Tullins - Ecole IME Jules Cazeneuve

Nous avons reçu ...

mardi 7 avril 2015

Le vendredi 27 février, nous avons reçu une grande boîte avec une cage en filet pour y mettre des papillons. Dans la boîte, il y avait un bon de commande pour commander des larves de papillons en Angleterre. Les larves de papillons sont des chenilles.

ENFIN ! Lundi 9 mars, on a reçu un carton. C’est Mickaël qui l’a ouvert. A l’intérieur, il y avait deux petits bocaux en plastique. Dans chaque bocal, il y a cinq petites chenilles avec, au fond, une pâte marron qui ressemble à du flan : c’est leur nourriture. Normalement, dans la nature, les chenilles se nourrissent de végétaux. Les bocaux sont fermés pour empêcher les chenilles de s’enfuir. Les couvercles sont percés de petits trous pour que les chenilles puissent respirer. Grâce à la caméra reliée à l’ordinateur et au vidéoprojecteur, on peut bien observer les chenilles : on peut zoomer pour agrandir l’image. Comme ça, on peut voir plus de détails.

Chaque jour, un élève mesure la plus grande des chenilles et note sa taille dans le tableau d’observations. En cinq jours, elles sont passées de 7 mm à plus de 2 cm. Les larves grandissent vite !

Les chenilles ont 6 pattes (3 paires) au niveau du thorax. Elles ont aussi sur l’abdomen une dizaine de fausses pattes : ce sont comme des ventouses qui leur permettent de grimper partout.

Au bout d’une semaine, la plus grande des chenilles mesure déjà 4 cm ! On peut voir les fils de soie que les chenilles tissent et aussi leurs excréments. Une chenille s’est accrochée au couvercle. Elle va peut-être se transformer en chrysalide ...

Aie aie aie ... elle est retombée au fond du bocal ...

Nous sommes le mercredi 18 mars 2015, et ce matin, nous avons découvert à 9 heures une chrysalide ! Après la récréation, à 11 heures, il y en avait deux !!! On voit bien les trois paires de pattes sur le thorax de la chenille. L’une des chenilles mesure 4,5 cm ! Et, on a pu voir, en direct, à l’œil nu, la métamorphose de deux autres chenilles en chrysalides. On a vu la chenille accrochée au couvercle qui se tortillait pour se débarrasser de sa peau (c’est une mue). La peau est tombée au fond du bocal.

Voici un petit film que nous avons tourné :

IMG/flv/chrysalide.flv

Aujourd’hui, jeudi 19 mars, 7 chrysalides se sont formées !!! Il reste encore 3 chenilles qui ne se sont pas encore métamorphosées. Jordan a ouvert la boîte dans laquelle il y avait 5 chrysalides. Il a détaché délicatement le couvercle en carton ... Puis, avec l’aide d’Aya et de Dominique, il a accroché le couvercle de carton dans la cage en filet (avec deux épingles à nourrice). Avec des petits pinceaux, il a aussi récupéré les peaux de chenilles tombées pendant la métamorphose. Aujourd’hui, vendredi 20 mars (le jour du printemps !), toutes les chenilles sont métamorphosées en chrysalides. Mickaël a installé les 5 dernières chrysalides dans la cage. Nous avons installé un "coin papillons" dans notre classe, loin des radiateurs et de la lumière directe du soleil. On a affiché le tableau d’observations et de soins, et aussi des peintures et des découpages de papillons ... Nous sommes le 26 mars. Voici notre premier papillon qui est sorti de sa chrysalide : qu’il est beau et talentueux ! Sa chrysalide vide ... On a mis dans la cage un demi kiwi et des mouchoirs imbibés d’eau sucrée. Pour fabriquer le nectar, on mélange deux cuillères à café de sucre dans une tasse d’eau. On utilise une pipette pour le faire couler dans la cage. Le 27 mars : cinq autres papillons sont nés. Les chrysalides vides restent accrochées. Les papillons ont bien apprécié le kiwi ! Il parait que les papillons aiment bien aussi les pommes ... Mais Dominique a raté son lancer de pomme dans la cage, et un papillon a eu les ailes abîmées. Heureusement Mickaël a recueilli le papillon blessé, et a proposé de l’accompagner jusqu’à la fin de sa vie ! On voit bien la trompe et les antennes. Ils commencent à se bousculer, il va falloir les libérer ! Dylane récupère délicatement un papillon ... Et lui redonne sa liberté ! Le lundi 30 mars, ça y est, les quatre derniers papillons sont sortis de leurs chrysalides. Il faut maintenant les lâcher dans la nature. Allez, allez, tu peux y aller ! Le dernier a fini par s’envoler ! On garde une trace de notre élevage sur la porte de notre classe ... en attendant de trouver d’autres chenilles !


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
320 articles | 40 598 visites depuis le début | popularité 2066