Le Grand Lemps - Ecole élémentaire

insérer un "retour en arrière"

samedi 29 septembre 2012

Après lecture d’un court texte, les élèves avaient pour consigne d’insérer un écrit reprenant des événements qui se sont déroulés avant la conclusion de l’histoire.

Le texte de départ racontait qu’un enfant observait le passage d’une nuée d’oiseaux dans le ciel, et que surpris, il allait en parler à un pêcheur près de là. Ce dernier lui expliqua que c’était la saison des migrations, et que les oiseaux certainement devaient arriver de bien loin au nord.

Voici quelques unes de leurs productions : ( remarque : ce n’est pas facile de respecter les notions scientifiques derrière ce type de texte. En ce qui concerne la géographie, ils disposaient d’une carte du monde.)

- En Sibérie, l’hiver est très froid. Comme chaque année, des hirondelles partent de là-bas pour l’Inde vivre près d’un lac d’eau douce. Avant de partir, elles mangent et boivent.
C’est la plus vieille qui commande les autres. Elles partent toutes à son signal. Elles forment un V pour ne pas être trop ralenties par le vent. Elles alternent la première place pour qu’elles ne se fatiguent pas trop. Elles prennent la direction sud-ouest pendant une semaine et arrivent enfin au lac.
Pendant le voyage elles ont survolé beaucoup d’endroits différents, des montagnes, des plaines et des forêts. Un jour, en survolant une forêt justement, des chasseurs les ont vues et ont tiré. Ils ont touché cinq d’entre eux.
Pour aller en Inde, elles ont dû s’arrêter en Russie et en Chine pour manger et boire.


- Les oiseaux vivent dans les arbres ; mais il fait trop froid pour y rester. Donc Hebra, le chef apprivoisé d’un jeune garçon, Itaï, décide de partir. Son but est d’aller à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie.
Les oiseaux préparèrent leur nourriture, mirent tous des vers dans leur bec en cas de faim. Ils réfléchirent à là où il fallait s’arrêter en premier pour une pause : l’Inde.
Le chef caqueta et tout le monde démarra. Ils se mirent en V et partirent plein sud. Ils prirent de l’eau à Calcutta et s’envolèrent au dessus du golf du Bengale jusqu’en Australie. Ils finirent en Nouvelle Zélande.



- Les aigles royaux partent. Ils décollent de Sibérie car l’hiver approche. Plusieurs kilomètres les attendent. Ces oiseaux vont quitter la montagne. Leur but, partir dans un pays plus chaud.
La veille du départ tout le monde est prêt, tous d’accord pour aller en Afrique du Sud. Le lendemain leur chef de bande, le plus vieux, se met en avant. Et les voilà partis.
Ils passent d’abord par la Mongolie, continuent en Chine à côté du bassin du Tarim ; puis vers le plateau du Tibet. Après de longs jours en l’air, ils traversent l’Inde en survolant une église. L’évêque couru voir les paysans et leur dit : Regardez ! Ils vont dans un pays plus chaud. Vous savez, l’hiver approche et il est temps pour eux de partir.
Il retourne ensuite dans son église. Pendant la conversation des hommes, les aigles allaient déjà en direction du Pakistan. Puis ils traversèrent l’Iran, l’Iraq, la Jordanie. L’ Afrique. Mais ce n’était pas fini ; il fallait continuer vers le sud.
En été, ils repartiront vers la Sibérie. Et ainsi de suite... _


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
766 articles | 863 803 visites depuis le début | popularité 3184