Le camp d'internement de Ruffieux, quelle responsabilité de Vichy ?
A partir d'un ensemble documentaire...

MUSEE DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION DE LA SAVOIE

Au menu les documents télécharger au format DOC télécharger au format PDF

Document 1 : le camp de Ruffieux

Extraits d'un rapport sur les camps de travailleurs étrangers juifs
établi en 1942 par la fédération des Sociétés Juives de France.

"... Mademoiselle BARELLI, assistante (sociale) de la Préfecture de Chambéry, ayant signalé l'existence à Ruffieux d’un cachot souterrain  haut de 1.30m, fut désavouée par Vichy qui couvre et, aux dires du commandant, encourage même tous les excès. À moins que les vols et les fraudes deviennent un scandale public et que les chefs ayant dépassé la mesure doivent être révoqués pour passer en correctionnelle, comme à maintes reprises, c’est  arrivé dans les camps de Savoie."

"Le camp de Ruffieux compte environ 280 travailleurs, sur deux chantiers. L’un à  1000 mètres d'altitude comporte des travaux de bûcheronnage, dans l'autre on coupe des joncs debout dans un canal."

"La nourriture consiste en un bol de café noir au petit déjeuner et  une soupe de raves et  de navets à  déjeuner et à dîner ; la ration de pain est de 210 grs alors que les travailleurs ont droit à 350 grs. Une fois par semaine, il y a  un supplément de viande ou de poisson."

"L’hygiène dans ce camp est inexistante. Les travailleurs en plus portent, contre les règlements, leurs propres vêtements qui sont, à cause du travail dur qui les use très vite, dans un état indescriptible. Il suffit de dire que, lors des fêtes de Pâques, une centaine de travailleurs ont dû renoncer à leur congé, car la question d'y aller dans les loques qu’ils portent ne se posent même pas. Des 30 kg de vêtements envoyés par M. Meyers aumônier du camp, résidant à Annecy, il est arrivé à destination de quoi à peine habiller 3 hommes. Le reste a disparu dans les bureaux des dirigeants."

". Les  permissions dans ce camp sont fréquentes et faciles à obtenir. Ceci s'explique par le fait que, pendant leur absence, les travailleurs ne mangent pas sans que les crédits de vivres soient pour cela diminués. A ceux qui partent en congé, on ne donne aucun ticket ..."

Centre de Documentation Juive Contemporaine- Cote CCXIII-123

Document 2 : rapport préfectoral de Savoie

Les instructions gouvernementales  auxquelles il est fait allusion dans le rapport du préfet concerne le regroupement des travailleurs étrangers  dans des camps (circulaire du 5 août 1942)                                                    

Document 3 : fragments de liste de déportés d'Auschwitz

(Noms                                 Naissance                                Nationalité         Camp de

                                                                                                                      provenance)

REICH Salomon                 24-12-18 Berlin                        Allemand            Savigny

NELKEN Léo                    15-08-88 Varsovie                    Allemand            Savigny

STEIN Pinkus                     24-01-14 Wisnitz                      Autrichien           Savigny

MAYER Arthur                  15-04-08   Grossbockenheim   Allemand             Ruffieux

MAYER Heinz                   15-08-10 Grossbockenheim     Allemand             Ruffieux

BLUMENFELD Oscar       11-09-04-  Vienne                    Autrichien            Egleton

MANDLER Otto                 04-02-05 Vienne                      Autrichien            Egleton

BARUCH Otto                    20-05-90  Vienne                      Autriche              Egleton

ZWIKLER Julius                 11-01-9   Slanicka                    Apatride              Egleton

SZTABHOLCE Mordchay  25-04-11  Varsovie                  Polonais               Egleton

SPINDEL Jacob                  27-02-97 Dora                          Autrichien           Egleton

Source : ½ page de la longue liste, établie par nationalités à leur arrivée au camp d’Auschwitz des déportés du convoi n. 25 du 28 août  1942 ( Savigny est en Haute Savoie).