Le Cheylas - Ecole élémentaire Chartreuse

Jean Moulin

jeudi 20 janvier 2011

La vie de Jean Moulin :
Naissance : 20 juin 1899
à Béziers,Hérault,France
Décès : 8 juillet 1943 (à 44 ans)
en Lorraine,France
Nationalité : Français
Profession : Préfet de la République française
Distinctions : Chevalier de la Legions d’honneur
Compagnon de la Libération
Médaille militaire


D’origine méridionale, Jean Moulin sert à 23 ans la
République comme sous-préfet et préfet.
Jean Moulin s’implique dans l’aide clandestine à
l’Espagne républicaine.
À la déclaration de guerre, Jean Moulin tente en vain de
se faire mobiliser dans l’Armée de l’air.
Le premier acte de résistance de Jean Moulin se situe à
Chartres le 17 juin 1940 : il refuse de signer un document rédigé par les Allemands
accusant à tort les troupes sénégalaises de l’Armée
française de massacres sur les populations civiles.

Craignant de céder sous les coups de soldats « en délire »,
Jean Moulin tente de se suicider.
Jean Moulin est révoqué le 2 novembre 1940 par le
gouvernement de Vichy.
Jean Moulin s’installe dans les Alpilles et prend contact
avec les mouvements de Résistance de zone sud.
Il devient le messager de la Résistance auprès du général
de Gaulle.
Il assure la liaison avec les mouvements clandestins pour
créer une branche militaire reliée à la France Libre.
Parachuté le 2 janvier 1942, Jean Moulin réussit à
convaincre les chefs du mouvement, Libération, Franc-
Tireur de rassembler leurs forces militaires au sein de
l’Armée Secrète unifiée.
Le 17 octobre 1942, Jean Moulin est fait Compagnon de la
Libération.
De Gaulle lui en remet les insignes au cours d’une
cérémonie lors du second séjour de Jean Moulin à Londres.
Le 8 mai 1943, Jean Moulin peut annoncer la création d’un
nouvel organisme qui fait du général de Gaulle le seul
chef de la France en guerre.
Arrêté par Barbie, Jean Moulin, qui savait tout sur la
Résistance, ne parla pas.
Jean Moulin meurt probablement
en gare de Metz le 8 juillet 1943.
L’hommage de la nation est rendu à Jean MOULIN par la
voix d’André Malraux lors du transfert de ses cendres au
Panthéon le 19 décembre 1964.


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
704 articles | 2 136 665 visites depuis le début | popularité 912