Fonctionnement

FONCTIONNEMENT DU RASED

 

  • Les axes de travail :

Voir circulaire n° 2014-107 du 18 août 2014

Psychologues scolaires

Les psychologues scolaires ne participent aux équipes éducatives visant la mise en place d’un accompagnement par un(e) AVS qu’à la demande de l’enseignante référente (pas pour un renouvellement).

Enseignantes spécialisées

1ère période : Opération « coup de pouce » pour les élèves de CP et CE1 déjà identifiés l’année précédente comme susceptibles de rencontrer des difficultés pour entrer dans les apprentissages ou les conforter,

À partir de la 2ème période : Prises en charge en fonction des demandes d’aide.

 

  • Priorités d’intervention

Toutes les écoles peuvent faire parvenir des demandes d’aide au RASED qui les analysera puis les traitera en fonction de leur contenu et des possibilités matérielles. Mais, pour les écoles « éloignées » ou « à effectif réduit », il conviendra de mobiliser le plus souvent possible la fonction « Pôle ressource » décrite dans la circulaire citée en référence plutôt qu’une action « en présentiel ». Cela permettra l’assistance aux enseignants pour mettre en place l’aide la plus adaptée en fonction des contraintes matérielles (APC, PPRE…) sans générer des déplacements chronophages.

Psychologues scolaires

  • Ils interviennent quel que soit le cycle concerné à l’initiative d’un(e) enseignant(e) selon le protocole ci-dessous,
  • Ils interviennent bien évidemment, à la demande de l’IEN, en cas d’urgence absolue,
  • Bien que cela reste peu fréquent, il peut arriver qu’ils interviennent à la demande des familles sans que l’école en ait été avisée.

Enseignantes spécialisées :

Priorité absolue à la prise en charge des élèves de Grande Section et de Cycle 2.

 

  • Modalité de demande d’aide et/ou de prise en charge

Enseignantes spécialisées

Si une difficulté significative d’apprentissage persiste après que les aides règlementaires aient été conduites en classe (différenciation, remédiation, parcours individualisé, APC)…

  1. L’enseignant(e) en charge de cet élève rédige, avec le plus de précision possible, une demande d’aide au RASED sur l’imprimé type téléchargeable sur le site de la circonscription,
  2. Il (elle) la fait parvenir à son antenne RASED,
  3. Les membres du RASED analysent la demande, en réunion de synthèse et répondent systématiquement (quelle que soit la réponse : prise en charge ou proposition de réunion ou proposition d’outils…),
  4. La séquence d’aide est mise en place si elle a été décidée par le RASED,
  5. Au-delà des échanges intermédiaires occasionnels, au terme de l’aide, l’enseignante spécialisée, communique un bilan à l’enseignant(e) en charge de l’élève.
  6. Il est indispensable que les enseignantes spécialisées ayant effectué la prise en charge d’un élève soient conviées aux différentes instances (conseil des maitres, équipe éducative…) qui traitent de son orientation.

 

Psychologues scolaires

Lorsqu’une difficulté d’apprentissage résiste aux différentes remédiations mises en place et que la recherche des causes semble nécessiter des investigations psychologiques, l’enseignant(e) de l’élève concerné doit suivre la procédure suivante :

  1. Il entre en contact avec le psychologue scolaire et définit avec lui la stratégie à mettre en place.
  2. Si un bilan psychométrique s’avère nécessaire à l’issue de cet échange, l’enseignant rencontre les parents pour le leur proposer.
  3. Il leur transmet alors les coordonnées du psychologue scolaire du secteur. Il confirme cet échange à ce dernier par écrit (lettre ou courriel) à l’aide du formulaire « demande de bilan » disponible sur le site de la circonscription,
  4. Les parents contactent le psychologue scolaire et conviennent avec lui d’un rendez-vous.
  5. Lors de cette première entrevue, ils signent l’autorisation indispensable à la réalisation du bilan. Des dates de rencontres avec l’enfant sont déterminées selon les disponibilités de l’école, ainsi qu’un temps pour la restitution,
  6. Aux dates prévues, le(s) parent(s) accompagne(nt) leur enfant dans le bureau du psychologue scolaire pour qu’il réalise le bilan. Si des problèmes insurmontables de déplacement se présentent une autre solution est étudiée,
  7. À la fin du bilan, le psychologue fait une restitution aux parents et aux enseignants (de manière commune ou dissociée).

 

Si le parcours d’un élève laisse imaginer la nécessité d’une orientation particulière en fin d’année scolaire, il convient que le directeur prévienne le psychologue scolaire dès le début de l’année.