Circonscription

Fermer APC

Fermer Coordonnées

Fermer Ecoles collège

Fermer Evaluations

Fermer Formation continue 2015 2016

Fermer Livret(s)

Fermer Projets

Fermer Ressources Admin.

Fermer Ressources Arts et culture

Fermer Ressources EPS

Fermer Suivi des élèves

Pédagogie
Actions Projets
Prêt aux écoles
Sciences - Jardin pédagogique

Un jardin pédagogique à l’école 

 

Dossier élaboré par Frédérique MIRGALET,

Conseillère pédagogique

Circonscription de St Marcellin, Mars 2009

 

 

 

Pourquoi choisir de faire un jardin à l’école ?

La place dans les programmes

S’organiser en classe

·         Exemples de problèmes qui peuvent se poser à une classe qui jardine

·         Exemple d’activités que peut proposer l’enseignant en marge du travail de jardinage.

·         Ce qui mérite d’être observé en cycle 2 pour se forger des connaissances sur les plantes :

·         Les prolongements

Préparer son projet

 télécharger le document complet avec calendrier de jardinage : document cycle 1 - document cycle 2

 

 

 

Pourquoi choisir de faire un jardin à l’école ?

 

 

Pour faire vivre aux élèves des expériences et les doter de représentations sur le monde qui les entoure et de mots pour en parler.

Pour mettre en place les concepts de base (le concept de vie, de cycle), structurer le temps, développer des comportements fondamentaux : l’observation, la prise de responsabilité, sensibiliser à l’environnement et développer l’esprit scientifique.

Pour développer des compétences méthodologiques : savoir observer, comparer avec des ressources documentaires, réaliser un dessin d’observation, se donner des critères de réalisation, planifier un travail…

 

 

Le jardin sera prétexte à un travail d’apprentissage dans différentes disciplines :

·         Découverte du monde : sciences

o    Observer la diversité du monde vivant

o    Réfléchir au concept de  vivant / non vivant

o    Appréhender le cycle de vie

o    Construire des connaissances sur l’alimentation

o    Développer la perception des 5 sens

o    Construire des connaissances sur les plantes potagères, les fleurs, les plantes aromatiques, les auxiliaires du jardin…

·         En maîtrise de la langue :

o    Apprentissage du lexique : feuille tige, racine, fleur, fruit, graine, bulbe, planter, semer, biner, buter, récolter, couper, arracher, cueillir...

o    Lecture : recherche documentaire

o    Langage écrit : récits et compte rendu d’expérience. Se poser des questions, les conserver et plus tard essayer d’y répondre. Faire des lettres de demande aux parents pour les graines, à la mairie pour le gros travail. Faire des cartes d’invitation, des affiches, des lettres de remerciement. Ecrire des recettes, des conseils de plantations, de préparation, de cuisson…

·         En structuration du temps :

o    Suivre le temps qui passe en photographiant le jardin une fois par semaine ou en dessinant les différentes étapes

o    Noter les étapes sur un calendrier

o    Préparer des frises du temps pour suivre les plantations…

·         Structuration de l’espace :

o    Partager les espaces de culture

o    Faire des plans de culture...

·         Maths :

o    Prendre des mesures

o    Peser les récoltes

o    Compter les graines…

 

 

La place dans les programmes de 2008

 

DÉCOUVERTE DU MONDE  au cycle 1 :

Découvrir le vivant

Les enfants observent les différentes manifestations de la vie. Élevages et plantations constituent un moyen privilégié de découvrir le cycle que constituent la naissance, la croissance, la reproduction, le vieillissement, la mort.

Ils découvrent les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. Ils sont intéressés à l'hygiène et à la santé, notamment à la nutrition. Ils apprennent les règles élémentaires de l'hygiène du corps.

Ils sont sensibilisés aux problèmes de l'environnement et apprennent à respecter la vie.

 

DÉCOUVERTE DU MONDE  au cycle 2 :

Au CP et au CE 1, les élèves ont un accès plus aisé aux savoirs grâce à leurs compétences en lecture et en mathématiques. Ils acquièrent des repères dans le temps et l'espace, des connaissances sur le monde et maîtrisent le vocabulaire spécifique correspondant. Ils dépassent leurs représentations initiales en observant et en manipulant. Les élèves commencent à acquérir les compétences constitutives du brevet informatique et internet (B2i). Ils découvrent et utilisent les fonctions de base de l'ordinateur.

