Le marché du pétrole
(Avril 2005, Jean-Paul Collicard)

LA CARTE DU MOIS (27)

La carte
Les graphiques    

 

Projection :

Robinson , Gall

Définition :

le cadre des cartes est un planisphère du monde

Réaliser une carte sur le marché du pétrole brut en comparant les données de réserves et production (années de production) et les populations concernées

Quelle est la situation en 2003 du marché du pétrole : qui produit, qui consomme? qui pèse sur le marché ? Qu’en est-il des pays émergents ? Quels sont les ensembles et les pays ayant la plus grande visibilité de production devant eux ? Quelles conséquences politiques

 

Le protocole d’étude et ses limites :

La situation très périlleuse du Proche et Moyen Orient, notamment depuis le développement du terrorisme , de l’intervention des Etats Unis et de leurs alliés en Irak, a une fois de plus posé la question pétrolière en termes géostratégiques. La récente hausse du prix du baril met d’autre part en avant l’importance de l’arrivée sur le marché de la Chine et de l’Inde dont les besoins sont patents pour nourrir leur croissance. Enfin le retrait du marché de la Russie a lui aussi pesé, même si ce pays réintègre les échanges.

Ces réflexions posent donc la question du pétrole comme " matière première " de la mondialisation : quelle croissance pour qui ? Se pose également la question de l’indépendance énergétique et du contrôle des marchés qui participent à la construction de la notion de puissance?

Nous avons choisi les données concernant le pétrole brut (en baril/jour convertis en production année)

Nous avons opéré des regroupements par grands ensembles géographiques (proposé par l’OPEP).

La comparaison a été difficile en ce qui concerne certains pays d’Europe et de l’ex.URSS (dont la partition n’existait pas en 1980). Nous avons décidé de ne pas tenir compte des partitions à l’échelle des grands ensembles.

L’ensemble du dossier est basé sur le rapport annuel du marché du pétrole proposé par l’OPEP (OPEC Annual Statistical Bulletin 2003) et la CNUCED (www.unstad.org)

Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) : Algeria (1969), Indonesia (1962), Islamic Republic of Iran (1960), Iraq (1960), Kuwait (1960), Libye (1962), Nigeria (1971), Qatar (1961), Saudi

Arabia (1960), United Arab Emirates (1967), Venezuela (1960).

Les données

RESERVES

1999

2003

RESERVES

1999

2003

Arabie Séoudite

35 738 624

35 731 280

Oman

775 200

761 600

Iran

12 661 600

18 122 000

Inde

675 920

758 880

Iraq

15 300 000

15 640 000

Indonesie

707 336

642 056

Kuwait

13 124 000

13 464 000

Royaume Uni

700 808

634 440

Emirats Arabes Unis

13 300 800

13 300 800

Equateur

413 440

628 456

Russie

10 313 152

11 822 752

Canada

639 608

612 000

Venezuela

10 451 328

10 502 736

Egypte

476 000

503 200

Libye

4 012 000

5 321 136

Australie

393 720

476 000

Nigeria

3 944 000

4 794 544

Argentine

417 656

434 248

Chine

4 420 000

3 223 200

Syrie

340 000

428 400

USA

2 960 040

3 087 200

Malaysie

465 120

408 000

Mexique

3 843 360

2 181 440

Gabon

348 840

322 320

Qatar

503 200

2 068 152

Colombie

311 440

204 000

Algerie

1 538 704

1 604 800

Brunei

183 600

183 600

Norvège

1 475 600

1 420 792

Danemark

145 384

173 672

Angola

686 800

1 210 400

 

 

 

Document 1 : Les réserves de pétrole brut dans le monde par pays (en milliers de tonnes)

RESERVES

1999

2003

Amérique Nord

3 599 648

3 699 200

Amérique latine

16 835 440

15 835 432

Europe Est

10 565 296

12 007 440

Europe Ouest

2 562 648

2 500 360

Moyen Orient

92 308 096

100 077 776

Afrique

11 459 088

14 348 952

Asie et Pacifique

7 283 888

6 237 232

Total monde

144 614 648

154 706 664

OPEP

111 281 592

121 191 640

Document 2 : Les réserves de pétrole brut dans le monde par ensembles (en milliers de tonnes)

