L'indicateur de développement humain dans le monde :
situation et tendances
(Février 2002, Jean-Paul Collicard)

LA CARTE DU MOIS (16)

La carte
L'analyse
et les graphiques  
 

 

Projection : Gall

Définition :

Réaliser une carte de l’Indicateur de Développement Humain qui croisent les données brutes de 1999 et les données tendancielles sur ces dix dernières années (1990-1999)

Hiérarchiser les différentes données par pays et ensembles géographiques. Déterminer les évolutions récentes, les différencier . Quelles dynamiques de développement humain pouvons nous dégager ?

Les critères :

Pour réaliser cette carte nous utilisons un indicateur synthétique: l’Indicateur du Développement Humain. L’IDH est un outil synthétique récent mis en place par l’ONU dans le cadre du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Il chiffre le niveau de développement moyen atteint par chaque pays en associant trois critères :

La moyenne de ces trois indices donne l’IDH.

Le protocole d’étude et ses limites :

Le travail mené est largement facilité par l’abondance des données proposées par le PNUD et publiées dans son rapport annuel consultable sur Internet.( http://www.undp.org ).

En outre la fiabilité des données est satisfaisante, assurée par le sérieux d’une institution reconnue. L’ensemble des données est normalisé afin de permettre des comparaisons entre tous les états, quelles que soient leurs méthodes de calcul propres .

Les limites :

De nombreuses modifications sont intervenues au fil du temps dans la collecte des données ainsi que dans la méthodologie; aussi les valeurs IDH qui en découlent ne sont pas comparables d’une édition du rapport mondial sur le développement humain à l’autre.

Ainsi pour comparer les tendances de l’IDH il n’a pas été possible de comparer les chiffres publiés dans le rapport de 1991 à ceux publiés dans le rapport 2001.

Par conséquent l’évolution tendancielle 1990 / 1999 n’est fournie que pour 127 pays (sur les 162 classés) dont le rapport 2001 avait harmonisé données et méthodologie. Pour respecter la cohérence et pouvoir disposer d’éléments de comparaison fiables nous n’avons travaillé que sur ces 127 pays.

C’est ainsi que des pays comme l’Allemagne ou Cuba (données 1990 non harmonisées) ne sont pas pris en compte.

L’ensemble analysé représente près de 5,5 milliards d’hommes, soit 90% de la population mondiale (5,862 milliards en 1999).


Les données :

Source : Rapport Mondial sur le Développement Humain 2001, PNUD, De Boeck Université, 2001.

www.undp.org

Doc. 1 : Répartition des niveaux de développement par continents

Dév.humain

développement humain

développement humain

TOTAL par

faible

moyen

élevé

continents

I.D.H

<0.500

0.500 à 0.650

0.650 à 0.800

0.800 à 0.900

>0.900

 

MONDE

nb

28

20

41

18

20

127

 

Pop (*)

701

1 182

2 646

216

746

5 491

ASIE

nb

5

3

12

4

1

26

 

pop

312

1 000

1854

63

127

3356

AFRIQUE

nb

22

13

5

 

 

40

 

pop

381

152

83

 

 

616

Am.centrale

nb

1

3

6

1

 

11

Caraïbes 

pop

8

22

117

2

 

149

AM.SUD

nb

 

1

8

3

 

12

 

pop

 

8

278

55

 

341

AM.NORD

nb

 

 

 

 

2

2

 

pop

 

 

 

 

311

311

EUROPE

nb

 

 

9

10

15

33

 

pop

 

 

313

96

286

695

OCEANIE

nb

 

 

1

 

2

3

 

pop

 

 

1

 

22

23

TOTAL

nb

28

20

41

18

20

127

 

pop

701

1 182

2 646

216

746

5 491

(*) en millions

Doc.2 : Répartition des niveaux de développement en fonction des tendances (taux de variation de l’IDH entre 1990 et 1999)

 

Dév.humain faible

développement humain moyen

développement humain élevé

TOTAL

IDH

<0.500

0.500 à 0.650

0.650 à 0.800

0.800 à 0.900

>0.900

 

 

 

nb

Pop (*)

nb

pop

nb

pop

nb

pop

nb

pop

nb

pop

> 10%

14

381

5

1093

5

1420

0

 

0

0

24

2894

de 5 à 10%

7

224

5

44

18

768

5

113

6

96

41

1245

de 0 à 5%

5

80

4

13

11

194

12

99

14

650

46

1036

< 0%

2

16

6

32

7

264

1

4

0

0

16

316

TOTAL

28

701

20

1182

41

2646

18

216

20

746

127

5491

(*) en millions

Document 3 : Répartition par continents des taux de variation des IDH entre 1999 et 1990

> 10%

de 5 à 10%

de 0 à 5%

< 0%

total

ASIE

nb

10

9

6

0

25

 

pop(*)

2 720

400

236

0

3356

AFRIQUE

nb

14

10

7

9

40

 

pop

175

272

79

90

616

Am.centrale Caraïbes

nb

0

4

7

0

11

 

pop

 

30

119

 

149

AM.SUD

nb

0

7

5

 

12

 

pop

 

84

257

 

341

AM.NORD

nb

0

 

2

 

2

 

pop

 

 

311

 

311

EUROPE

nb

0

3

24

7

38

 

pop

 

80

391

224

645

OCEANIE

nb

0

3

0

0

3

 

pop

 

23

 

 

23

MONDE

nb

24

36

51

16

127

 

pop

2 895

889

1 393

314

5 491

(*) en millions

 

Un petit commentaire et une première analyse :

Ce commentaire et cette analyse ne tiennent compte que des 127 pays répondant à l’ensemble des critères.

