L'espace touristique rhône-alpin.
(Janvier 2003, Jean-Paul Collicard)

LA CARTE DU MOIS (19)

La carte
Les graphiques  
Le modèle

Projection :

Lambert II, Méridien de Greenwich

Définition :

le cadre de la carte est défini par le territoire administratif de la région Rhône Alpes

En fonction des données de l’Observatoire Régional du Tourisme, et de l’observatoire national du tourisme, nous analysons les espaces touristiques en fonction de la répartition saisonnière, du type d’activité et de son importance.

Les critères :

La problématique de la carte propose de mettre en avant une typologie de l’activité touristique des espaces en fonction des nuitées de la croiser avec les aménagements et d’en dégager des espaces spécifiques

.

Le protocole d’étude et ses limites :

Le travail mené est tributaire des données de la dernière enquête de l’ORT (Observatoire Régional du Tourisme) sur sa 5è édition ; elle fixe les analyses pour l’année 2000/2001.

La méthodologie de cette enquête se fonde sur le nombre de visiteurs des sites (discrimination à 100.000 visiteurs par an en 2001), sur le nombre de curistes dans les stations thermales et l’importance de la clientèle des stations de ski. (www.skifrance.fr)

Définition :

Est considérée comme touriste toute personne en déplacement hors de son environnement habituel pour une durée d'au moins 24 heures. Sera comptée comme arrivée de touriste international dans un pays donné, toute visite d'une personne ne résidant pas dans ce pays et venant y passer au moins 24 heures. Par exemple, un touriste américain visitant l'Europe sera comptabilisé deux fois en arrivée s'il visite la France et l'Italie. Un touriste français visitant New York et la Californie ne sera comptabilisé qu'une seule fois, à son entrée aux Etats-Unis.

Office National du Tourisme

Problématique :

Quelles spécificités peut-on définir sur les espaces touristiques de la région Rhône Alpes ? Quelles est le rôle des proximités italienne et suisse, de Lyon centre culturel ? Comment se structure le réseau d’accès aux principaux espaces ? Quelle organisation de l’espace peut-on en déduire ?

Les données :

 

FRANCE

P A C A

Paris - Ile de France

Rhône Alpes

Languedoc Roussillon

Aquitaine

Reste

Nuitées (millions)

1380

188

162

154

110

88

608

% total

100

14,4

12,5

11,1

8,5

6,8

 

Source :ONT

Tableau 1 : La fréquentation touristique en France métropolitaine (les 5 premières régions) en 2000

1997

1998

1999

2000

2001

Hiver

60 170 000

61 324 000

58 448 000

61 200 000

61 340 000

Eté

66 660 000

65 131 000

62 462 000

63 758 000

64 500 000

Printemps

21 714 000

21 753 000

21 385 000

20 237 000

21 300 000

Automne

9 179 000

8 623 000

8 886 000

8 927 000

9 000 000

TOTAL

153 723 000

156 831 000

151 181 000

154 122 000

156 140 000

Source : ORT Rhône Alpes / BETF, SOFRES

Tableau 2 : Evolution de la fréquentation touristique en Rhône Alpes (nuitées par saison)

 

Nb.stations

1997

1998

1999

2000

2001

Périmètre à neige

41 137 000

44 167 000

42 100 000

42 981 000

44 193 000

dont: Isère

43

4 633 000

4 906 000

4 476 000

4 535 000

4 689 000

Savoie

73

19 021 000

20 717 000

20 016 000

20 384 000

20 836 000

Haute Savoie

55

17 483 000

18 544 000

17 608 000

18 062 000

18 668 000

Reste région

15

19 033 000

17 157 000

16 348 000

18 219 000

17 147 000

TOTAL

186

60 170 000

61 324 000

58 448 000

61 200 000

61 340 000

part périmètre à neige

68,4%

72,0%

72,0%

70,2%

72,0%

Fréquentation hivernale (nuitées)

Tableau 2 : Fréquentation touristique en hiver

2001

Chiffre d’affaires (€)

Nb.curistes

THERMES NATIONAUX

6 631 000

35106

AIX MARLIOZ

 

