Circonscription

Fermer APC

Fermer Coordonnées

Fermer Ecoles collège

Fermer Evaluations

Fermer Formation continue 2015 2016

Fermer Livret(s)

Fermer Projets

Fermer Projets EPS

Fermer Ressources Admin.

Fermer Ressources Arts et culture

Fermer Ressources EPS

Fermer Suivi des élèves

Pédagogie
Actions Projets
Prêt aux écoles
Pédagogie générale - Eduquer/s’éduquer

Eduquer et s’éduquer ensemble - Philippe Meirieu

Propos recueillis par François CLAVEL
ors de la 2ème Biennale de l'Education Nationale
à l'IUFM de Grenoble, le 7 décembre 2007.

Pour quel monde ?
Dans quels domaines, avec quels partenaires ?
L’Education populaire ; quel est son avenir ?

 

Pour quel monde ?

La venue de l’enfant permet à l’adulte de se dégager des préoccupations immédiates, quotidiennes. Dans quelles conditions ?
Il faut garder à l’esprit l’avenir. Grâce à l’enfant il peut s’élever au dessus de l’immédiat, penser sur le long terme.
A travers l’éducation, on va tenter d’accompagner l’enfant d’un monde objet à un monde projet. Il est à noter le retour d’une toute puissance fonctionnelle : « Tu as le droit, donc tu peux.. »

 

Entre en jeu le capitalisme pulsionnel : son objectif, hypnotiser l’enfant, l’adulte à travers les images qui bougent, les écrans. La vitesse est un paramètre qui permet de retenir l’attention, d’empêcher la réflexion. Un exemple tout simple, la suppression des génériques, à la fin des émissions pour enfants en est une preuve. Leur maintien engagerait à choisir, donnant ainsi un pouvoir de décision sur un éventuel changement de chaîne. Or tout pousse à consommer, avoir tout, tout de suite. Il faut céder à la pulsion.

 

Les conséquences de ces phénomènes sur les enfants, sur les élèves :

  • diminution de la capacité d’attention
  • fatigue : perte d’1 h 30 de sommeil par jour
  • excitation pour se réveiller
  • agressivité, bruit, actes de violence
  • difficultés dans les familles qui sont témoins de ces phénomènes

Des solutions :
Il faut recréer l’attention en faisant tomber la tension. Il y a mise en péril de l’institution, on trouve alors des moyens chimiques pour rétablir le calme : phénomène du TDHA (troubles d’hyper activité).

 

Impératifs pédagogiques :

  • aider l’enfant à renoncer à la toute puissance de la pulsion individuelle pour se doter d’un projet qui donnera du sens
  • l’aider à renoncer à la folie de posséder à tout prix.
  • prendre en compte le développement d’une culture jeune à côté de l’école
  • l’aider à passer de la fascination narcissique à l’engagement dans un projet permettant d’accéder à une relation authentique avec autrui.

Constats : Quand tout est montré, il n’y a plus à penser, il n’y a pas d’absence à se figurer :
«  A quoi ça me fait penser ? » pour  mobiliser ainsi ma pensée.


Dans quels domaines, avec quels partenaires ?

Il faut donc trouver des outils pour faire exister l’absence, nommer ce qui nous habite. Pour cela,il faut symboliser les pulsions, donner des mots, des objets transitionnels.

C’est un défi pédagogique et culturel. Il y a déprime quand rien ne prime.

 

La société parle de perte d’autorité, mais l’autorité n’est plus au même endroit ; elle vient des modèles imposés aux jeunes : mode, jeux, idoles, équipes de sport....

L’emprise d’untel qui oblige à faire selon les archétypes. Il n’est plus possible d’aimer la poésie, d’aller voir le prof après le cours,  ....etc..

Il faut donc susciter la révolte des jeunes face à ces médias, cette tyrannie :

-passer de l’abdication d’un groupe et de son leader qui imposent un mimétisme pour permettre de sortir de la solitude. « Tu as le droit d’être différent. »

- passer de la lutte individuelle au faire ensemble

- passer d’un monde conçu comme un résultat des forces à un monde où l’on peut émerger.

 

La solution passe par la diversité des acteurs en agissant suivant ses spécificités:

-          mettre l’accent sur une dimension éducative,

-          enrichir leurs pratiques mutuelles sur des valeurs communes.

 

Dans le tissu associatif, la présence de jeunes adultes, d’adolescents plus avancés leur permettra de trouver quelqu’un qui peut leur renvoyer une image autre que celle du pouvoir.

Il faut penser à régénérer les relations intergénérationnelles. ( par exemple des jeunes aidant des gens d’une maison de retraite à maîtriser l’outil informatique.).

Il faut destituer l’enfant-roi et que l’enfant trouve sa place parmi les siens.

Aidons-le à réussir à articuler le savoir et le croire : « J’ai le droit d’avoir une opinion et des jugements sur le savoir. »

 

Le jeune peut apprendre et comprendre que le travail lui permet de transformer le monde. Il serait bon de rééquilibrer le temps de cours et le temps d’étude ; qu’il découvre la formation à la démocratie :

« Je n’obéis à la loi que parce que je la fais. »

 

L’Education populaire ; quel est son avenir ?

C’est un mouvement qui opère plus dans la prévention que dans la répression, difficilement évaluable. « Insurrection contre les injustices pour l’égalité »

L’école prend sa place, l’établissement, dans tous les projets. Il faut lutter contre le communautarisme qui entraîne excitation qui elle-même conduit à la répression. Mais prenons garde à l’autoritarisme qui ne fait tenir les hommes que par l’emprise.

Réfléchissons à l’autorité : les jeunes peuvent et doivent prendre en main leur avenir. Nous pouvons leur apporter une aide au projet, un projet collectif et non du grégaire. 

 

Posons-nous la question pour conclure : Qu’offrons-nous à l’énergie des jeunes ? Les jeunes ont en eux une violence qu’ils peuvent et doivent métaboliser.

Aidons-les à mettre en place des systèmes de transformation.


Date de création : 08/01/2008 · 11:24
Dernière modification : 12/03/2010 · 14:15
Catégorie : Pédagogie générale
Page lue 1103 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 23

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 6
Calendrier
Notes de Service
Visites

 0 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Recherche



I-Prof

 logo_i-prof.gif

Mentions légales
° Directeur de publication : Serge BIENVENU
° Webmestre : Cyril Girard
° Mentions légales
° Accessibilité du site
^ Haut ^