Premiers résultats de l’enquête sur les pratiques d’enseignement des mathématiques

Trois enseignants sur quatre déclarent retirer fréquemment de la satisfaction de l’enseignement des mathématiques. Ils proposent à leurs élèves, et de façon presque unanime, des activités visant aussi bien le développement d’automatismes en calcul que la compréhension des procédures. Plus de 90 % des enseignants portent fréquemment attention au travail de leurs élèves, cherchant à aider immédiatement ceux qui se trouvent en difficulté. Ils déclarent unanimement travailler sur les erreurs de leurs élèves lorsque celles-ci sont récurrentes, même si les moyens préférentiellement mis en œuvre pour y parvenir varient selon les professeurs. Toutefois, un tiers des professeurs estime qu’ils ont des élèves qu’ils ne pourront pas vraiment faire progresser en mathématiques.

Les enseignantes déclarent adapter plus souvent leur enseignement à leurs élèves que leurs collègues masculins. Les activités mises en place par les enseignants diffèrent selon leur ancienneté, ceux entrés plus récemment dans le métier proposant notamment moins de situations complexes et de phases de travail réflexif sur les connaissances.

L’enseignement en classe multiniveau constitue un facteur de difficulté selon un tiers des enseignants concernés, notamment lorsqu’ils ont peu d’expérience en la matière.

Article précédentLettre du Groupe départemental EDD-SI 74
Article suivantFluence : s’informer et se former sur CanoTech !