Association pour le développement de l’histoire des femmes et du genre- Mnémosyne

Colloque, Lyon, 8-9 mars 2005

Histoire des femmes et du genre : enseignements et transmissions des savoirs

IUFM, 80 boulevard de la Croix Rousse, 69004 LYON (entrée libre et gratuite)

L’Association Mnémosyne souhaite promouvoir l’histoire des femmes et du genre. Elle constate aujourd’hui un écart paradoxal entre l’essor des recherches dans ce domaine depuis trente ans et l’insuffisance de leur transmission à tous les degrés de l’enseignement en France. Or, cette transmission est essentielle à la formation des jeunes générations confrontées à une société où les questions vives de citoyenneté, de mixité, d’identité et d’égalité de sexe mériteraient d’être éclairées par l’histoire. L’importance de cette transmission est reconnue par les instances européennes qui incitent à réinsérer les femmes dans l’histoire et à enseigner une histoire mixte de l’Europe. L’introduction aux nouveaux programmes français des lycées semble s’inscrire dans cette perspective. Dans ce contexte, le premier colloque de l’Association Mnémosyne propose d’établir un état des lieux et de réfléchir aux moyens de dépasser les blocages actuels. Il invite au dialogue entre tous ceux qui concourent à la recherche et à l’enseignement.

Programme

Mardi 8 mars 2005

* Ouverture (9H30) : Christiane Demontès (Sénatrice du Rhône, vice-présidente déléguée aux Formations Professionnelles et à l’Apprentissage de la Région Rhône-Alpes), Dominique Daures (Déléguée régionale aux Droits des femmes et à l’Egalité), Sylvie Cèbe (Directrice adjointe de l’IUFM de Lyon), Françoise Thébaud (Présidente de l’Association Mnémosyne)

* Première session : Enjeux d'une histoire des femmes et du genre (10-13 heures)

Présidente de séance : Michèle Riot-Sarcey (Université, Paris 8)

1 L'aventure de l'histoire des femmes et du genre, Françoise Thébaud (Université, Avignon)
2 Quelle visibilité pour les femmes en histoire : entre spécificité et intégration, Siân Reynolds (Université de Stirling)
3 Modes de subversion du récit historique, trois exemples :
- le genre de la préhistoire, Claudine Cohen (EHESS - CNRS)
- nouvelles approches du travail, Michelle Zancarini-Fournel (IUFM, Lyon, LARHRA)
- la Révolution avec les femmes, Jacques Guilhaumou (CNRS, UMR Triangle)
4 Mythes et oublis : le cas de la famille dans l’histoire moderne, Sylvie Steinberg (Université, Rouen)

* Deuxième session : Transmissions dans l’enseignement supérieur : avancées et blocages (14h30-18h) ; Présidente de séance : Irène Jami (professeure, Lycée, Paris)

1 Etat des lieux dans les universités européennes et américaines

2 Un exemple de formation en Italie : l'université d'été de la SIS sur l'histoire des femmes, Anna Scattigno (Université Florence)

3 Table ronde  sur la transmission : animatrice : Françoise Thébaud (Université Avignon)

Passé, présent et avenir : Témoignages et perspectives (Yvonne Knibiehler, Yannick Ripa, Didier Lett, Anne-Claire Rebreyend

Mercredi 9 mars 2005

* Troisième session : Transmissions et expériences dans l’enseignement élementaire et secondaire : blocages et avancées (9h-13h),

Présidente de séance : Dominique Loiseau (Lycée, Saint-Nazaire)

1 Le manuel : un défi

2 Table-Ronde : Animatrice : Chantal Février (IA-IPR Aix-Marseille)
Expériences en question (Gérald Attali, Nicole Cadène, Daniel Murat, Muriel Salle, Claire Dietrich) ;

3 Avancer ensemble, comment ?
Gisèle Dessieux, Inspectrice Générale de l’éducation nationale, groupe histoire et géographie

* Quatrième session : Ressources disponibles/ressources souhaitables pour les enseignants (14h00-15h30)

Philippe Meirieu, Directeur de l’IUFM de Lyon (accueil)

1 Présentation et visite du fonds documentaire ASPASIE, histoire des femmes et du genre en éducation, Anne-Christine Collet et Isabelle Ernot (IUFM de Lyon)
2 Table ronde : quelles ressources disponibles ?

Animatrice : Cécile Dauphin (EHESS)

Distribution d’une brochure, présentation de La Documentation photographique (Dany Bataille), présentation de la SIEFAR (Société internationale d’Etudes des Femmes d’Ancien Régime) (Nicole Pellegrin) et de Muséa, musée virtuel d'histoire des femmes et du genre (Isabelle Lamy),

puis débat avec la salle

* Cinquième session : Quelles perspectives ? (16h00-17h45)

Présidence de séance : Françoise Thébaud (Présidente de l’Association Mnémosyne)

* Conclusion par Mnémosyne (17h45-18h)

Lire les comptes-rendus.