Salaise - Ecole Joliot-Curie

trois étoiles

jeudi 28 avril 2011

Les hiboux ***

Ce sont les mères de hiboux
Qui désiraient chercher des poux
De leurs enfants, leurs petits choux,
En les tenant sur leurs genoux

Leurs yeux d’or valent des bijoux
Leur bec est dur comme des cailloux,
Ils sont doux comme des joujoux,
Mais aux hiboux points de genoux !

Votre histoire se passait où,
Chez les Zoulous, Les Andalous ?
Ou dans la cabane de bambou ?
A Moscou ? Ou à Tombouctou ?
En Anjou ou dans le Poitou ?
Au Pérou ou chez les Mandchous ?

Hou ! Hou !
Pas du tout, c’était chez les fous.

Robert Desnos

Chevaux : trois ; oiseau : un ***

J’ai trois grands chevaux courant dans mon ciel.
J’ai un seul petit oiseau, petit, dans mon champ.
Trois chevaux de feu broutant les étoiles.
Un oiseau petit qui vit d’air du temps.
Trois chevaux perdus dans la galaxie.
Un petit oiseau qui habite ici.
Les chevaux du ciel, c’est un phénomène.
Mais l’oiseau d’ici, c’est celui que j’aime.
Les chevaux du ciel sont de vrais génies.
L’oiseau dans mon champ, c’est lui mon ami.
Mais l’oiseau du champ s’envole en plein ciel,
rejoint mes chevaux, et je reste seul.
J’aimerais bien avoir des ailes.
Ça passerait le temps. Ça passerait le ciel.

Claude Roy

Fantaisie ***

L’homme habitait un quart de pomme ;
La femme, un huitième de poire.
Leur vieille cousine Opportune
Vaquait dans une demi-prune.
Il y avait monsieur Léon
Qui débordait d’un gros citron
Et sa sœur, madame Emérence,
Qui emplissait toute une orange.
Quant à moi, chétive fillette,
Je tenais dans une noisette
Et, comme je n’étais pas grosse,
Il arrivait, les jours de fête,
Que je m’y déplace en carrosse.

Maurice Carême

Conseils donnés par une sorcière ***
(A voix basse, avec un air épouvanté …)

Retenez-vous de rire
dans le petit matin !
N’écoutez pas les arbres
qui gardent les chemins

Ne dites votre nom
à la terre endormie
qu’après minuit sonné
A la neige, à la pluie
ne tendez pas la main

N’ouvrez votre fenêtre
qu’aux petites planètes
que vous connaissez bien

Confidence pour confidence
vous qui venez me consulter,
méfiance, méfiance !
On ne sait pas ce qui peut arriver.

Jean Tardieu


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
126 articles | 41 250 visites depuis le début | popularité 139