Fort-Barraux, camps et prisons de Vichy, 1940-1944
FICHE PEDAGOGIQUE

Téléchargement :

Cette fiche est extraite des livrets pédagogiques de la Conservation du Patrimoine de l'Isère empreint.jpg (1572 octets)


FICHE DE TRAVAIL SUR L’EXPOSITION : " CAMPS ET PRISONS DE LA FRANCE DE VICHY

camp.jpg (531596 octets)

"Si nous avons enduré les pires souffrances, risqué la mort et vu tant de nos camarades succomber, c'est d'abord parce que le gouvernement de Vichy nous fit arrêter". C'est en renouvelant des témoignages de ce type que les responsables isérois de la fédération nationale des déportés, internés, résistants et patriotes (F.N.D.I.R.P.) ont incité l'équipe du Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère à consacrer une prochaine exposition aux "camps et prisons de Vichy". Convaincus d'avoir été conduits à la déportation par les autorités de leur propre pays, ces anciens résistants et déportés continuent en effet de penser que la responsabilité de l'Etat français et de son chef, le maréchal Pétain, n'a pas été suffisamment expliquée, suffisamment dénoncée. Comment éviter demain d'être victime d'un tel engrenage si la capacité n'est pas donnée à chacun de savoir aujourd'hui en démonter les rouages ? Autrement dit, pourquoi risquer d'ignorer où conduisent les décisions d'un régime qui, pour rétablir l'ordre, se débarrasse des suspects au mépris de toute règle de justice ? Telle est, à travers l'exemple du Centre de séjour surveillé de Fort-Barraux et d'autres camps français d'internement, photographiés par Patrick Bard, la réflexion que cette exposition permet de développer.

Philippe Barrière et Gil Emprin, tous deux professeurs agrégés d'histoire, ont conçu ce dossier pédagogique afin que les enseignants qui conduiront leurs élèves dans l'exposition, disposent des outils pédagogiques nécessaires. Ces feuillets viennent compléter, jusqu'à la fermeture de l'exposition, à la fin de l'année scolaire 98-99, le livret pédagogique du Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère.

Mode d’emploi : les titres en gras reprennent les en-têtes des différentes parties de l’exposition. Ils servent de guidage. Les questions en italique sont plutôt destinées aux élèves de lycée. Il n’est pas interdit aux collégiens d’y réfléchir ! ! !


DEJA, DANS LA TROISIEME REPUBLIQUE FINISSANTE... 

- de quand date la création de " camps " en France ?

- sous quel régime politique ?

- dans quel contexte (situation) internationale ?

 

- que signifie " interner d ‘autorité " ?

 

- quelles sont les personnes visées par ces mesures d’internement

- en novembre 1938

- en septembre 1939


 L’EXCLUSION ET LA COLLABORATION COMME PRINCIPE DE GOUVERNEMENT

- Qui est le maréchal PETAIN ? Quelle est la nouvelle situation en 1940 ?

 

- Quelle est la devise du gouvernement que Pétain dirige ?

 

- D’après le " Petit Dauphinois ", quel est son objectif, son mot d’ordre ?

 

- Qui sont les groupes qui composent selon Pétain, " l'anti-France " ?

 

- Que révèlent ces éléments sur la nature et l’idéologie de Vichy ?


L’INTERNEMENT DES " INDESIRABLES " LOIS ET ORGANISATION

- A travers les extraits de lois, classez les " indésirables " selon Vichy en fonction des critères suivants :

1938
1939
1940
1941
1942
1943
1944
Politiques  
" raciaux "  
Moraux/sociaux  
Autres  

cartecamp.jpg (90499 octets)

- D’après la carte de 1942 (reproduite ci-dessus), combien de camps d’internement français ont été créés en zone occupée ?

- en zone non occupée ?

- Quelle est la particularité de Fort-Barraux ?

 


DES JUIFS A FORT-BARRAUX

- Combien de juifs sont détenus à Fort-Barraux en août 1942 ?

- Par qui ont-ils été arrêtés ?

- Où sont-ils dirigés dans un premier temps ? Quelle est leur destination , et que deviendront-ils ?

 

- Que révèle cet épisode sur l’évolution de la collaboration d’Etat ?

 

Observez les portraits et les notices.

- Qui sont ces hommes ?

 

- Qui dans ce groupe échappera à la mort ?

 

- En quoi le parcours de Boris ABRAMOVITCH est-il particulier ?

 


FORT- BARRAUX CENTRE DE SEJOUR SURVEILLE POUR " FRANCAIS SUSPECTS "

Observez les photos et notices biographiques

- 4 de ces personnages ont été internés en novembre 1940 : pour quel motif ?

 

- les 4 autres ont été arrêtés plus tard : pour quels motifs ?

