Beaucroissant - Ecole primaire

L’eau dans la nature

Dernier ajout : 17 juin 2014

Cascades (Doriane et Noémie)

Les cascades sont le plus souvent en montagne. Quand la neige fond, l’eau qui s’écoule se transforme en ruisseau qui tombe d’une falaise. Dans les creux de la roche la cascade tombe.

Plus tard, elle abîmera la roche.

Quelle est la cascade la plus connue de France ?

La cascade d’Arpenaz est la plus connue de France. Elle se situe en Haute-Savoie.

Quelle est la cascade la plus belle d’Europe ?

La plus belle d’Europe est Gullfoss (Islande).

Quelle est la cascade la plus haute du monde ?

Les chutes Victoria sont les plus hautes du monde

Elles sont situées en Afrique, sur le fleuve Zambèze, qui constitue à cet endroit la frontière entre la Zambie et le Zimbawe


***************************************


Les récifs (Alice et Alicia)

 Quels sont les poissons qui peuplent les récifs ?

-des crinoïdes :

 

et beaucoup d’autres encore.

 

Où trouve t-on des récifs ?

 

 

 

 

 mini info : Les récifs coralliens régulent leur température en produisant des nuages.

 

 

 

 

 Combien de récifs y a t-il dans le monde ?

 

Un récif corallien est une structure naturelle bioconstruite dont les coraux sont essentiellement à l’origine. La plus grande de ces formations, la Grande barrière de corail, au large des côtes australiennes, s’étend sur quelques 2 000 kms. La Nouvelle-Calédonie abrite quant à elle le second ensemble corallien de la planète et la plus longue barrière récifale continue avec ses 1 600 km.

Un récif corallien résulte de la construction d’un substrat minéral durable (formé de carbonate de calcium) secrété par des êtres vivants, principalement des coraux. Il existe de très nombreuses espèces de coraux qui forment des écosystèmes marins complexes et parmi les plus riches en biodiversité, généralement à faible profondeur. Les massifs coralliens, notamment en région tropicale, procurent des niches écologiquesà de nombreux animaux qui y trouvent nourriture, refuge, protection et abri. De très nombreuses espèces de poissons en sont donc dépendantes.

Les récifs coralliens diffèrent des côtes d’accumulation en ce qu’ils sont d’origine biologique. Ces récifs constituent aussi une partie importante des puits de carbone océaniques existants sur Terre. Ces puits sont aujourd’hui menacés par la dégradation des récifs. 50 % environ de ces structures coralliennes étaient en effet en mauvaise santé à la fin du XXe siècle.

 Qu’est-ce qu’un récif ?

"Les récifs sont des structures sous-marines construites par les coraux. Les coraux sont des animaux marins, vivant en symbiose avec des algues et qui constituent leur propre squelette calcaire. Ces structures coralliennes servent d’abris à des milliers d’espèces qui forment la communauté corallienne.

Les récifs représentent une grande diversité géomorphologique. On distingue :
- le récif frangeant, étroit, qui borde la côte (les Antilles) ;
- le récif barrière, séparé de la côte par un lagon qui peut atteindre plusieurs dizaines de kilomètres de large (Australie, Nouvelle-Calédonie) ;
- l’atoll, qui est un récif annulaire de haute mer entourant un lagon central (atolls de l’océan Indien, des Tuamotu, des Maldives) ;
- le banc récifal, qui est un édifice corallien construit en pleine mer sur un haut fond.
Les écosystèmes associés aux récifs coralliens sont :
- les herbiers de phanérogrammes : zones de nutrition, en particulier pour les espèces menacées (tortues marines, Dugong) et frayères qui stabilisent le sédiment et oxygènent les eaux ;
- les mangroves : systèmes biologiques très productifs, zones de reproduction et de nourricerie qui fixent les sédiments et les agents de protection des côtes contre les tempêtes et l’érosion côtière.
Ces écosystèmes occuperaient environ le tiers des littoraux tropicaux peu profonds du monde : 15% pour les récifs coralliens, 9% pour les mangroves, 9% pour les herbiers.
 
Les récifs coralliens sont présents dans plus de 100 pays, recouvrant une surface équivalente à celle de la France.

 

 

 

 

 

 

 

On peut compter plus de 700 espèces de coraux, plus de 6000 espèces de mollusques et près de 4000 espèces de poissons.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 L’eau, vecteur de pathologie (Angèle, Luna, Mustafa, Emelyne , Nicolas)

 L’eau non potable est la première cause de mortalité dans le monde et tue 5 millions de personnes par an. C’est dix fois plus que les guerres actuelles.

