Le Grand Lemps - Ecole élémentaire

Faubourg (CM2)

dimanche 10 février 2013

Faubourg.

Les murs ont de la peine à se tenir debout
Au long de cette rue
Qui monte et tourne.

On dirait qu’ils sont tous venus, ceux du quartier,
Essuyer leurs mains grasses au rebord des fenêtres
Avant de pénétrer ensemble dans la fête
Où croyait s’accomplir leur destin.

On voit un train peiner au-dessus de la rue,
On voit des lampes qui s’allument,
On voit des chambres sans espace.

Parfois un enfant pleure
Vers l’avenir.

Eugène Guillevic


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
766 articles | 869 697 visites depuis le début | popularité 5847