6 113

ALLEVARD

914 600

5 413

BRIDES

2 210 400

16 000

CHALLES LES EAUX

518 300

3 010

DIVONNE

373 500

2 276

EVIAN

175 300

1 360

LA LECHERE

1 341 500

7 100

MONTBRUN LES BAINS

82 300

550

MONTROND LES BAINS

320 100

2 100

NEYRAC

304 900

2 450

ST.GERVAIS

655 500

3 754

ST.LAURENT LES BAINS

237 800

1 880

THONON

160 000

1 144

URIAGE

1 228 000

7 480

VALS

426 800

3 130

TOTAL

15 480 200

96 900

Tableau 3 : Fréquentation des stations thermales (2001)

Sites

Département

1999

2 000

Evolution en %

Chemin de Fer du Montenvers (1)

Haute-Savoie

823 600

874 913

6,2%

Téléphérique de l'Aiguille du Midi (2)

Haute-Savoie

445 624

497 577

11,7%

Le Parc D'attractions Walibi, les Avenières

Isère

500 000

485 000

-3,0%

Téléphérique du Brévent (2)

Haute-Savoie

342 920

446 037

30,1%

Safari de Peaugres*, Serrières

Ardèche

283 459

291 635

2,9%

Musée des Beaux Arts, Lyon

Rhône

284 989

261 020

-8,4%

Ferme aux Crocodiles, Pierrelatte

Drôme

203 380

196 177

-3,5%

Le Téléphérique De Grenoble

Isère

180 131

196 041

8,8%

Les Caves de La Chartreuse, Voiron

Isère

150 000

150 000

0,0%

Musée de l'Alambic*, St Désirat

Ardèche

130 000

144 000

10,8%

Le Musée de Grenoble

Isère

155 004

137 506

-11,3%

Museum d'Histoire Naturelle, Lyon

Rhône

110 815

131 379

18,6%

Zoo de St Martin la PLaine

Loire

135 000

130 000

-3,7%

Tramway du Mont-Blanc (2)

Haute-Savoie

97 857

129 672

32,5%

Palais Idéal à Hauterives

Drôme

126 881

129 029

1,7%

Aven d'Orgnac

Ardèche

125 000

124 833

-0,1%

Musée-Château d'Annecy

Haute-Savoie

111 065

101 680

-8,5%

Château de Grignan

Drôme

99 204

100 435

1,2%

Tableau 4 :Les sites les plus visités en Rhône Alpes (fréquentation > 100.000 visiteurs en 2000)

 

Dont…

 

Total (2000)

Curiosités naturelles

Chamonix

1 946 000

2 267 000

Parc à thème

Walibi

485 000

1 102 000

musée

Lyon

392 000

1 153 000

Tableau 5 : Les grands sites touristiques en Rhône Alpes (par catégories)

 

Un premier commentaire et un essai d’analyse :

Rhône-Alpes est la deuxième région de France par sa capacité d’accueil avec 1,4 millions de lits, soit 12% de la France, la troisième pour le nombre de nuitées. C’est surtout la première région de France pour les vacances d’hiver (39% de journées vacances soit 23% du pays).

Le tourisme est une activité économique majeure de la région ; il participe par les relations entre stations et tours opérateurs étrangers à l’insertion de la région dans l’espace européen. Il combine :

Le tourisme en hiver offre plus de 120.000 emplois, dégage en 1997 un chiffre d’affaire de 17 milliards de Francs (dont 4 grâce aux étrangers).

(**) Capacité d’hébergement du périmètre à neige alpin en 2001 (estimations) : Savoie : 475 000 lits ; Haute-Savoie : 458 000 lits; Isère (Oisans + Chamrousse) : 101 000 lits

Le Cas particulier des stations de ski

génération

stations

caractères

Fréquentation

XIXè siècle

Chamonix, St.Gervais

Aix les Bains, la Léchère

Villages devenus stations de montagne généralistes (hiver- été)

Vogue du thermalisme

Clientèle anglaise, aisée, bourgeoise.

  • Toute l’année

Années 1920

Morzine, La Clusaz,

Villard de Lans, Megève

Courchevel (1960)

Villages devenus stations. Première spécialisation sur le ski.

Clientèle aisée,

région, hexagone, Europe

  • Toute l’année

Fin années 1950

Plan neige (1962)

150.000 lits

Les Arcs, Tignes, Flaine,

La Plagne, Avoriaz…

Stations intégrées, spécialisées dans le ski.

