Vous êtes ici : Accueil > Entrée disciplinaire > EPS 1er degré > Intervenants extérieurs > Eléments réglementaires et pédagogiques pour les intervenants bénévoles en (...)
Publié : 6 février 2012

Eléments réglementaires et pédagogiques pour les intervenants bénévoles en ski

INTERVENANTS EXTERIEURS BENEVOLES EN
SKI DE FOND et ALPIN

Taux minimum d’encadrement renforcé
BO n°7 du 23 septembre 1999

École maternelle, classe maternelle
ou classe élémentaire avec section enfantine
Jusqu’à 12 élèves, le maître de la classe plus un intervenant, qualifié ou bénévole, agréé ou un autre enseignant.
Au-delà de 12 élèves, un intervenant, qualifié ou bénévole, agréé ou un autre enseignant supplémentaire pour 6 élèves

École élémentaire : Jusqu’à 24 élèves, le maître de la classe plus un intervenant, qualifié ou bénévole, agréé ou un autre enseignant.
.Au-delà de 24 élèves, un intervenant, qualifié ou bénévole, agréé ou un autre enseignant supplémentaire pour 12 élèves.

Le calendrier des sessions est constitué en début d’année scolaire.

SESSION D’INFORMATION THEORIQUE

INFORMATIONS REGLEMENTAIRES ET SECURITAIRES :
o Taux d’encadrement en ski (réf. au tableau page 1)
o Responsabilité du maître et du bénévole
o Le code du skieur (voir page 4)
o Risques encourus spécifiques à la pratique du ski, connaître les indicateurs à prendre en compte pour agir :

  • conditions de pratique (état des pistes, météo …)
  • état de l’élève (hypothermie, hypoglycémie, fatigue, stress …) o Place du bénévole pour assurer une surveillance permanente o Conduite à tenir en cas de problème, dispositif d’alerte des enseignants (signal sonore, utilisation de portables), point de regroupement des élèves …

CONNAISSANCES MINIMALES DE L’ACTIVITE :
o Les fondamentaux de l’activité :

  • équilibre : avant/arrière, latéral, changements, stabilisation …
  • coordination de gestes et dissociation segmentaire en s’adaptant au terrain
  • propulsion : recherche des appuis, amplitude du mouvement, rythme …
  • gestion de l’effort o Connaissance du matériel o Quelques notions sur les niveaux d’habiletés et la progression dans les apprentissages

INFORMATIONS PEDAGOGIQUES :
o Contenu du module d’apprentissage et des séances transmis au bénévole par
l’enseignant :

  • avoir pris connaissance des apprentissages visés par le maître
  • avoir pris connaissance des situations d’apprentissage à animer o Organisation de la classe et des groupes de travail : connaître les niveaux de pratique o Les rôles respectifs et tâches de chacun

SESSION PRATIQUE - ACTIVITE SKI DE FOND et ALPIN

Les intervenants bénévoles qualifiés possédant :

B.E.E.S. de ski alpin
B.E.E.S. de ski nordique

sont dispensés de participation à la session pratique.

Ce temps de pratique pour les intervenants bénévoles leurs permet de vivre, en situation, des propositions d’enseignement et de découvrir le lieu de pratique avec ses spécificités, ses contraintes et ses dangers.

o NIVEAU TECHNIQUE MINIMUM EXIGE :
Il s’agit de vérifier le niveau de compétence du bénévole afin qu’il puisse assurer les prérogatives de tout intervenant c’est à dire intervenir dans les apprentissage et la sécurité des élèves.
Il doit pouvoir :

  • se déplacer avec aisance en alternatif
  • descendre une pente prononcée et s’arrêter rapidement
  • changer de direction sans s’arrêter : pas tournant, chasse-neige, braquage
  • aider un élève à chausser, se relever, déchausser…

o EXEMPLES DE POINTS A TESTER :
Ils permettent d’apprécier les capacités du bénévole :

  • capacité à s’orienter, à se déplacer en fonction des éléments du milieu
  • capacités à se propulser en fonction du milieu
  • capacités à accepter la glisse et maîtriser la vitesse
  • capacités à évoluer en pas glissé en coordonnant les actions des bras et des jambes
  • capacités à maîtriser les changements de direction en descente
  • capacités à doser les efforts
  • capacité à s’équiper avec un nouveau matériel.

o EXEMPLE DE PARCOURS à ENCHAINER en SKI de FOND :

  • se déplacer en pas alternatif glissé sur terrain plat et en montée
  • effectuer un virage en pas tournant gauche ou droit
  • pousser en descente sur les bâtons
  • se baisser pour passer sous un obstacle
  • sortir des traces
  • s’arrêter dans une zone précise.

o EXEMPLE DE PARCOURS à ENCHAINER en SKI ALPIN :

  • Enchaîner de grands et petits virages sur une piste de difficulté moyenne (bleue)
  • Finir la descente par une trace directe
  • S’arrêter dans une zone précise.

CODE DU SKIEUR

 RESPECT D’AUTRUI :
Les usagers des pistes doivent se comporter de telle manière qu’ils ne puissent mettre autrui en danger ou lui porter préjudice soit par leur comportement soit par leur matériel.

 MAITRISE DE LA VITESSE ET DU COMPORTEMENT :
Tout usager des pistes doit adapter sa vitesse et son comportement à ses capacités personnelles ainsi qu’aux conditions générales du terrain et du temps, à l’état de la neige et à la densité du trafic

 CHOIX DE LA DIRECTION PAR CELUI QUI EST EN AMONT :
Celui qui se trouve en amont a une position qui lui permet de choisir une trajectoire ; il doit donc faire ce choix de façon à préserver la sécurité de toute personne qui est en aval.

 DEPASSEMENT :
Le dépassement peut s’effectuer par l’amont ou par l’aval, par la droite ou par la gauche ; mais il doit toujours se faire de manière assez large pour prévenir les évolutions de celui qu’on dépasse.

 AU CROISEMENT DES PISTES OU LORS D’UN DEPART :
Après un arrêt ou à un croisement de pistes, tout usager doit, par un examen de l’amont et de l’aval, s’assurer qu’il peut s’engager sans danger pour autrui et pour lui.

 STATIONNEMENT :
Tout usager doit éviter de stationner dans les passages étroits ou sans visibilité ; en cas de chute, il doit libérer la piste le vite possible.

 MONTEE ET DESCENTE A PIED :
Celui qui est obligé de remonter ou de descendre une piste à pied doit utiliser le bord de la piste en prenant garde que ni lui, ni son matériel ne soient un danger pour autrui.

 RESPECT DE L’INFORMATION, DU BALISAGE ET DE LA SIGNALISATION :
L’usager doit tenir compte des informations sur les conditions météorologiques, sur l’état des pistes et de la neige. Il doit respecter le balisage et la signalisation.

 ASSISTANCE :
Toute personne ou acteur d’un accident doit prêter assistance, notamment en donnant l’alerte. En cas de besoin, et à la demande des secouristes, elle doit se mettre à leur disposition.

 IDENTIFICATION :
Toute personne, témoin ou acteur d’un accident, est tenue de faire connaître son identité auprès du service de secours et/ou des tiers.