Quelques maladies liées à l’eau
Le choléra : quand on absorbe de la nourriture souillée ou de l’eau non potable. 
La poliomyélite : quand on absorbe de la nourriture souillée ou de l’eau non potable. Quand on mange avec les mains sales. 
La dysenteries : quand on absorbe de la nourriture souillée ou de l’eau non potable. Quand on mange avec les mains sales. 
Les diarrhées infantiles : quand on absorbe de la nourriture souillée ou de l’eau non potable. Quand on mange avec les mains sales. Quand on met les objets souillées à la bouche.
Les parasitoses intestinales (anguillulose, ankylostomiase) : quand on marche pieds nus près des endroits souillées par les excréments. 
L’ascaridiose : quand on absorbe de la nourriture souillée ou de l’eau non potable. Quand on mange avec les mains sales. 
La bilharziose : quand on entre dans l’eau stagnante (qui ne coule pas) et que l’on reste longtemps. 
Le tétanos : lorsqu’une plaie entre en contact avec les microbes du tétanos qui sont contenus dans les excréments des animaux (bœuf, chèvre, porcs…)

 

 

 

 

L’eau et les maladies inter-agissent de deux manières différentes : lorsque l’eau est non potable, insuffisamment filtrée ou traitée alors qu’elle contient des substances toxiques ou des organismes pathogènes (bactéries, virus ou parasites), la consommation d’eau peut rendre malade tandis que l’eau utilisée pour l’hygiène et la propreté prévient la transmission des maladies. Dans le monde, chaque minute, 3 enfants meurent en raison de diarrhées provoquées par de l’eau insalubre et l’absence de latrines. Diarrhée, choléra, fièvre typhoïde, dysenterie, hépatites, bilharziose et autres parasites intestinaux menacent là où l’évacuation et l’assainissement des eaux usées fait défaut, et où les capacités d’épuration par le milieu naturel sont dépassées. Cette situation est le quotidien de 2,4 milliards de personnes dans le monde. Non seulement les maladies transmises par l’eau ou liées au manque d’eau tuent, mais elles affectent la capacité des populations touchées à se développer et sont autant de causes de pauvreté.


 

 

Les maladies potentiellement transmises par l’eau sont nombreuses et nous ne traiterons, ici que de quelques maladies infectieuses, les intoxications étant laissées de côté. 15 morts par minute dans le monde à cause de la mauvaise qualité de l’eau.

 Cycle de l’eau.

 

 

 

 

Nous buvons 90% de nos maladies

 L’eau non traitée ou polluée est responsable de maladies graves chez l’homme, bien souvent mortelles dans les pays en voie de développement.

L’eau véhicule des virus, des bactéries, des parasites, des micro-organismes végétaux ou animaux, qui peuvent provoquer des maladies graves, voire mortelles pour l’être humain.

 

  TSUNAMI (Nathan, Quentin et Théo)

 

 

 Comment se forme un tsunami ?

Le tsunami est un phénomène naturel bien particulier. En fait, un tsunami est une combinaison de plusieurs vagues qui s’accumulent dans l’océan pour ensuite frapper sur les côtes. Lorsqu’elles déferlent sur ces dernières, les vagues peuvent atteindre une hauteur de trente mètres, mais elles peuvent également être quasi perceptibles. Cependant, elles sont tout aussi destructrices les unes que les autres. Le tsunami est causé par d’importants tremblements de terre produits sous l’eau. Ceux-ci sont engendrés en raison de l’empiètement des plaques tectoniques. Une importante tension et quantité d’énergie s’accumulent alors au fil des années et même des siècles. Cette tension peut donc se décontracter spontanément, ce qui soulève le fond marin créant ainsi une série importante de vagues dans l’océan. Voici un fait spectaculaire ! Dans la mer, les vagues causées par un tsunami peuvent atteindre une vitesse impressionnante de 900 kilomètres à l’heure, ce qui est la vitesse à laquelle vole un avion !

 

 

Combien y a t il de morts du au tsunami Fukushima ?

 

Bilan de 15 776 morts, 4 225 disparus 5 929 blessés, et 139 000 réfugiés

  Le plus grand tsunami au monde est ?

Fukushima est le grand tsunami.

 Regardez les dégâts causés par le tsunami Fukushima.

 

 Avant Après

 

 

 

 

La fonction des glaciers (Ilhan Nicolas)

 

Glacier  : Vaste masse de glace formée en montagne ou dans les régions polaires par l’accumulation de la neige. 

 

 

 Le glacier Briksdal, Norvège

 

Les glaciers représentent 70 % des eaux douces de la planète, et constituent également une partie importante de la cryosphère terrestre. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
196 articles | 340 975 visites depuis le début | popularité 1130