 

 

 

PRODUCTION

1

IMPORTATIONS

2

EXPORTATIONS

3

CONSOMMATION

(1+2)-3

 

 

 

1999

2 003

1999

2003

1999

2003

1999

2003

Afrique

315 115

360 883

38 322

36 287

241 399

296 252

112 037

100 918

Afrique

Asie et Pacifique

348 671

351 203

585 156

670 636

110 300

108 761

823 528

913 078

Asie et Pacifique

Europe Est

358 004

493 273

46 612

49 243

170 762

321 766

233 854

220 749

Europe Est

Amérique latine

452 915

473 516

91 338

93 373

234 053

236 684

310 200

330 205

Amérique latine

Moyen Orientt

1 007 146

1 015 188

23 976

24 870

751 897

730 055

279 225

310 002

Moyen Orientt

Amérique Nord

358 748

356 961

501 165

557 805

57 980

78 183

801 934

836 583

Amérique Nord

Europe Ouest

306 577

279 175

590 517

577 760

230 627

216 976

666 467

639 959

Europe Ouest

Document 3: Consommation de pétrole par grands ensembles (en milliers de tonnes)

PRODUCTION

1999

2 003

 

PRODUCTION

1999

2 003

 

Russie

349 714

484 784

38,6%

Iraq

134 971

68 404

-49,3%

Saudi Arabia

375 477

417 472

11,2%

Indonesia

67 262

56 540

-15,9%

USA

291 933

284 785

-2,4%

Algeria

37 180

46 761

25,8%

Iran

170 712

185 703

8,8%

Angola

37 975

43 385

14,2%

China

159 444

169 123

6,1%

Oman

44 825

37 280

-16,8%

Mexico

144 254

167 287

16,0%

Argentina

39 762

36 734

-7,6%

Norway

142 963

141 573

-1,0%

Qatar

30 181

33 557

11,2%

Venezuela

138 992

131 199

-5,6%

India

32 564

33 060

1,5%

United Arab Emirates

101 663

111 591

9,8%

Malaysia

30 628

31 770

3,7%

Kuwait

92 926

104 591

-49,3%

Egypt

37 478

30 678

-18,1%

United Kingdom

131 496

102 358

12,6%

Nigeria

88 409

107 520

21,6%

Brazil

54 505

74 261

-22,2%

Canada

66 766

72 177

36,2%

Total monde

3 147 325

3 330 348

5,8%

Libye

63 887

71 084

11,3%

Dont OPEP

1 301 958

1 334 571

2,5%

Source : OPEC Annual Statistical Bulletin 2003

Document 3 : Les grands pays producteurs de pétrole (production > 30 M.t) et l’évolution entre 1999 et 2003

IMPORTATIONS

1999

2003

Tx.croit

IMPORTATIONS

1999

2003

Tx.croit

USA

462 943

513 724

11,0%

Pays bas

56 639

48 349

-14,6%

Japan

211 516

206 602

-2,3%

Royaume Uni

39 315

48 002

22,1%

Corée du Sud

114 271

107 520

-5,9%

Canada

38 223

44 130

15,5%

Allemagne

109 009

106 130

-2,6%

Singapore

44 428

40 854

-8,0%

Chine

36 000

91 000

150%

Taiwan

34 649

38 124

10,0%

France

89 501

84 785

-5,3%

Belgique

34 549

36 138

4,6%

Italy

85 282

83 693

-1,9%

Thailande

33 408

34 053

1,9%

India

45 967

78 133

70,0%

Espagne

59 568

57 086

-4,2%

Total monde

1 877 236

2 010 122

7,1%

Source : OPEC Annual Statistical Bulletin 2003 , CNUCED 2003-

Document 4 : Les pays importateurs de pétrole (imports > 30 millions.t)

