Le voyage du Maréchal Pétain vu par le Petit Dauphinois

MUSEE DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION DE LA SAVOIE

Au menu

la fiche de travail

les documents téléchargement de la fiche : DOC ou PDF

Parmi les quotidiens, le Petit Dauphinois est sans doute, sans toutefois en connaître l’exacte diffusion,  le journal le plus lu dans le département. Crée en 1885 et propriété de Marcel Besson, le journal édite à Grenoble quotidiennement en 1939 entre 190 000 et 200 000 exemplaires pour toute la région. De tendance républicaine, sa ligne politique devient ferment pro-vichyssoise, dès le nouveau régime mis en place.

Un large éventail de documents est proposé, chacun sélectionnera en fonction de ses objectifs. Nous en proposons 3 très intéressants...

Objectifs :

  1. Identifier une caractéristique du régime de Vichy

  2. Analyser  le conditionnement de l’opinion par la propagande

 

Accueil Extraits du journal qui permettent de qualifier cet accueil.
   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici les instructions données par le ministère de l’information aux journaux avant le déplacement du chef de l’Etat

 " On doit éviter d'employer, pour désigner le chef de l'Etat, l'expression de vieillard, même précédée d’une épithète bienveillante comme "  l'illustre, le valeureux ". On doit user  le  moins possible aussi des termes qui rappelle son passé militaire tel que  "l'illustre guerrier, le valeureux soldat, _"  il y a cependant des circonstances pour lesquelles on peut les employer de même que celle-ci : "le vainqueur de Verdun". Il convient en revanche de faire ressortir tout ce qui montre la vigueur physique et morale du Maréchal, la bienveillance naturelle de son caractère, sa lucidité, l'intérêt qu'il porte à tous les problèmes. Il n'est pas nécessaire de décrire ses qualités, mais il y a lieu de les montrer en action en faisant parler les faits, comme incidemment. Exemples :
- le Maréchal s'avance d'un pas alerte, rapide.
- Il prend le plus vif intérêt  aux explications qui lui sont données.
- Il accueille avec sollicitude les délégations.

Il ne faut pas craindre mettre en valeur ce qui peut exalter le patriotisme des Français dans les propos du Maréchal, telle que "confiance dans l'avenir", "relèvement matériel et moral", "rénovation française»... Ne pas manquer aussi de mentionner s’il en est question, tout ce qui a été fait par le gouvernement depuis le mois de juillet 1940, signaler aussi, sans trop les  appuyer des marques de différences dont le chef de l'Etat pourrait être l'objet de la part des autorités occupantes […]. "