Le Grand Lemps - Ecole élémentaire

Récit à plusieurs mains

lundi 2 avril 2012

Les élèves avaient une situation initiale bien définie avec des personnages précis. Chacun devait inventer une aventure sans perdre de vue les données imposées par la consigne. Voici le texte une fois toutes les aventures réunies.

Après avoir lu dans un récit de pirates qu’il existait un trésor enfoui dans une grotte sur une île du Pacifique, Sophie et Marc, frère et sœur, décident de quitter leur maison en pleine nuit pour partir à l’aventure. Ils prennent quelques affaires dans un sac, un peu d’argent, et partent par la fenêtre en essayant de ne pas réveiller leurs parents. Ils doivent traverser la région avant d’arriver au port où ils devront prendre le bateau

Couché dans leur lit tout habillés, Marc et Sophie rêvaient d’aller chercher le trésor des pirates. Leurs parents dormaient déjà. Les enfants descendirent, prirent un gros sac et mirent dedans tout ce qu’ils pouvaient : des affaires au cas où il ferait froid, de l’eau, de la nourriture, une lampe pour la nuit…
- « Nous porterons le sac chacun notre tour car il est très lourd » dit Marc.
- « D’accord » répondit sa sœur .

Ils étaient près à partir quand ils entendirent leur mère descendre chercher un verre d’eau. Ils se cachèrent jusqu’à ce qu’elle remonte et éteigne la lumière. Ils sortirent de la maison mais à ce moment là le chien du voisin se mit à aboyer. Ils dirent au chien de se taire sinon il allait réveiller tout le monde. Mais le chien continua. Le père des enfants ouvrit alors sa fenêtre pendant que les deux enfants se cachèrent derrière le mur de la maison. Lorsque leur père retourna se coucher, les enfants jetèrent à manger au chien pour qu’il se taise et partirent enfin à l’aventure.

Ils habitaient à la campagne, et avant d’arriver à la ville pour prendre le train, il fallait traverser beaucoup de champs.

Arrivés dans les champs, ils s’aperçurent que leur perroquet Coco les avait suivis en silence. Ils étaient contents car ils se sentaient moins seuls. Après une demi-heure de marche à travers champs, ils s’assirent pour boire un peu. A ce moment là, un problème surgit : trois énormes chiens sauvages arrivèrent avec une terrible envie de manger les enfants. Ceux-ci se mirent à courir jusqu’à un arbre. Marc grimpa très vite et aida sa sœur. Coco de son côté ramassa des cailloux et les laissa tomber du haut des branches sur la tête des chiens qui aboyèrent de douleur et finirent par s’en aller. .

Plus loin dans la campagne, Marc ne regarda pas où il allait et tomba dans une mare de boue. Il appela Sophie pour l’aider. Elle sortit de son sac une corde et la jeta à son frère. Il l’enroula autour de lui et fit un nœud pour qu’elle ne s’enlève pas. Sophie, aidée du perroquet tira aussi fort qu’elle put. Marc commença alors à s’approcher d’elle. Il essaya de bouger ses jambes et ses bras pour aller plus vite. Au bout de quelques minutes, Marc sortit de la boue et se frotta pour enlever toute les traces de boue qu’il avait sur ses vêtements.

La traversée de la campagne dura toute la journée. Marc et Sophie arrivèrent aux abords de la gare. Il fallait réussir à prendre un train, mais ils n’avaient pas suffisamment d’argent !

Les enfants attendirent qu’il n’y ait plus personne sur le quai et se faufilèrent rapidement dans un wagon vide. Ils s’allongèrent sous les banquettes, mais il fallait cacher Coco. Marc le couvrit avec sa veste mais l’oiseau n’aimait pas ça et il faisait du bruit. Tout à coup, un contrôleur ouvrit la porte et les deux enfants se figèrent. Ils attendirent longtemps avant que l’homme sorte, et heureusement le perroquet était resté silencieux. Ils purent sortir un peu de leur cachette en attendant l’arrêt du train.

Le train s’arrêta au port et les enfants descendirent pour trouver le bateau qui les emmènerait jusqu’à l’île au trésor. Encore une fois, ils n’avaient pas d’argent et allaient devoir se cacher.

Marc se précipita vers la passerelle suivit de sa sœur et de Coco. Il grimpa pendant que l’équipage du bateau était occupé. Ils firent comme s’ils rejoignaient leurs parents et se dirigèrent vers les gros canots de sauvetage. A ce moment là un homme arriva et se dirigea vers eux. Heureusement, le perroquet fonça sur lui et détourna son attention. Les deux enfants grimpèrent dans le canot et se cachèrent sous la bâche. Mais ils avaient trop froid. Alors vers minuit ils sortirent de leur cachette et rentrèrent à l’intérieur. Tout le monde dormait. Le perroquet alla chiper de la nourriture, et les enfants mangèrent parce qu’ils n’avaient plus rien dans leur sac à dos. Ils restèrent tranquille jusqu’à la fin de la traversée.

Ils débarquèrent sur l’île au trésor très fatigués, et cherchèrent sur la carte où ils devaient aller. Le plan les faisait partir d’une plage, mais il fallait passer par une forêt.

A l’entrée de la forêt, Coco était content car il connaissait bien cet endroit, mais Sophie avait peur car elle n’aimait pas les bêtes sauvages. Il virent très vite un gros python et se mirent à trembler. Coco vit qu’un gros rocher était en équilibre au dessus du serpent et alla se poser dessus. Celui-ci tomba et écrasa l’animal. Ils purent reprendre leur route.

Ils marchèrent tranquillement et commencèrent à être fatigués. Ils s’assirent pour leur pique nique. Un bruit les fit sursauter. C’était un jaguar :
- surtout on ne bouge pas dit Sophie
- J’ai peur. Qu’est-ce qu’on fait ?
- On commence par se calmer Ils reculent mais le jaguar avance. Sophie a une idée :
- Marc. Toi tu restes là et tu te tiens prêt. Coco viens avec moi.
- qu’est-ce que tu vas faire ?
- Faire connaissance ! Mais tu ne vas pas bien ? En réalité, Sophie ramassa toute la nourriture et jeta l’ensemble au jaguar qui se rua dessus. Ils purent alors se mettre à courir

-  A suivre…


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
766 articles | 776 208 visites depuis le début | popularité 6352