sportive -

 

1. Pourquoi faire du cirque à l’école ?

2. Le matériel

3. Gérer la sécurité  & aider à progresser

4. Faire appel à un intervenant

5. Comment évaluer en cirque ?

6. Une petite touche d’acrosport…

7. Documents pour organiser sa séquence

 

 

1. Pourquoi faire du cirque à l’école ?

Le cirque mêle apprentissages moteurs et éducation artistique

Il permet en effet de développer des compétences motrices spécifiques du type équilibration, coordination et dissociation segmentaire, qui se rapprochent des compétences gymniques. Mais, il s’exerce dans un cadre beaucoup moins codifié, laissant place à l’imaginaire et à la créativité.

Le cirque est accessible à tous.

Royaume des funambules, acrobates, équilibristes, jongleurs, clowns… le cirque offre le spectacle d’exploits extraordinaires, jamais vus. Il véhicule un imaginaire très riche dans lequel la mise en jeu du corps rime avec plaisir et désir qui sont les moteurs de l’engagement de l’élève. De ce fait l’engagement de tous est grandement facilité.

Un support riche au croisement de plusieurs disciplines

De plus, par leur aspect pluriel, les arts du cirque peuvent devenir un formidable lieu de rencontre pour la plupart des disciplines enseignées à l’école.

  • Maitrise de la langue : création de poésies, d’affiches, d’invitations, de fiches de fabrication, … Expression orale et écrite, mise en scène, exposés oraux…
  • Arts visuels : travail sur le corps et ses représentations simplifiées, études des couleurs du cirque, fabrication des décors, des costumes ; créations artistiques diverses…
  • Education musicale : écoute musicale ; création d’un accompagnement musical original…
  • Sciences : travail sur les équilibres, les leviers, le corps humain : ses segments, ses articulations.
  • Histoire : naissance et évolution du cirque au cours du temps ; caractéristiques sociales des époques traversées… Du cirque traditionnel à la multitude des formes circassiennes actuelles
  • Technologie : construction d’objets de cirque ou de mise en scène…
  • Anglais : le vocabulaire du cirque…

 

On le voit, grâce à la richesse de l’imaginaire qu’ils véhiculent, les arts du cirque peuvent faire l’objet d’un projet porteur à l’école. Pour ce, on veillera à privilégier des formes de travail laissant place à l’autonomie et la créativité, ainsi qu’à multiplier les liens transversaux.

 

2. Le matériel

Comment se procurer le matériel nécessaire à la pratique des arts du cirque avec une classe ? La question a bien sûr toute son importance, mais ne doit pas vous décourager ! Il y plusieurs solutions…

 

Commencer par faire le tour du matériel présent dans l’école, avec un autre regard…

En effet, l’utilisation détournée de bon nombre d’objets présents dans l’école peut constituer une bonne base. Prenons quelques exemples :

  • Banc, chaises, tables, matériel de motricité (petit ou volumineux)… offrent de nombreuses possibilités pour travailler l’équilibre.
  • Cerceaux, balles, ballons de baudruche, sacs en plastique, petits objets divers pour s’entrainer à lancer et rattraper et ainsi amorcer le jonglage.
  • Plots, barres en plastique (type ASCO par ex), baguette… à mettre en équilibre sur la main, le doigt, le menton, la tête, le dos…

 

Emprunter

La circonscription vous propose d’emprunter un lot de matériel pour une période.

Lot N°1 : VOIR CE LOT N°1

Lot N°2 : VOIR CE LOT N°2

Pour les emprunter, consulter le tableau de prêt.

Certaines MJC prêtent leur matériel, voir directement avec vos communes.

Acheter

L’investissement peut en valoir le coût. La grosse dépense reste la boule, mais n’est pas rigoureusement essentielle. Acheter un fil d’équilibre ne semble pas prioritaire du tout, car très onéreux, encombrant et très spécifique. Une poutre basse ou haute peut par ailleurs s’y substituer ou encore une fabrication « maison », comme celles proposées dans les lots prêtés par la circonscription.

Pour les petites écoles ou les RPI, un achat groupé peut être une bonne solution.

Ordre de prix

Fil d’équilibre

1 000€ (dépense non essentiel !)

Grosse boule de bonne qualité

Au moins 200€

Pédalgo

30€

gogocycle

30€

Kit jonglerie

A partir d’une soixantaine d’euros

Rouleau américain

35€

Frais de port

A prévoir…

 

Principaux sites spécialisés dans la vente de matériel de cirque :

 

Fabriquer

L’idée de fabriquer une partie du matériel est tout à fait intéressante. Certains objets s’y prêtent particulièrement bien : les balles de jonglage peuvent être faites par des enfants de la PS au CM2 ; les rouleaux américains par des cycles 2 ou 3 (dessins, mesures, traçage) ; des éducatifs pour le fil d’équilibre (planche sur la tranche stabilisée par des bois)… Ces objets pourront faire l’objet d’élaboration de fiches de fabrication. La fabrication par tous les élèves permettra d’avoir, par exemple, un grand nombre de balles. Les enfants pourront ainsi pratiquer lors des récréations, après la cantine, chez eux…

