Education aux médias et à l’information

Documents Eduscol

Le CLEMI :

Centre de Liaison pour l’Éducation aux Médias et à l’Information. Service de Canopé, le CLEMI est l’opérateur historique de l’éducation aux médias en milieu scolaire. Fort d’un réseau de coordinateurs dans chaque académie et d’un centre national opérationnel, le CLEMI a vocation à répondre aux attentes de la communauté éducative sur le champ des médias, sa place à l’école pour les usages et les ressources.

Sur le site national du CLEMI, vous trouverez ressources, fiches pratiques, informations pour construire une éducation aux médias en milieu scolaire ou périscolaire.

Sur le site de la DAAC, à l’onglet « Éducation aux Médias et à l’Information », vous trouverez des ressources, des compte-rendus d’évènements, des valorisations de travaux d’élèves…

Vos interlocuteurs académiques de proximité pour l’éducation aux médias et à l’information :

Alexandre WinklerIA-IPR de Lettres
DAAC de Grenoble – coordonnateur du CLEMI
Françoise Le MoalConseillère DAAC en charge de l’EMI
Zahareddine Belarouci Professeur relais EMI  – Savoie

Quelques ressources proposées par le CLEMI pour travailler avec les élèves ou à proposer aux familles:

Kit d’accompagnement « La famille Tout-Écran » avec une proposition d’atelier « café des parents« , un atelier « Maîtriser le temps d’écran en famille« , un atelier « Conseiller son enfant sur les réseaux sociaux » et un atelier « S’informer, ça s’apprend« .

Dans la tête de Juliette est une bande dessinée éducative destinée aux pré-adolescents et adolescents. Elle nous plonge dans le tourbillon de la vie d’une adolescente connectée. Elle interroge avec finesse et pédagogie le rapport des plus jeunes aux écrans, en particulier avec leur smartphone. L’objectif est de les aider à devenir des acteurs conscients et responsables de leurs usages numériques.

Des ressources à proposer aux familles: des activités ou une série TV: La famille « Tout-Ecran » diffusée sur les antennes de France Télévision.

Une affiche « Enfants et écrans, les bons gestes »:

D’autres ressources:

ressource image

Internet sans crainte avec Vinz et Lou.



Les réseaux sociaux

La plupart des réseaux sociaux sont interdits au moins de 13 ans (cf réglementation des réseaux sociaux et les risques liés à Internet.

Dans la réalité, nombre d’élèves en élémentaire y ont accès.

Voici l’âge de l’équipement d’un téléphone connecté à Internet (source septembre 2020) : 87 % des enfants de 12 ans possèdent leur propre smartphone. C’est 17 points de plus que pour les enfants de 11 ans. Le vrai pic d’équipement s’effectue vers 10 ans (on passe de 8 % à 33 % entre 9 et 10 ans). Ainsi avant leurs 13 ans, 87% des pré-adolescents sont déjà équipés et connectés.

Voici un message adressé aux parents par la CNIL: « Si les réseaux sociaux sont interdits aux moins de 13 ans, c’est que certains contenus peuvent être inadaptés aux enfants. Soyez-en conscients ! Même si vous souhaitez favoriser l’autonomie et respecter l’intimité de votre enfant ou votre adolescent, aux yeux de la loi vous restez son responsable jusqu’à sa majorité ». Voir brochure.


Dans les classes, un travail à faire sur l’utilisation de ces réseaux sociaux est donc nécessaire:

Un outil proposé par l’académie d’Orléans -Tours: @miclik est un jeu sérieux interactif destiné à aider les enfants de 9 à 12 ans à utiliser de manière raisonnée les réseaux sociaux et à en percevoir les risques et les limites. Comme dans un jeu de rôle classique, l’enfant doit accomplir des missions qui mettent en pratique les différents aspects d’un réseau social. Les enfants peuvent y jouer en autonomie et terminer le jeu. (Mission 1: apprendre à gérer ses amis. Mission 2: apprendre à publier des photos. Mission 3 : « publier, commenter ». Mission 4 : apprendre à interagir. Mission 5 : savoir gérer son profil. Mission 6: apprendre à jouer en toute sécurité; pour plus de détails: lire article).
Cependant, une alternance entre les phases de jeu et les phases d’échanges avec un adulte permettra d’en optimiser les enseignements.

Éducation numérique : la nouvelle édition des Incollables® est disponible en ligne: ta vie privée c’est secret.

.

Gérer une situation de crise liée à une publication sur les réseaux sociaux

Les contenus problématiques publiés sur les réseaux sociaux peuvent revêtir diverses formes (texte, image fixe ou animée). Ils peuvent consister en :

  • la prise à partie d’un élève ou d’un membre de la communauté éducative: insulte, diffamation, discrimination, non-respect de la vie privée, publication de photos ou d’image sans autorisation de diffusion, harcèlement.
  • l’atteinte à l’ordre public par la promotion de l’agitation et du désordre dans l’établissement (photos ou vidéos mettant en scène des personnes de l’établissement, violence ou situation de simulation de violence, dégradations, etc).

Dans tous les cas, chacun peut agir pour demander à l’administrateur du compte de supprimer les contenus qui posent problème, voire en signalant le contenu problématique à la plateforme qui l’héberge. Toutes les plateformes ont, en effet, intégré maintenant des dispositifs permettant ce signalement.

L’objectif est de désamorcer très vite une situation de crise :

  • en permettant à la victime de reprendre la main sur des contenus la concernant ;
  • en permettant à la victime de voir rapidement le contenu en question supprimé du réseau social sur lequel il est hébergé ;
  • en permettant à l’administrateur du compte, qui est souvent dans la méconnaissance de ses responsabilités, d’en prendre connaissance ;
  • en donnant à l’administrateur du compte la possibilité de corriger ses erreurs en effaçant le contenu problématique ;
  • en permettant enfin à beaucoup de jeunes élèves de maîtriser leur communication sur un réseau social. Il suffit généralement de mettre l’administrateur du compte en question devant ses responsabilités pour que les contenus problématiques soient supprimés rapidement et qu’une situation de crise soit résolue.

Dans tous les cas, vous pouvez contacter l’ERUN de notre circonscription: Matthieu COLLIN : mathieu.collin@ac-grenoble.fr (les jeudis et vendredis).