Concevoir et élaborer l’entretien du PPRE

Deux types d’entretien pour concevoir l’entretien du PPRE

  • L’entretien d’explicitation : c’est une technique de questionnement développé à partir des approches théoriques de Pierre Vermesch. Il a pour but de favoriser, de solliciter la mise en mots descriptive de la manière dont une tâche a été réalisée. L’entretien vise donc la verbalisation de l’action, telle qu’elle est effectivement mise  en œuvre et l’exécution d’une tâche précise. Le terme d’action ne concerne les conditions matérielles mais aussi les actions mentales autrement dit les procédures de réalisation.
  • L’entretien compréhensif : c’est un entretien pensé par Jean-Claude Kaufmann comme une conversation, un échange peu contraint ouvert à toutes les formes possibles de ruptures de ton. « La meilleure question n’est pas donnée par la grille : elle est à trouver à partir de ce qui vient d’être dit par l’informateur » (p.48). Le travail d’interprétation consiste à construire progressivement les hypothèses (sur les
    difficultés rencontrées par les élèves) à partir des matériaux recueillis.

L’entretien du PPRE doit articuler ces deux types d’entretien

La double visée de l’entretien du PPRE

  • Permettre à l’élève de prendre conscience de ses acquis scolaires, de ses attentes et de ses besoins Ainsi, il va se construire une relation coopérative au cours de laquelle par la confiance que le maître lui accorde, l’élève va être capable de prendre conscience de ses réussites, et de ses ressources cognitives. L’entretien est aussi le moyen par lequel le maître va amener l’élève à parler de ses difficultés, à reconnaître ses propres besoins et à formuler des attentes dans les processus de résolution de tâches scolaires.
  • Poser les jalons d’un parcours de travail. Celui-ci comprendrait un entretien « bilan », non consigné dans la demande institutionnelle mais souhaitable. Il permettrait d’en apprécier les effets et d’en mesurer les bénéfices.

Conduite de l’entretien du PPRE

L’entretien va permettre d’établir avec l’élève en difficulté une relation d’aide. En ce sens, elle exige confiance, empathie, et congruence, une attitude d’accueil bienveillant, un savoir écouter et un savoir observer.

L’enseignant qui conduit l’entretien doit offrir un type de relation dépouillée de tout préjugé, de toute forme de jugement, un encouragement continu à l’expression spontanée de l’élève. La reformulation compréhensive et la relance sont deux des procédés qui peuvent encourager la qualité d’une communication centrée sur l’élève.

Voilà pourquoi parmi les nombreux dispositifs que les équipes proposeront, l’entretien conduit par le maître de l’élève est à privilégier.

L’entretien doit être peu directif et centré sur l’élève pour comprendre la difficulté telle que l’élève l’éprouve.

Durée de l’entretien du PPRE

Entre 15 et 20 minutes maximum mais variable selon la capacité d’attention des enfants. Il peut également être fractionné.

Une proposition de trois séries de questions pour aider à la conduite de l’entretien

Ces questions résultent de l’articulation des deux types d’entretien présentés ci-dessus.

Première série :

  • Dans ce que tu fais habituellement dans ta classe qu’est-ce que tu réussis le mieux ?
  • Est-ce quelque chose que tu as toujours réussi à l’école ou que tu réussis seulement depuis peu de temps ? Es-tu capable de dire pourquoi ?
  • Qu’est-ce qui pourrait te permettre de faire mieux encore ? de faire encore des progrès ?

Deuxième série :

  • Dans ce que tu fais habituellement dans ta classe qu’est-ce que tu réussis le moins bien ?
  • Est-ce quelque chose que tu as toujours moins bien réussi que le reste ?
  • Te souviens-tu quand ces difficultés ont commencé ? de ce moment ?
  • Peux-tu parler de tes difficultés ?

Troisième série :

Le maître montre un exercice du cahier d’évaluation CE1 ou CE2

  • Regarde cet exercice, peux-tu te souvenir de ce qu’on te demandait de faire ?
  • Peux-tu expliquer ce que tu as fait ?
  • Penses-tu avoir terminé ?
  • Penses-tu avoir réussi ?

En cas de réussite partielle ou d’échec, poursuivre l’entretien

  • Comment expliques-tu tes réussites ?
  • Comment as-tu fait pour faire l’exercice ?
  • As-tu manqué de temps pour faire l’exercice ?
  • Comment expliques-tu tes erreurs ? (en cas de non réponse, expliciter l’origine des erreurs aussi bien que les réussites et poursuivre l’entretien)
  • De quelle aide as-tu besoin pour réussir ?

Les référents théoriques, pour aller plus loin

  • L’entretien d’explicitation en formation initiale et en formation continue de Wermersch ESF, 1994
  • L’entretien compréhensif de J C Kauffman Nathan,1996
  • Le développement de la personne de Carl Rogers, Dunod centrée sur la personne Ed Randin
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.