1 - Se repérer dans l'espace et le temps

Les élèves découvrent et commencent à élaborer des représentations simples de l'espace familier. Ils découvrent des formes usuelles de repré­sentation de l'espace

Les élèves apprennent à repérer l'alternance jour-nuit, les semaines, les mois, les saisons. Ils utilisent des outils de repérage et de mesure du temps : le calendrier, l'horloge.

2 - Découvrir le monde du vivant, de la matière et des objets

Les élèves repèrent des caractéristiques du vivant : naissance, croissance et reproduction ; nutrition et régimes alimentaires des animaux. Ils apprennent quelques règles d'hygiène et de sécurité personnelles et collectives. Ils comprennent les interactions entre les êtres vivants et leur environnement et ils apprennent à respecter l'environnement.

Place dans le socle commun :

Compétence 3 :

Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique L'élève est capable de :

- utiliser les unités usuelles de mesure ; estimer une mesure ;

- observer et décrire pour mener des investigations ;

Compétence 5 :

La culture humaniste L'élève est capable de :

- distinguer le passé récent du passé plus éloigné ;

Compétence 7 :

L'autonomie et l'initiative L'élève est capable de :

- écouter pour comprendre, interroger, répéter, réaliser un travail ou une activité ;

- échanger, questionner, justifier un point de vue ;

- travailler en groupe, s'engager dans un projet ;


S’organiser en classe

  

Comme tout travail à long terme, le jardin pédagogique sera à la fois présent dans la vie de la classe et sera l’occasion de temps d’apprentissages spécifiques, en petits groupes ou en classe entière.

En effet, « faire » ne suffit pas : l’implication de l’enfant dans l’action, le corporel, le sensible n’est pas suffisant pour développer une approche réflexive des situations didactiques vécues. C’est vraiment l’articulation entre le « faire » et le « dire » qui va permettre à l’enfant de construire les apprentissages.

Les traces écrites devront être présentes à chaque étape : dessins, photos, dictées à l’adulte, …

 

Concrètement dans la classe :

 

Le jardin est un projet de classe, qui dure sur un temps très long. C’est grâce à ça que cette activité permettra d’une part de travailler la structuration du temps, d’autre part de travailler des compétences transversales comme l’observation, la capacité à s’interroger, la responsabilisation. Par contre, certaines séances spécifiques pourront permettre de trouver des réponses à des questions, d’observer, de construire concepts et connaissances. Il est donc nécessaire de prévoir des temps d’interrogation et de réflexion, ainsi que des temps de formalisation.

 

Exemples de problèmes qui peuvent se poser à une classe qui jardine

 

Est-ce que les vers de terre risquent de manger nos graines ?

 Séance vidéo des vers de terre. Il s’agit d’une séance décrochée, qui permet de répondre à une interrogation des enfants. 

Que se passe-t-il sous la terre quand on sème une graine ?

Au moment des semis, semer quelques graines en pot et en déterrer de temps en temps pour observer la progression…

Est-ce que toutes les plantes sont pareilles ?

Semer en parallèle des fèves et des haricots et prévoir des temps d’observation très guidés pour comparer.

Comment se forment les radis ?

Arracher tous les deux ou trois jours un petit plant (ce qui permet d’éclaircir) et le photographier pour ensuite comparer les photos.

Comment reconnaître les plantes quand elles poussent ?

Observation et comparaison avec catalogues, livres… Prendre des photos de chaque plante au cours de la croissance afin de faire une fiche technique par plante. Faire des dessins d’observation à caque étape de la croissance.

 


 

Exemple d’activités que peut proposer l’enseignant en marge du travail de jardinage.

 

Au cycle 1 :

Temps de langage et de lexique autour des activités de jardinage : l’imagier des outils et des plantes

Elaboration de fiches d’identité des plantes

Fiches chronologiques du cycle de la plante

Fiches chronologiques à partir de photos pour illustrer les étapes du semis : préparer la terre, faire un petit trou, mettre la graine, tasser la terre, arroser

Mesure d’une plante qui pousse

Observation du cycle complet d’une plante

Cuisine, atelier dégustation ou atelier des odeurs…

Au cycle 2 :