Production/réserves

(en années de production

1999

2003

Production/réserves

(en années de production

1999

2003

Production/réserves

(en années de production

1999

2003

Iraq

113,4

228,6

Brunei

22,1

19,1

Moyen Orient

91,65

98,58

Kuwait

141,2

128,7

China

27,7

19,1

Amérique latine

37,17

33,44

United Arab Emirates

130,8

119,2

Italy

20,5

18,9

Afrique

36,36

39,76

Iran

74,2

97,6

Australia

15,3

18,5

Europe Est

29,51

24,34

Saudi Arabia

95,2

85,6

Egypt

12,7

16,4

Asie - Pacifique

20,89

17,76

Venezuela

75,2

80,1

Syrian Arab Republic

12,5

16,3

Amérique du Nord

10,03

10,36

Libye

62,8

74,9

Mexico

26,6

13,0

Europe Ouest

8,36

8,96

Qatar

16,7

61,6

Malaysia

15,2

12,8

Total monde

45,95

46,45

Nigeria

44,6

44,6

Argentina

10,5

11,8

OPEP

85,47

90,81

Algeria

41,4

34,3

Indonesia

10,5

11,4

Document 5: Le nombre d’années de production en fonction du niveau de production et des réserves prouvées aux années de référence (en années)

Source : OPEC Annual Statistical Bulletin 2003

 

 

 

 

Ecuador

22,4

30,5

USA

10,1

10,8

Angola

18,1

27,9

Norway

10,3

10,0

Gabon

20,7

26,8

Denmark

9,9

9,5

Former USSR

29,5

24,4

Canada

9,6

8,5

India

20,8

23,0

Colombia

7,7

7,6

Oman

17,3

20,4

United Kingdom

5,3

6,2

Brazil

20,3

19,4

Un premier commentaire

La répartition des réserves (Documents 1, 2, graphique 1) :

Entre 1999 et 2003 le total des réserves connues de pétrole est passé de 144 à 154 milliards de tonnes croissance essentiellement assurée par le Moyen Orient (+ 8 milliards). Ceci correspond à 46 ans de production au niveau actuel. Le Moyen Orient représente 65% des réserves mondiales (graphique 3) les plus grosses réserves étant celles de l’Arabie Séoudite.

Le Moyen Orient reste donc le centre du marché et ses potentialités de production en font l’enjeu majeur de la mondialisation des matières premières.

A l’opposé la situation des Etats Unis reste depuis une quinzaine d’années au plus bas ; la politique américaine s’emploie à sécuriser son marché en assurant une croissance des importations de pétrole qui vont croissant (document 3) pour combler la baisse régulière de la production. Récemment, vue l’augmentation du prix du baril, les autorités américaines ont décidé de développer l’exploitation en Alaska.

Au niveau des grands ensembles, les situations de l’Amérique du Nord et de l’Asie Pacifique sont semblables : modestie des réserves connues qui vont en s’amenuisant alors que les importations ne cessent de croître soit pour assurer le marché US soit pour nourrir l’émergence de l’Inde et de la Chine..

Ces trois pays sont d’ailleurs ceux dont la croissance des importations entre 1999 et 2003 est la plus forte : +11% pour les Etats Unis, +150% pour la Chine et 70% pour l’Inde.

Ainsi se dessine le marché futur du pétrole : Amérique du Nord / Asie Pacifique / Europe de l’Ouest ont les réserves les plus faibles en voie d’érosion alors qu’ils sont les plus gros marchés de consommation.

Les tensions sur le marché du pétrole ne sont pas prêtes de se calmer !

Consommation et production

La comparaison entre production et consommation souligne le déséquilibre persistant du marché du pétrole. :

Un déséquilibre " ancien " à propos de l’Europe de l’Ouest et du Japon en partie stabilisé du fait du ralentissement de la croissance et du développement d’autres formes d’énergie.

Un déséquilibre confirmé allant en se creusant pour les Etats Unis avec l’érosion des réserves et de la production d’autant plus que la croissance et les modes de consommation restent soutenus.

Enfin un déséquilibre récent de la zone Asie Pacifique avec les demandes très fortes de l’Inde et de la Chine qui doivent nourrir leur croissance et l’émergence de leur économie. Aujourd’hui l’Asie Pacifique est devenue la première zone consommatrice du monde (la Chine d’ici 2007 devenant le deuxième importateur mondial).

Le Moyen Orient reste et restera le fournisseur majeur du marché mondial du pétrole avec d’autres pays comme le Nigeria, le Venezuela et la Russie par exemple. Le Mexique pour sa part montre des signes d’essoufflement de par la faible durée de production (13 ans).

 

Graphiques