L’ensemble des données permet de faire quelques remarques sur la situation actuelle du développement humain et son évolution depuis une dizaine d’années dans le monde.

Nous choisissons de mener le travail selon deux axes :

Les situations de développement actuelles, organisées par continent (doc.1, graphique 2)

Les tendances récentes, selon les degrés d’évolution  (doc.2, 3, graphique 3).

Sur le niveau de développement actuel :

Les niveaux de développement les plus faibles (indices <0.500) représentent 700 millions d’hommes (13% de la population mondiale, pour 22% des pays), essentiellement l’Afrique, les niveaux moyens (de 0,500 à 0,800) 3,8milliards d’hommes (70% de la population mondiale) avec l’Asie et l’Amérique du Sud ; enfin les niveaux les plus élevés (>0,800) 1 milliard d’hommes (18% de la population mondiale) sont l’apanage de l’Europe et de l’Amérique du Nord.

Les niveaux de développement faibles: l’Afrique

Géographiquement ils concernent l’Afrique subsaharienne de la Mauritanie à l’Ethiopie ainsi que l’Afrique orientale des Somalies à Madagascar. Aucun pays n’atteint le niveau de développement élevé (0,8), 9 pays sur 10 ayant un niveau < 0,650.

 

Pays

tendance IDH

IDH_99

Pop_1999

 

Pays

tendance IDH

IDH_99

Pop_1999

1

Niger

8,00

0,274

10500000

21

Madagascar

7,00

0,462

15500000

2

Burundi

-10,00

0,309

6300000

22

Togo

5,00

0,489

4400000

3

Burkina Faso

9,00

0,320

11200000

23

Congo

0,00

0,502

2900000

4

Ethiopie

9,00

0,321

61400000

24

Cameroun

-1,00

0,506

14600000

5

Mozambique

4,00

0,323

17900000

25

Comores

2,00

0,510

700000

6

Guinea Bissau

11,00

0,339

1200000

26

Kenya

-3,00

0,514

30000

7

Tchad

12,00

0,359

7600000

27

Lesotho

-5,00

0,541

2000000

8

Rep.centrafricaine

1,00

0,372

3600000

28

Ghana

7,00

0,542

18900000

9

Mali

22,00

0,378

11000000

29

Zimbabwe

-7,00

0,554

12400000

10

Rwanda

15,00

0,395

7100000

30

Botswana

-12,00

0,577

1500000

11

Malawi

9,00

0,397

11000000

31

Swaziland

-5,00

0,583

900000

12

Gambie

27,00

0,398

1300000

32

Maroc

11,00

0,596

29300000

13

BÚnin

17,00

0,420

6100000

33

Namibie

9,00

0,601

1700000

14

SÚnÚgal

12,00

0,423

9200000

34

Guinée Equatoriale

20,00

0,610

400000

15

Côte d'Ivoire

3,00

0,426

15700000

35

Egypte

11,00

0,635

66700000

16

Zambie

-8,00

0,427

10200000

36

Algerie

8,00

0,693

29800000

17

Ouganda

13,00

0,435

22600000

37

Afrique du Sud

-1,00

0,702

42800000

18

Tanzanie

3,00

0,436

34300000

38

Cap Vert

13,00

0,708

400000

19

Mauritanie

11,00

0,437

2600000

39

Tunisie

11,00

0,714

9400000

20

Nigeria

8,00

0,455

110800000

40

Maurice

6,00

0,765

1200000

Entre Asie et Afrique les écarts de développement se font plus nets désormais : 9/10 des pays aux indices les plus faibles sont africains !

Les niveaux de développement moyens : l’Asie et l’Amérique latine

Exceptés le Bangladesh et le Pakistan, aucun pays d’Asie ne fait partie du groupe des indices les plus faibles. Inde (0,571), Chine (0,718) constituent les grandes masses de ce continent aux indices moyens ; Japon et Corée du Sud dépassent les 0,8.