Elaboration de fiches d’identité des plantes, herbier

Dessin d’observation

Fiches chronologiques du cycle de la plante

Mesure d’une plante qui pousse

Observation du cycle complet d’une plante

Cuisine, atelier dégustation ou atelier des odeurs…

 

 

Ce qui mérite d’être observé en cycle 2 pour se forger des connaissances sur les plantes :

 

Les différentes parties d’une plante et leur fonction

La  morphologie d’une graine : la plantule et les cotylédons

La morphologie d’une fleur (pistil étamines)

La germination (planter spécialement des graines dans des petits pots de terreau et les sortir au fur et à mesure)

La formation d’un radis (on voit bien, en arrachant tous les jours un radis, comment la racine se forme puis de gorge de réserves)

Le cycle complet d’une plante, de la graine à la graine (exemple de la fève)

Eventuellement, les besoins des plantes (mais dans des plantations semées à cet effet, quad la plante est déjà un peu grande, on peut se poser la question de ses besoins. On sera alors dans une démarche expérimentale.

 

Les prolongements

 

La biodiversité

La pollinisation, le rôle des insectes

Les plantes dans la chaîne alimentaire

L’éducation au développement durable

Les plantes et les hommes

Plantes sauvages ou plantes cultivées

Que mangeons-nous dans les plantes

D’où viennent les plantes que nous mangeons

Fruit ou légume ?

 

 

Préparer son projet

 

 

Choisir l’emplacement

·         Emplacement ensoleillé

·         Visible de la cour pour que les élèves puissent y aller pendant la récréation.

·         Relativement protégé pour que les élèves ne l’abiment pas en jouant dans la cour (ballon lancé sur les plantes…)

·         Suffisamment vaste pour prévoir des planches à cultiver, et des espaces de circulation pour accueillir toute la classe.

·         Pas trop loin d’un point d’eau.

·         Il est préférable que le matériel soit rangé à proximité du jardin.

 

Préparer les planches

·         Des planches suffisamment étroites pour ne pas avoir à marcher dedans (1 mètre maximum de large s’il y a un accès des deux côtés)

·         Avec des espaces de circulation bien délimités et assez larges pour accueillir du passage.

·         On peut aussi faire un jardin hors sol : Utiliser des caisses en plastique de récupération ouutiliser de très grandes jardinières en plastique.  Elles ont l’avantage d’être à hauteur de jardinage, de bien séparer l’espace de circulation de l’espace de jardin. Le seul problème : le coût d’investissement sur la première année. Les remplir avec un mélange de terre de jardin et de terreau.

 

Préparer le matériel

·         Des outils de jardinage  pour les élèves :

o    Petites pelles, plantoirs, râteaux, brouettes, petits arrosoirs avec pommes

o    des ficelles et petits bâtons pour séparer les espaces du jardin au moment des semis, des tuteurs et du raphia, des étiquettes à semis

·         Des gants et des tabliers adaptés à la taille des enfants.

·         Les graines ou autres petits plants.

 

Choisir son jardin

·         Jardin potager  (légumes de printemps, à choisir en fonction de leurs particularités)

·         Jardin de fleurs (annuelles de printemps)

·         Jardin d’odeurs (plantes aromatiques, vivaces ou annuelles)

·         Jardin d’insectes ou d’oiseaux

·         Jardin d’arbres…

 

Penser au budget

·         Certaines choses peuvent être récupérées : graines, plants, pots, bacs… mais l’outillage devra être acheté

 

Penser aux partenaires

·         Mairie, service espaces verts ou employé municipal

·         Associations de protections de la nature, LPO…

·         Association Espace Nature Isère. Association basée à l'Albenc et qui posède un jardin pédagogique à Notre Dame de l'Osier

 

Les bonnes idées pour allier jardinage et développement durable :

·         Installer un bac à compost

·         Récupérer l’eau de pluie pour l’arrosage du jardin.

·         Penser à la lutte biologique contre les nuisibles (en particulier les limaces)

 

 

 

 


Date de création : 13/03/2009 · 09:47
Dernière modification : 29/01/2010 · 10:25
Catégorie : Sciences
Page lue 3559 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 20

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 8
Calendrier
Notes de Service
Visites

 0 visiteurs

 8 visiteurs en ligne

Recherche



I-Prof

 logo_i-prof.gif

Mentions légales
° Directeur de publication : Serge BIENVENU
° Webmestre : Cyril Girard
° Mentions légales
° Accessibilité du site
^ Haut ^