 

- qu’ont en commun les 8 personnages ? (mis à part le fait d’avoir été internés)


VIVRE A FORT-BARRAUX

- D’après le texte sur fond bleu, quelles étaient les conditions de vie ?

 

- La série de photos de la vie quotidienne au camp confirme-t-elle le contenu du texte ?

 

- Justifiez votre réponse en observant l’origine des photographies. (étudiez la nature de ces documents et le contexte)

 

 

 


LE TEMPS DES REPRIS DE JUSTICE

En étudiant les deux textes authentiques d’octobre 1942 et juin 1943

- Quelle classification nouvelle des camps est décidée par le gouvernement du maréchal Pétain ?

 

- Que devient la " spécialité " de Fort-Barraux ?


A LA VEILLE DE LA LIBERATION

- Combien de gardiens entrent dans la Résistance ? Quand ?

- Quelle voie suit le commandant du camp ?

- Que devient le camp à la Libération ?

- Que vous inspirent les chiffres du dernier tableau ?

 

- Réfléchissez sur des définitions possibles différentiant camps d’internement, camps de concentration, camps d’extermination.

 

Ecrivez une page de synthèse sur les points communs et différences entre le système concentrationnaire nazi et celui de Vichy.

 

 


APRES AVOIR REPONDU AU QUESTIONNAIRE, OBSERVEZ LES PHOTOS DE PATRICK BARD ET LISEZ LES TEMOIGNAGES QU’IL A RECUEILLIS

- Quels sont ceux qui ont partagé le destin d’Eugène BLOBSTEIN (revoyez votre questionnaire ou la partie " des juifs à Fort-Barraux ") ?

 

- Que disent-ils de leur internement en France ?

 

- Que disent-ils de leur internement à Auschwitz ?

 

- Quel vous semble l’intérêt du travail de Patrick Bard ?

 

 


Bibliographie

 

CALEF (Noël), Drancy 1941 : camp de représailles, Drancy la faim, Paris, FFDJF, Le Monde Juif, n° 143, juillet-septembre 1991, 347 p.

COHEN (Monique-Lise) et MALO (Eric) (sous la direction de), Les Camps du Sud-Ouest de la France, 1939-1944, Toulouse, Privat, 1994, 240 p.

Collectif, Fort Barraux, camps et prisons de la France de Vichy, 1940-1944, Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère, Grenoble, 1998.

CONAN (Eric), Sans oublier les enfants : les camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande, 19 juillet-16 septembre 1942, Paris, Grasset, 1991, 222 p.

GRANDJONC (Jacques), GRUNDTNER (Theresia) (sous la direction de), Zones d'ombres (1943-1944) : exil et internement d'Allemands et d'Autrichiens dans le Sud-Est de la France, Aix-en-Provence, Alinéa, 1990, 474 p.

GRYNBERG (Anne),Les camps de la honte, les internés juifs des camps français 1939-1944, Paris, La Découverte, 1991, 400 p.

KLARSFELD (Serge), Vichy-Auschwitz, Paris, Fayard, 1983-1985, 2 vol.

PESCHANSKI (Denis), "Les camps français d'internement", L'Histoire, n° 129, janvier 1990, pp. 104-109.

PESCHANSKI (Denis), Les Tsiganes en France 1939-1946, Paris, CNRS Editions, collection "Histoire 20ème siècle, 1994, 176 p.

POZNANSKI (Renée), Etre juif en France pendant la Seconde Guerre mondiale, Paris, Hachette, collection "La vie quotidienne", 1994, 859 p.

 


Chronologie

12 novembre 1938 Décret relatif à la situation et à la police des étrangers.
21 janvier 1939

 

 

 

Un centre spécial de rassemblement est créé dans la commune de Mende (Lozère), lieudit "Rieucros".

23 août 1939 Signature du pacte germano-soviétique
18 novembre 1939 Décret relatif aux mesures à prendre à l'égard des individus dangereux pour la défense nationale ou la sécurité publique.
22 juin 1940 Signature de l'Armistice
10 juillet 1940 Vote des pleins pouvoirs acccordés à Pétain par l'Assemblée nationale réunie à Vichy
24 juillet 1940 Création du centre de séjour surveillé de Fort Barraux, il devient un lieu d’internement de prisonniers olitiques.
3 septembre 1940 Loi relative aux mesures à prendre, sur instructions du Gouvernement, à l'égard des individus dangereux pour la défense nationale ou la sécurité publique.

 

4 octobre 1940 Loi sur les ressortissants de race juive
1 novembre 1940 Le ministère de l'intérieur assume la surveillance des camps
Août 1942 Rafle des Juifs étrangers en zone libre, Fort Barraux, camp de transit avant déportation
31 octobre 1942 Fort Barraux est classé par l'administration, camp pour "repris de justice et souteneurs"
22 juin 1944 Les 399 internés de Fort Barraux sont déportés en Allemagne

 

haut.gif (1006 octets)