Liens pour fabriquer ses propres balles :

http://www.multiloisirs.com/jonglerie/ballestissus.htm (bien pour des mains de cycle 3, mais pas de plus petites…)

http://www.latoilescoute.net/Balles-de-jonglage-methode

http://www.ec-moulin1-villeneuve.ac-versailles.fr/spip.php?article51 (fonctionne bien aussi avec de la farine, un entonnoir et un crayon pour tasser)

http://www.ac-nancy-metz.fr/ia57/netaventure/documents-texte/rpi/jonglage/jonglage.htm

Me faire part d’autres liens utiles…

Récupérer

Puisque l’on essaie de mettre toutes les chances de notre côté pour avoir du matériel, n’oublions pas cette solution : la récup’

Dans votre entourage ou par le biais des parents d’élèves, il est souvent possible de récupérer du matériel fort utile :

  • Tourets de câble électrique, cylindres de gros diamètre en PVC, cylindres en carton très épais… Pour travailler les équilibres (si besoin, nettoyer, poncer, tester la solidité du matériel)
  • Des vêtements devenus trop petits ou qui ne servent plus… Peuvent devenir des costumes.

 

 

3. Gérer la sécurité & aider à progresser

Que ce soit lors d’un travail d’équilibre, d’acrobatie ou encore de clown, la notion de prise de risque est présente. Et ce, aussi bien pour l’enfant que pour l’adulte.

Si la maîtrise du risque et la notion d’engagement font partie intégrante des apprentissages, il faut néanmoins contrôler les conditions de pratique pour aider les élèves à progresser dans des conditions de sécurité maîtrisées. On entendra ici la notion de sécurité au sens large. C'est-à-dire non seulement lorsqu’elle concerne l’intégrité physique, mais aussi sur son versant affectif et psychologique. Autrement dit, il nous faut créer les conditions pour que l’enfant ose choisir de mettre en jeu son corps ou pas, pour le moment, que ce soit pour se mettre debout sur la boule ou le fil, comme pour jouer un personnage avec ou devant le groupe.

Le rôle de l’enseignant sera :

  • Prévoir un aménagement matériel dans lequel les enfants sont en sécurité.
  • Organiser l’encadrement humain pour créer les conditions de sécurité.
  • Créer les conditions pour que les échanges entre enfants et adultes soient libérés. Les enfants doivent pouvoir dire ce qu’ils ressentent afin de pouvoir faire des choix quant à leur engagement dans l’activité.
  • En ce qui concerne les équilibres sur engin, des chutes sont inévitables, l’enfant devra donc apprendre à chuter. Accompagner les élèves dans l’identification du moment où la chute maîtrisée devra être déclenchée. La chute provoquée fait donc partie intégrante des contenus d’enseignement.
  • En acrosport (empilements humains), les notions de sécurité sont reprises lors de chaque séance (voir plus loin les informations à ce sujet)

 

Pour avoir des conseils sur la gestion de la sécurité ainsi que des éléments pour aider les élèves à progresser

CLIQUER ICI

 

 

4. Faire appel à un intervenant

Lorsque l’on souhaite donner davantage de relief à son projet cirque, on peut solliciter un artiste ou une compagnie de cirque. L’intervenant doit être agréé par l’Education Nationale.

Un partenariat s’engage alors entre la ou les classes concernées et le ou les artistes. L’intervenant apporte son savoir-faire et son expérience pour aider l’enseignant à construire son projet. Il intervient aussi bien dans des domaines techniques que dans la création artistique.

On peut envisager au moins trois types d’interventions :

  • L’apport d’un regard professionnel : l’artiste assiste à une séance conçue par l’enseignant et fait ensuite un point avec lui pour le guider, le former sur les points clés. (1 ou 2 séances)
  • La sensibilisation : l’artiste intervient auprès des enfants sur plusieurs séances pour une découverte avancée de l’activité.
  • La création d’un spectacle avec 3 interventions de 2 jours (par exemple) sur une école ou encore la présence de la compagnie pendant un stage groupé d’une ou deux semaines.

Sur notre circonscription, une compagnie de cirque est présente. Il s’agit de la Compagnie Filyfolia.

Cirque Filyfolia

La Buissière

301, impasse Chapel

38 470 L'Albenc

04 76 36 09 32

contact@filyfolia.com

www.filyfolia.com

 

Une autre compagnie mène des projets sur le Sud Grésivaudan. Il s’agit du Filet d’air.

Le filet d’air

Compagnie le Filet d'Air

Mairie
26620 Lus La Croix Haute

06.08.26.10.40

contact@lefiletdair.fr

www.lefiletdair.fr

 

Rappel : si vous faites appel à un intervenant extérieur, vous devez renseigner un

Projet d’intervention

 

 

5. Comment évaluer en cirque ?

Il est important d’évaluer les élèves, non pas sous l’œil de la performance motrice pure, mais au regard du projet qu’il a réalisé. On prendra ainsi en compte les éléments suivants.