" usines à ski "

Clientèle populaire

région, hexagone, Europe

  • Hiver

Années 1980

Loi Montagne (1985)

Valmorel, les Kjarellis, Vaujany, Oz en Oisans, Bonneval sur Arc

Stations-villages, greffées sur des villages existants.

" dimension humaine "

Clientèle familiale

région, hexagone

  • Toute l’année

Typologie des stations de ski
N Baron Yellès, Le tourisme en France, A. Colin, 1999.

Espace

Trois Vallées

Espace

Killy

Grande

Plagne

Les Arcs

Grand

Domaine

Espace

cristal

Carte Blanche

Station

Courchevel

Méribel

Les Menuires

Val Thorens

Tignes

Val d’Isère

La Plagne Champagny

Pesey -Nancroix

Les Arcs

Valmorel St.François- Longchamps

Crest Voland

Les Saisies

N.D.Bellecombe - Flumet - Praz/Arly

nuitées

7.578.000

3.886.000

2.752.000

2.523.000

448.000

639.000

441 .000

 

Les stations interconnectées de " l’espace olympique " et leur fréquentation hivernale (nuitées 1995)
Observatoire du tourisme n°13, 1996.

L’examen du tableau 2 (graphique 1) montre la stabilité de la fréquentation de la région avec un fort " tropisme " hivernal (39%) exceptionnel dans l’hexagone. D’une part nous devons admettre que cette fréquentation n’est plus aussi aléatoire qu’avant, le tourisme s’inscrivant dans la durée et d’autre part que l’équilibre saisonnier hiver/été est une spécificité de la région Rhône Alpes.

Le tourisme d’hiver (ski) :

Il concerne les massifs préalpins (notamment le Vercors avec Villard de Lans), la Chartreuse (St.Pierre de Chartreuse) et les Aravis (Grand Bornand, La Clusaz) ; c’est l’espace qui est le plus en difficulté, vue les altitudes moyennes, rarement au delà de 2200 m qui limitent le domaine skiable et fragilise la durée de la couverture neigeuse.

Le massif alpin (périmètre à neige) possède les plus grandes stations, les plus internationales (40% des nuitées), les plus élevées en altitude avec les durée d’enneigement les plus longue ; certaines ont même équipé leurs glaciers pour permettre le ski d’été.

massif

 

glacier

Oisans

Les Deux Alpes, Alpe d’Huez

Oui

Maurienne

La Toussuire, le Corbier

 

Tarentaise

Courchevel, Les Menuires, Méribel

Val Thorens, La Plagne, les Arcs

Val d’Isère, Tignes

 

Oui

oui

Mont Blanc

St.Gervais, Samoens

Chamonix

 

oui

Haut Chablais

Avoriaz

 

Le tourisme culturel :

Il associe le tourisme " urbain " concentré sur Lyon et Grenoble à des lieux plus particuliers. A Lyon plusieurs musées (civilisation gallo-romaine, histoire naturelle, de la résitance ? des Beaux Arts…) rassemblent près de 800.000 visiteurs par an, Grenoble pour sa part 250.000 

Les parcs à thèmes

Walibi, parc récréatif de la région, Le parc safari de Pedaugres ou la ferme aux crocodiles…

Les curiosités naturelles :

Très liées à la montagne elles se concentrent sur des sites particuliers et prestigieux comme Chamonix qui rassemble (chemin de fer du Montenvers, le Brévent, aiguille du Midi…) plus de 1,5 millions de visiteurs, le chemin de fer de La Mure.. .

Les parcs naturels :
www.environnement.gouv.fr

 

Superficie (avec

zone périphérique)

Nb.visteurs (2000)

Parcs nationaux

(ha)

 

La Vanoise

Les Ecrins

195.000

272.000

600.000

600.000

Parcs régionaux

(ha)

 

Pilat

Monts de l’Ardèche

Vercors

Chartreuse

Bauges

70.000

180.000

175.000

69.000

81.000

 

Les parcs naturels de la région Rhône Alpes

Les Graphiques

Source : ORT Rhône Alpes / BETF, SOFRES

Graphique 1 :Evolution de la fréquentation touristique en Rhône Alpes (nuitées par saisons)

Graphique 2 : Répartition saisonnière de la fréquentation tsouristique (2001)

Graphique 3 : Fréquentation hivernale en Savoie (2000)

 

Le modèle :