Vous êtes ici : Accueil > Outils pour l’école > Domaines/Disciplines > TICE > Internet > Utiliser la messagerie avec les élèves
Publié : 12 janvier 2012
Format PDF Enregistrer au format PDF

Utiliser la messagerie avec les élèves

2 votes

Voici quelques activités très intéressantes à mettre en place avec des élèves de cycle 2 ou 3 afin de leur faire utiliser la messagerie électronique (et donc valider une des compétences du B2i), proposées à l’école des Ewues 1 de Cluses :

- sur le Moyen-Age pour un public de CM

- sur le cirque pour un public cycle2

- petit rallye cycle 2 "fleuves et rivières" autour de l’Arve :

Fleuves et rivières

- A l’occasion d’un projet ("Clément aplati") une collègue de Ce1 a reçu des lettres de Berlin. Voici ce qui peut-être proposé aux élèves autour de cette ville :

- Une activité consiste à la mise en place d’un jeu des 7 familles simplifié (en fait 4 familles) à l’aide de cartes à jouer. On distribue toutes les cartes parmi les élèves participants. Ils doivent ensuite se les demander par mail et les collectionner dans un fichier texte. Le gagnant est celui qui a réuni toutes les familles ou celui qui a le plus de cartes à la fin de la séquence. On peut demander d’envoyer le fichier texte comme preuve de réussite ou pour départager les joueurs. On peut distribuer plusieurs fois les cartes pour accélérer le jeu.

- Devinettes et défis en tous genre, les correspondants se posent des questions et y répondent. On peut leur demander d’envoyer la copie de la
réponse à l’enseignant.

- Écriture de cadavres exquis : à la suite, les élèves voient le début et les étapes successives de la chaine.

- Caché : chaque élève doit envoyer un groupe nominal, un verbe, un complément à une liste de destinataires. Ceux-ci assemblent les éléments en
renvoient le résultat à leurs correspondants.

- autre activité actuellement en place dans une des écoles de la circonscription :

— L’idée globale :
Chaque début de semaine, un enseignant/le directeur ou la directrice envoie une question, un défi aux classes participantes. Celles-ci ont une semaine pour y répondre.

— Les domaines abordés :
tous les domaines : français (expression, vocabulaire) ; maths, sciences, histoire, géographie, histoire de l’art, sport, ...

— Les types de situations :
— -Cela peut aller d’une simple question : "quelles sont les couleurs de l’arc en ciel ?"
— -Comment s’appelle le premier homme à être allé dans l’espace ? ...
— -Des questions liées à un site. On demande d’aller explorer un site pour ensuite répondre à une question.
— -Des questions avec des pièces jointes : texte à compléter, images à visionner, extrait à écouter....
— -Des questions qui obligeront à utiliser les services d’une personne de l’école.
— -Des réponses où les élèves seront amenés à utiliser un scanner.
— -Des réponses où les élèves seront amenés à utiliser un appareil photo, ...
— -Le choix est vaste !

Toutes les compétences du B2i seront travaillées avec ce type d’activité.

— Mise en oeuvre :
Une suggestion : Chaque lundi, un(ou deux) élève est désigné pour aller chercher la question et chaque vendredi un (ou deux) élèves est (sont) désigné(s) pour saisir la réponse.

D’autres exemples :
- Ecrire un texte simple pour présenter votre classe.
- Pour avoir un bon sommeil, que faut-il faire avant d’éteindre la lumière pour s’endormir ?
- En utilisant les dictionnaires avec le code "mot+2" il faut coder la phrase ci-dessous.

« Drame terrible cette nuit au refuge. Réunion générale des p(e)tits tout seuls à la récré(ation)."

Explication du code : mot+2

Vous cherchez le mot à coder dans le dictionnaire. S’il s’agit d’un verbe, vous prenez le 2ème verbe qui suit le verbe de départ. S’il s’agit d’un adjectif, vous prenez le 2ème adjectif qui suit.

Attention, si vous rencontrez dans le dictionnaire plusieurs fois le même mot, il ne compte qu’une fois !

Attention aussi aux accords !

- Que veulent dire ces expressions ?

— « Avoir un sommeil de plomb »
— « Dormir du sommeil du juste »
— « mettre en sommeil »
— « passer une nuit blanche »
— « le premier sommeil »

- Le jeudi 11 novembre, nous n’aurons pas classe. Savez-vous pourquoi ?

- A Cluses, 86 soldats sont morts pendant la première guerre mondiale. La plupart sont morts durant les combats qui ont eu lieu en France, mais pour d’autres, cela ne s’est pas passé comme cela.
En utilisant le site :

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/spip.php?rubrique41

Choisir "formulaire de recherche"
— Recherchez ce qu’il s’est passé pour (comment sont-ils morts ?) :

(choisir quelques soldats particuliers répondant au critère ci-avant)

— Toujours sur le même site, recherchez où sont morts :

(choisir quelques soldats particuliers répondant au critère ci-avant)

— D’autres ne sont pas morts durant les combats, que s’est-il passé pour eux ? (Où sont-ils morts ?)

(choisir quelques soldats particuliers répondant au critère ci-avant)

— Enfin, pour trois autres, ce qui est écrit est assez étrange, pouvez-vous expliquer ce qu’il leur est arrivé ?

(choisir trois soldats particuliers répondant au critère ci-avant)

- Voici des images qui viennent d’albums écrits par xxxxxxxxxxxx.
Saurez vous retrouver les titres ?
(joindre quelques parties d’albums de cet auteur jeunesse, sans le titre du livre - cela va de soi !)

- Connaissez-vous Cluses ?
Oui, alors voici des petits bouts de photos, il s’agit de bâtiments qui se trouvent à Cluses. Saurez-vous les reconnaître ?
(joindre quelques photos de monuments/lieux de la ville de Cluses, par exemple)

- Vous allez recevoir Irène Cohen Janca. Cet auteur a écrit de nombreux livres. En voici 5 :
— La mine à bonbecs, Le coeur de l’autre, Fashion victim, Le plus vieux de la classe, Fil d’or et bottes blanches.

Voici des personnages de ces romans :

Paulo, Zébulon, Alexandre, Zéfania, Marie, Héloïse, Zanzibar, Muche, Tante Pauline, John.

A vous de remettre les bons personnages avec les bons romans.

Pour répondre à cette question, voici une piste :

www.ricochet-jeunes.org/.../3174-irene-cohen-janca

- défi envoyé en pièce jointe sur le site de ski de Sommand :

- Matériel nécessaire :
— un ordinateur connecté à Internet
— éventuellement une imprimante, un scanner, un appareil photo numérique
— une adresse électronique par classe ou pour l’école (différente de celle utilisée par le directeur)
— un logiciel de messagerie (Mozilla Thunderbird, version fixe ou portable ->installée sur clé ou disque dur externe)

Remarque : attention aux créations de boite aux lettres chez des fournisseurs d’accès non reconnus d’intérêt pédagogique (spams, publicités etc etc). Le CITIC peut créer une telle adresse. Demander à l’ATICE qui transmettra.