Sur le plan moteur : les progrès, c'est-à-dire la différence entre l’état initial et l’état final des compétences motrices. Cette évaluation pourra se faire à partir de la fiche élève « Mes progrès en cirque » et des numéros réalisés lors de la représentation.

Quelques repères à ce sujet sur la page du site de l’IA de Charente-Maritime. (P5)

Sur le plan artistique : qualité et quantité d’éléments créés lors de la représentation, transitions entre les différents éléments d’un numéro et entre les numéros, qualité des jeux de scène, feront partie des observables.

Investissement dans les différents rôles : meneur d’échauffement, d’étirement, M. Loyal, spectateur…

Dans tous les cas, si la séquence de cirque fait l’objet d’une évaluation par l’enseignant, celui-ci explicitera clairement dès le départ les critères qui seront observés.

 

 

6. Une petite touche d’acrosport…

Maîtrise de l’équilibre, engagement, prise de risque et créativité sont également présents en acrosport ; discipline qui est d’ailleurs souvent considérée comme une des familles des activités circassiennes.

Quand pratiquer ?

Cirque_tbl_acrosport.png

Quel matériel est nécessaire ?

Il faut pratiquer sur un sol mou : tatami, tapis de gym fins (≈5 cm).

Quelles précautions prendre pour la sécurité ?

En début de séquence et lors de tous les échauffements on prendra un temps pour énoncer et travailler sur les règles de sécurité à partir d’empilements simples.

 

Comment débuter ?

On peut, par exemple, partir de figures proposées

On distribue aux élèves un document proposant une ou plusieurs figures à réaliser à 2, 3 ou 4. On en étudie la faisabilité ensemble en essayant d’identifier les éléments clés : où se situent les appuis ? Comment sont orientés les segments ? Dans quel ordre va-t-on devoir s’y prendre ?

Dans un premier temps, ce travail est fait avec l’aide de l’enseignant. C’est ce dernier qui valide la faisabilité, soit oralement, soit par un codage sur la fiche, qui indique par exemple que la figure peut, on ne peut pas se faire pour le moment et si la présence de l’adulte est nécessaire pour cette figure.

Au tout début, il est préférable que tous réalisent les mêmes figures, cela permet à l’enseignant d’identifier rapidement quels enfants vont avoir besoin d’un étayage plus important au début.

Créer ses figures

Les élèves devront également créer leurs figures. Pour ce faire, il faudra qu’ils se répartissent les rôles (voltigeur/porteur) et qu’ils identifient les étapes de la construction de l’empilement. La création sera plus ou moins guidée, l’enseignant pourra poser des contraintes, comme le nombre d’acrobates, le nombre d’appuis au sol et sur les porteurs, leur localisation…

Se représenter et représenter

Cette étape est fondamentale, lors de chaque phase, les élèves vont fabriquer des images mentales qui représentent leurs corps en action.  Que ce soit pour garder en mémoire une figure ou en créer, le passage par le dessin va aider à alimenter ce processus. Le rôle de la photographie et de la vidéo prend ici une place intéressante pour aider les élèves à affiner leurs représentations.

Liens pour l’acrosport

  • Site dédié à l’acrosport avec notamment des figures en 3D :

http://acrosport.roudneff.com/

 

7. Documents pour organiser sa séquence

Exemples de fiches élèves :

Ces fiches ont pour objet de donner des repères au fil des séances afin que les élèves évaluent les progrès réalisés et élaborent un projet d’apprentissage personnel.

Celles-ci ont pour objet de donner des repères et des critères de réussite à l’intérieur même d’une séance. Il s’agit d’exemples pour une séance de début de séquence pour un cycle 3.

 

Pour l’enseignant:

 

Liens utiles:

 

Ouvrages

« C’est quoi ce cirque ? », Revue Contre-Pied, Hors série n°3, mai 2012

 

 

Liens vers l’actualité des spectacles

Liste non exhaustive de liens vers des programmations de compagnies circassiennes ou de salles de spectacle.

Calendrier des spectacles du Cirque Filyfolia

Calendrier des spectacles du Le filet d’air

Programmation du Diapason : salle de spectacles de St Marcellin

Programmation du Grand Angle : salle de spectacles de Voiron

Programmation de La Rampe : salle de spectacle d’Echirolles

Programmation de L’heure bleue : salle de spectacle de St Martin D’Hères

 


Date de création : 21/01/2010 · 18:44
Dernière modification : 22/05/2014 · 09:56
Catégorie : Education Physique Sportive et Artistique
Page lue 6514 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 23

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 3
Calendrier
Notes de Service
Visites

 0 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Recherche



I-Prof

 logo_i-prof.gif

Mentions légales
° Directeur de publication : Serge BIENVENU
° Webmestre : Cyril Girard
° Mentions légales
° Accessibilité du site
^ Haut ^