Vous êtes ici : Accueil > Espace enseignants > Domaines disciplinaires > E.P.S. > Cyclisme/VTT > Quelle pratique scolaire du vélo ?
Par : CPC EPS
Publié : 11 avril 2014

Quelle pratique scolaire du vélo ?

Pourquoi prévoir une unité d’apprentissage en vélo à l’école ?

L’activité vélo/cyclisme/VTT fait partie d’une discipline scolaire, l’EPS qui est obligatoire à l’école. Le vélo n’est pas une activité obligatoire dans les programmes en EPS mais chaque élève en fin de CM2 doit être titulaire de l’APER (compétence du socle) dans laquelle l’enfant doit valider des compétences en tant que rouleur. Il peut être rouleur en vélo mais aussi en roller, en trottinette.... Aucun engin n’est imposé pour la validation des compétences toutefois le vélo étant le 1er engin de déplacement pour beaucoup d’enfants, il semble incontournable de privilégier la pratique de cet engin à l’école.

Le vélo à l’école : un enjeu sécuritaire

Tout comme la natation s’entend dans une perspective essentiellement sécuritaire à l’école, la pratique du vélo et l’éducation routière relève bien d’une mission de service public.

Réglementation/recommandations : lien vers le site de la DSDEN 74

Quel est l’objectif de la pratique de cette activité à l’école ?

Former un rouleur responsable, un cycliste autonome qui ne se met pas en danger.

Quels apprentissages sont visés ?

  • contrôler sa vitesse, sa trajectoire, son équilibre : VTT (plus l’élève maitrise son vélo sur différents terrains instables plus il sera à l’aise sur la route)
  • connaître les risques liés à la pratique du vélo (sensibilisation) : équipements (casques, tenue adapté, gilet, précautions avant une sortie...)
  • connaître son engin : vérifier l’état, le régler, le réparer (atelier mécano)
  • pratiquer l’activité en groupe : rouler en groupe, rouler en tenant compte des autres (phase indispensable pour préparer une sortie)
  • connaître les règles de déplacement (rouler à droite, signalisation, respecter les espaces de circulation, ordres de passages, signaler les changements de direction...)

On n’est pas là pour apprendre des gestes techniques !!

→ Tous ces apprentissages visés sont travaillés en EPS mais aussi en classe !
→ Ils doivent être maîtrisés par l’enseignant et les éventuels accompagnateurs agréés.

Compétences attendues pour tout accompagnateur dans l’activité :
→ s’équiper correctement (tenue/équipement, réglage du vélo) = montrer l’exemple
→ connaître les règles de déplacement et code de la route et les rappeler aux élèves.
→ savoir effectuer les 3 réparations de bases suivantes : saut de chaîne, montage et démontage d’une roue, changement d’une chambre à air et gonflage.
→ savoir gérer un groupe

Etat des lieux de la pratique scolaire : des difficultés de mise en oeuvre.

Le matériel et sa gestion : quel matériel utiliser ? Celui des élèves ? Comment gérer le manque de vélo, le mauvais état des vélos ? Qui entretien, répare les vélos ? Où les stocker d’une séance à l’autre ? Toutes ces questions sont légitimes mais il n’existe pas de réponse unique. L’important pour l’enseignant et surtout pour l’équipe pédagogique est d’être convaincu de la nécessité de mettre en place un cycle vélo dans l’école. Les moyens s’organisent ensuite :
Recenser les élèves qui ont un vélo personnel ? Lesquels sont autorisés à l’apporter à l’école ? Quelles familles autorisent le prêt du vélo de leur enfant à un autre camarade ? Envisager un enseignement massé 2 semaines (1 séance par jour) pour immobiliser les vélos à l’école. Rechercher des parents « papas » susceptibles de venir assurer l’entretien des vélos. Faire la demande de prêt auprès de la compagnie d’assurance de l’établissement scolaire (contrat MAIF) de casques de vélos. Construire le projet avec l’équipe enseignante pour adapter l’utilisation de la cour...

Sentiment d’incompétence et craintes : privilégier l’activité en milieu fermé : cour de l’école ou parc, bois, sans circulation. L’enseignant doit être rassuré sur les connaissances techniques qu’il doit posséder pour mener une séquence en vélo. Le but n’est pas de former de futurs champions mais de sensibiliser les élèves pour qu’ils se comportent en cyclistes responsables.

Aménagement : on imagine tout de suite la difficulté à mettre en place des parcours avec 24 élèves sur les vélos. Privilégier les dispositifs en ateliers ou les élèves sont en autonomie. Les ateliers ont été présentés en classe avant. Faire participer quelques élèves à l’installation du matériel, d’autres au rangement. S’organiser dans l’école avec l’équipe enseignante pour que l’aménagement reste en place au moins la demi-journée.

Des exemples d’activités

S’équiper x2  : casque (taille, réglage, conformité), tenue, vélo (adapté, vérifié, réglé)

Jeux collectifs :

  • se déplacer dans un espace sans s’arrêter ni poser le pied à terre, en faisant attention aux autres. Au signal s’arrêter : le pneu avant dans le cerceau, le pneu arrière dans le cerceau, pied droit dans le cerceau, pied gauche, faire demi-tour, rouler debout, rouler en roue libre, les jambes relevées.
  • Rouler en trottinette.
  • Rouler et toucher le plus de camarades possible, sur l’épaule, en 30s. Se faire passer le témoin au sein de l’équipe le plus rapidement possible....
  • course de lenteur
  • les déménageurs

Parcours : slalom plots décalés ou alignés, passage étroit (moquette, cordes), passer sous, la bascule, toucher le foulard avec la main, franchir la planche en levant la roue avant, accélérer et freiner dans une zone.

vidéo pour tous les cycles

Documents joints