Humanisme et Renaissance

Téléchargement :
(Jean-Pierre Meyniac)

Plan du cours

Introduction : étude de la création d’Adam par Michel Ange

  1. Une nouvelle vision du monde et de l’homme

A. Des lieux et des hommes

B. Un regard nouveau porté sur l’homme

  1. Le monde transformé par l’Humanisme et la Renaissance
  1. Le progrès et ses limites
  2. L’Humanisme remet-il en cause les fondements du monde du XVI° siècle ?
  3. Les Réformes religieuses

 Modules : - réaliser une fiche biographique (Livre p 123 et recherche au CDI)

- étudier une oeuvre d’art

 

Introduction : la création d’Adam par Michel Ange

 Diapositive + transparent

 Le plafond de la chapelle Sixtine (du nom du pape qui a commandité l’oeuvre, Sixte Quint) a été peint par l’artiste Michel Ange (1475-1564) entre 1508 et 1512. L’un des caissons du plafond montre la création par Dieu d’Adam, le premier homme (inspiré du Veni Creator Spiritus, Dieu dans son pouvoir de " rendre sensible ", de donner la vie).

 Qu’apprenons-nous ?

 La RENAISSANCE et l’HUMANISME sont les 2 aspects, l’un artistique, l’autre intellectuel, d’une révolution dans la pensée qui, en rejet du Moyen-Age et par admiration pour l’Antiquité, propose, entre le XV° et XVI° siècles européen, une nouvelle vision de l’homme et du monde.

 

  1. UNE NOUVELLE VISION DE L’HOMME ET DU MONDE

 

  1. Des lieux et des hommes

 

  1. Lieux et hommes de la Renaissance

 Carte sur transparent de l’architecture renaissante

 Un foyer dès le XV° siècle (le Quatrocento) l’ITALIE : à cause de la prospérité des villes Italiennes et donc des possibilités de Mécénat (les Médicis à Florence, la papauté à Rome...).

Un autre foyer prospère, les FLANDRES (Pays Bas).

La diffusion se fait selon 2 conditions : les échanges (voyages des artistes, guerres comme celles dItalie entre 1492 et 1525...) et les forces de résistances + ou - fortes du Moyen Age. D’où une diffusion plus inégale :

  

  1. Lieux et hommes de l’Humanisme

 Au point de départ il y a la redécouverte des écrits antiques quelque peu oubliés au Moyen Age qui s’explique par le mécénat et l’émigration des érudits grecs chassés de Constantinople que les Turcs ont pris en 1453. Mais le facteur décisif c’est l’imprimerie.

 Documents 2 et 5 page 109

+ portarit de Gutenberg, 1 p 110

 2 dates clefs : le premier livre imprimé vers 1455, la Bible de Gutenberg

en 1516 une bible en latin directement traduite du grec par Erasme

 Raisonnement :

Qu’est-ce que l’imprimerie ?

Document 2 : des caractères typographiques en métal, réutilisable et mobiles

une presse à bras (papier et encre)

Quel impact ?

Massification du livre (1450-1500 : 200 villes ont ateliers, 30 000 titres, 20 millions d’exemplaires)

Le livre n’est plus rare et cher donc n’est plus réservé à l’élite ou aux écrits religieux

Diffusion des idées des humanistes

 La géographie de l’imprimerie reflète celle de la prospérité et des idées de l’Humanisme :

3 foyers - ITALIE

Des centres importants - Paris

 

Il y a s’intenses relations entre les humanistes : on parle d’une " République des Lettres "

 Angleterre

du Sud-Est

FLANDRES

 

France

les chateaux de la Loire

 

Allemagne du Sud

Albrecht Dürer (graveur)

  

ITALIE (centre et Nord)

: Fra Angelico ; Botticelli ; Léonard de Vinci

VENISE  : Carpaccio ; Giorgione ; le Titien

: Véronnèse ; le Tintoret

Villes isolées : Piero della Francesca ; Bramante ; Giotto

  

Espagne : le Gréco

  

Londres

  

Flandres (Pays Bas)

 Allemagne rhénanne et Suisse

 France : Lyon et Paris

 Italie :

 Espagne : Madrid et Salamanque

  haut.gif (1006 octets)