 

 

Pays

tendance IDH

IDH_99

Pop_1999

 

Pays

tendance IDH

IDH_99

Pop_1999

1

Yemen

15,00

0,468

12301970

14

Jordanie

5,00

0,714

4800000

2

Bangladesh

14,00

0,470

134600000

15

Chine

15,00

0,718

1264800000

3

Laos

18,00

0,476

5200000

16

Sri Lanka

6,00

0,735

18700000

4

Népal

16,00

0,480

22500000

17

Philippines

5,00

0,749

74200000

5

Pakistan

13,00

0,498

137600000

18

Arabie saoudite

7,00

0,754

19600000

6

Papouasie

11,00

0,534

4700000

19

Thailande

6,00

0,757

62000000

7

Mongolie

3,00

0,569

2500000

20

Malaisie

8,00

0,774

21800000

8

Inde

12,00

0,571

992700000

22

Corée, Rép.de

7,00

0,875

46400000

9

Indonésie

9,00

0,677

209300000

23

Singapour

7,00

0,876

3900000

10

Vietnam

13,00

0,682

77100000

24

Hong Kong SAR

3,00

0,880

6700000

11

Ouzbekistan

1,00

0,698

24500000

25

Israel

4,00

0,893

5900000

12

Syrie

8,00

0,700

15800000

26

Japon

2,00

0,928

126800000

13

Iran

11,00

0,714

69200000

Nous retrouvons un schéma très semblable pour l’Amérique latine, les grosses masses (Mexique, Brésil) ayant des indices supérieurs à 0,650, du niveau de celui de la Chine.

 

Pays

tendance IDH

IDH_99

Pop_1999

Pays

tendance IDH

IDH_99

Pop_1999

1

Haiti

4,00

0,467

8000000

12

Pérou

6,00

0,743

25200000

2

Guatemala

8,00

0,626

11100000

13

Brésil

6,00

0,750

168200000

3

Honduras

3,00

0,634

6300000

14

Colombie

6,00

0,765

41400000

4

Nicaragua

7,00

0,635

4900000

15

Venezuela

1,00

0,765

23700000

5

Bolivie

9,00

0,648

8100000

16

Belize

3,00

0,776

200000

6

El Salvador

9,00

0,701

6200000

17

Panama

5,00

0,784

2800000

7

Guyana

4,00

0,704

800000

18

Mexique

4,00

0,790

97400000

8

Rep.dominicaine

7,00

0,722

8200000

19

Trinidad & Tobago

3,00

0,798

1300000

9

Equateur

4,00

0,726

12400000

20

Costa Rica

4,00

0,821

2600000

10

Jamaica

2,00

0,738

2600000

21

Chili

6,00

0,825

15000000

11

Paraguay

3,00

0,738

5400000

22

Uruguay

3,00

0,828

3300000

 

 

 

 

 

23

Argentine

4,00

0,842

36600000

Ainsi l’Asie et l’Amérique latine paraissent globalement dans une bien meilleure situation que l’Afrique.

Concernant les tendances de ces dix dernières années :

Le document 3 permet d’affiner la comparaison en tenant compte de l’évolution de l’IDH sur les dix dernières années.

Les taux d‘évolution de l’IDH les plus élevés (>10%) concernent 2.895 millions d’hommes dont 95% sont asiatiques (2.720 sur 2.895 ), l’Afrique représentant le reste. Un tel chiffre s’explique par la présence de la Chine et l’Inde dont la croissance du développement humain est élevée..

Les taux d’évolution intermédiaire (de 5 à 10%) concernent 890 millions d’hommes à 45% asiatiques et 30% africains. C’est dans ce groupe que se retrouvent la plus grande part de la population africaine (272M sur 616M).

Les taux d’évolution faibles (entre 0 et 5%) concernent 1400 millions d’habitants dont 400 millions sont européens et 257 d’Amérique latine.

Enfin les régressions dans le développement humain (<0%) concernent 400 millions d’hommes avec une grosse majorité européenne (Russie, anciennes républiques soviétiques) et africaine (pays de l’Afrique australe dont l’Afrique du Sud) .

Graphique 1

Graphique 2 :

source : PNUD

Les chiffres en gras correspondent aux populations concernées

Lecture : Pour le continent asiatique, 9% de la population (soit 312 millions de personnes) est à un IDH < 0,500

Graphique 3 : croisement des données de l’IDH en 1999 et des tendances entre 1990 et 1999

Le croisement des données (tendance 1990-1999 en ordonnée et IDH 199 en abscisse) permet de dégager des ensembles dans le cadre d’un graphique en nuage de points comme par exemple ;

Le groupe A : IDH élevé, relativement stable ou avec une faible évolution comprend les pays les plus développés (Europe de l’Ouest et Amérique du Nord)

Le groupe B : composé de pays à faible IDH (<0,500) mais à forte progression : nombreux pays d’Afrique et d’Asie comme la Gambie

Le groupe C présente des pays à IDH moyen-élevé (0,7 à 0,8) à l’évolution négative (processus de sous-développement ?) composé principalement de l’Ex-URSS (Moldavie, Ukraine, Russie…)

Le groupe D concerne des pays à IDH moyen (0,5 à 0,8) à forte progression de l’IDH ; nous trouvons là les grandes masses humaines asiatiques comme la Chine.