L'industrie automobile dans le monde : Les entreprises.
(Décembre 2003, Jean-Paul Collicard)

LA CARTE DU MOIS (22)

La carte
Les graphiques  

 

Projection :
Lambert II, Méridien de Greenwich

Définition :

le cadre de la carte est défini par l’espace mondial

En fonction des données de l’OICA (Organisation Internationale de la Construction Automobile) et de l’Expansion(1) il s’agit d’analyser et de comparer la production automobile par constructeurs en 2002.
(1) L'Expansion , les cent premières entreprises industrielles mondiales, Nov.2003

Les critères :

La problématique de la carte propose de mettre en avant l’importance des productions de véhicules automobiles – y compris véhicules utilitaires – dans le monde.

De comparer pour les grands groupes, production locale et production délocalisée.

Le protocole d’étude et ses limites :

Le travail mené est tributaire des données de l’OICA (www.oica.net) et des différents constructeurs. Ainsi nous avons croiser les données abondantes fournies par Toyota (www.toyota.com), Renault et Daimler .

Nous avons intégré les dernières données fournies par l’Expansion (Chiffre d’affaire, effectifs employés) concernant les entreprises automobiles classées parmi les cent premières entreprises industrielles mondiales (www.lexpansion.com)

La méthodologie de cette enquête limite les données aux constructeurs produisant plus d’un million de véhicules en 2002.

Problématique :

Quelle est la composition des grands groupes mondiaux  ? Est-elle encore le reflet d’une situation passée ? En quoi la mondialisation a-t-elle modifié les situations acquises dans les années 90 ?

Les données :

Les groupes et les alliances

 

 Le groupe Daimler Chrysler

 

 

Le groupe Ford

 

 

Le groupe General Motors

 

Le groupe Volkswagen

 

 

 

 

Le groupe BMW et l’alliance Renault Nissan

L’Alliance conclue entre Renault et Nissan en mars 1999 a franchi une nouvelle étape en 2002. Nissan a pris une participation de 15 % dans le capital de Renault, et Renault est passé à 44,4 % du capital de Nissan. Les partenaires ont créé une structure de management stratégique, Renault-Nissan.b.v. Elle dirige la stratégie à moyen et à long terme de l’Alliance et coordonne ses activités au niveau mondial. Le président de son directoire est le P-D-G de Renault, et son vice-président celui de Nissan.

Les statistiques

 CONSTRUCTEUR

1998

1999

2000

2001

2002

GM

7 580

8 420

8 130

7 580

8 325

FORD

6 550

6 640

7 320

6 680

6 730

TOYOTA-DAIHATSU

5 210

5 460

5 955

6 055

6 630

VOLKSWAGEN

4 800

4 780

5 105

5 110

5 020

DAIMLER

4 500

4 830

4 670

4 365

4 450

PSA

2 250

2 520

2 880

3 100

3 260

HONDA

2 330

2 430

2 500

2 670

2 990

NISSAN

2 620

2 450

2 630

2 560

2 720

HYUNDAI-KIA

900

1 300

2 490

2 520

2 640

RENAULT-DACIA

2 280

2 350

2 515

2 375

2 330

FIAT

2 700

2 630

2 640

2 410

2 190

MITSUBISHI

1 600

1 550

1 830

1 650

1 820

SUZUKI-MARUTI

1 300

1 520

1 460

1 540

1 705

BMW

1 210

1 150

835

950

1 090

MAZDA

970

970

925

960

1 050

AUTRES

6 200

7 000

6 515

5 805

5 890

TOTAL MONDE

53 000

56 000

58 400

56 330

58 840

Source : OICA 2003
Document 1 : Les grands groupes automobiles dans le monde dont la production est supérieure à 1 million vehicules en 2002 et leur évolution récente ;

Constructeur

Pays

Classemt mondial

Effectifs
(2)

Production
(milliers) (1)

C.A
(millions €) (2)

Daimler-hrysler

Allemagne

7

365 000

4 456

149 000

Ford

Etats Unis

6

350 000

6 730

170 000

GM

Etats Unis

3

341 000

8 325

195 000

Volkswagen

Allemagne

16

325 000

5 020

87 000

Toyota-Daihatsu

Japon

8

264 000

6 626

129 000

Peugeot-Citroen

France

35

198 000

3 262

54 000

Fiat

Italie

41

190 000

2 190

50 000

Renault

France

72

132 000

2 328

36 000

Honda

Japon

26

127 000

2 989

64 000

Nissan

Japon

36

127 000

2 719

54 000

BMW-Rover

Allemagne

60

101 000

1 090

42 000

Hyundaï-Kia

Corée Sud

67

50 000

1 820

37 000

Mitsubishi

Japon

88

45 000

2 640

31 000

Suzuki-Maruti

Japon

1 704

Mazda

Japon

1 045

(1) OICA , (2) L’Expansion n° 681 Décembre 2003 . Seuls les constructeurs classés dans les 100 premières entreprises industrielles mondiales ont l’ensemble des données
Document 2 : Caractéristiques des principaux producteurs en 2002

