Utiliser les albums pour enseigner l’anglais

1 ) Pourquoi enseigner avec des albums ?
Apprendre une langue vivante étrangère doit avoir un sens communicatif.
Un jeune enfant apprend à parler, parce qu’il a envie de comprendre et de se faire comprendre, échanger, communiquer.
Pour les élèves c’est pareil.
Enseigner une langue n’est pas faire emmagasiner du lexique, des structures et de les restituer mécaniquement.
Enseigner une langue = apprendre à réaliser des tâches communicatives et actionnelles dans une langue autre que maternelle. L’idéal est d’enseigner d’autres disciplines en langue étrangère. —> donc ici la littérature

ALBUM = excellent support pour contourner le côté mécanique de l’apprentissage d’une langue. Comme pour la lecture au CP.
- source de motivation, stimulante pour toute activité langagière,activité pleine de sens : on écoute pour comprendre une histoire, pas pour apprendre du lexique
activité favorisant des stratégies d’apprentissage très diversifiées comme la prise d’indices visuels ou auditifs, la compréhension globale, malgré des mots inconnus, l’anticipation, l’écoute et la concentration, la mémorisation.
- activité créatrice d’une situation communicative positive : comble le fossé entre la langue étrangère en tant qu’objet d’étude et objet d’usage (communication)
- activité qui améliore la conscience linguistique passive d’abord (p.ex. les temps du passé ou -ing-form), que l’on peut rendre active
la répétition des histoires aide à l’acquisition et surtout au renforcement du lexique et des structures, notamment par les répétitions et le lexique clé naturellement présents dans un album
partage d’une expérience sociale et émotionnelle (tristesse, curiosité, rire,..)
- activité qui ouvre l’esprit, crée de la curiosité, encourage l’imaginaire et la créativité
album anglophone = objet culturel, organiser lectures en réseau (Eric Carle)
création d’un lien entre l’école et la maison, car ils peuvent lire avec leurs parents des albums
- SURTOUT : pour les classes à niveau multiple = entrée différenciée par excellence – chaque élève comprend à son niveau et prend ce qu’il peut prendre. Activités dérivées peuvent être différenciées (lexique à retenir, structures plus complexes).

2) Comment choisir un album ou une histoire ?

choisir des albums qui captivent très vite, par l’action ou par les images
éviter des albums à longs passages descriptifs
adapter le graphisme à l’âge des enfants (Meg & Mog plus jeune, Winnie plus vieux)
privilégier des albums à structure répétitive
choisir un album que vous aimez, qui correspond à vos attentes
préférer un album que vous pouvez raccrocher à d’autres activités de la classe (recette de cuisine d’une sorcière, sciences : les parties du corps avec From head to toe, Musique et théâtre avec le Gruffalo, Arts et EPS)