GM
FORD
TOYOTA
VOLKSWAGEN
DAIMLER
PSA
HONDA
NISSAN
AM.NORD
5 340
4 168
1 600
333
2 863
1 220
777
EUROPE W
2 021
2 125
550
2 970
1 473
2 912
178
383
ASIE
307
229
4 350
438
5
253
1 570
1 535
AM.SUD
560
208
50
536
49
80
22
EUROPE C
97
696
AFRIQUE
80
47
60
15
25
TOTAL
8 325
6 730
6 630
5 020
4 450
3 260
2 990
2 720
HYUNDAI
RENAULT
FIAT
MITSUBISHI
SUZUKI
BMW
MAZDA
TOTAL
AM NORD
13
210
55
125
58
16 731
EUROPE W
1 833
1 390
92
20
910
16 615
ASIE
2 640
217
217
1 500
1 540
963
15 226
AM.SUD
82
400
10
4
1 970
EUROPE C
183
164
90
1 227
AFRIQUE
2
19
8
55
25
333
TOTAL
2 640
2 330
2 190
1 820
1 705
1 090
1 050
52 102

Source : OICA
Document 3 : Les principaux contsurcteurs et leurs implantations géographiques (production en milliers d'unités) 

1998
1999
2000
2001
2002
Evolution
ETATS-UNIS
14 130
15 060
15 450
14 260
15 055
7 %
EUROPE
17 740
18 260
18 645
18 310
18 340
3 %
ASIE
14 930
15 680
17 790
17 955
19 555
31 %
RESTE
6 200
7 000
6 515
5 805
5 890
- 5 %
MONDE
53 000
56 000
58 400
56 330
58 840
11 %

Source : OICA
Document 4 : Les grands constructeurs par origine géographique

1998

1999

2000

2001

2002

FIAT

100

97

98

89

81

BMW

100

95

69

79

90

AUTRES

100

113

105

94

95

DAIMLER

100

107

104

97

99

RENAULT-DACIA

100

103

110

104

102

FORD

100

101

112

102

103

NISSAN

100

94

100

98

104

VOLKSWAGEN

100

100

106

106

105

MAZDA

100

100

95

99

108

GM

100

111

107

100

110

MOYENNE

100

106

110

106

111

MITSUBISHI

100

97

114

103

114

TOYOTA-DAIHATSU

100

105

114

116

127

HONDA

100

104

107

115

128

SUZUKI-MARUTI

100

117

112

118

131

PSA

100

112

128

138

145

HYUNDAI-KIA

100

144

277

280

293

Document 5 : L’évolution en indice des grands constructeurs (indice 100=1998)

 UN PREMIER COMMENTAIRE

En 2002, 15 entreprises automobile construisaient plus de 1 million de véhicules par an contre 13 en 1998 ; les deux " nouvelles " étant asiatiques avec Hyundaï (coréenne) et Mazda (japonaise).
En 2002 ces entreprises représentaient 90% de la production mondiale contre 89% en 1998, soit une grande stabilité.

La croissance moyenne de ces quinze entreprises est de 11% avec des écarts entre elles (de -20% pour Fiat à + 300% pour Hyundaï) . Dans l'évolution de ces entreprises il est important de distinguer Fiat des autres car non seulement la chute depuis 1998 est importante, mais surtout régulière.
De même Toyota, Honda, Suzuki et PSA ont une croissance régulière relativement importante pour le groupe Peugeot (+45%) .

Par origine les entreprises asiatiques sont de loin les plus performantes (+31%) face à l'Europe dans une situation de quasi stagnation (+3%), certain diront d'érosion.
Dans le détail les stratégies de groupe ou alliances sont des données récentes qui expliquent parfois les résultats:
A des fusions (Peugeot/Citroen), des constitutions de filiales (GM/Opel) parfois anciennes succède une dynamique récente de fusion comme Daimler avec Chrysler ou d'alliance avec Renault/Nissan. La nécessité d'être un grand groupe atteignant la " taille critique " pour éviter en particulier d'être racheté par des raiders , pour peser davantage sur les Etats ou pour être davantage compétitif est très liée au processus de mondialisation.

Dans le cadre de l'industrie automobile - qui rassemble les concepts d'industrie de main d'œuvre et d'industrie de haute technologie - les entreprises ont leurs propres stratégies qui se moquent des intérêts des Etats ; dans ce sens ces FTN (firmes transnationales) de l'automobile sont représentatives d'une mondialisation qui est le terrain de jeu des entreprises plus que des Etats.

 

LES GRAPHIQUES

 

source : OICA, www.oica.net
La répartition géographique de la production des grandes entreprise de l’automobile en 2002

 

 

 
Effectifs et chiffre d’affaire des grands constructeurs