Claix - PONT ROUGE école primaire

La baleine

jeudi 15 avril 2010

La baleine

Les baleines à fanons (ou mysticètes) sont équipées de lames cornées à la place des dents de la mâchoire supérieure : les fanons.

En ouvrant leur énorme gorge, pliée en accordéon, elles engouffrent des milliers de litres d’eau.

Seules les proies (crevettes, mollusques, petits poissons, plancton, …) sont retenues par leurs fanons.

La chasse à la baleine

C’est une chasse méthodique.

La baleine des basques ou baleine noire, ou encore Balaena biscaynsis, après avoir passé l’été dans les eaux de Norvège venait s’abriter et se réchauffer l’hiver dans le golf de Biscaye.

Comme elle longeait les côtes, souvent elle s’échouait sur les rivages. Alors, les pêcheurs locaux n’avaient plus qu’à l’achever, la dépecer et faire fondre la graisse sur place. Mais il leur fallut, parfois, s’armer de courage et l’affronter dans son élément à la seule aide du harpon.

La baleine des basques était noire et mesurait jusqu’à 25 mètres.

L’autre type de baleine, appelée baleine sarde, traduction déformée du basque sardako balénéa (baleine de groupe), désignait sans doute le cachalot qui, contrairement à la baleine, se déplace en bancs.

La saga de la baleine

Très vite, la réputation d’habileté des harponneurs basques franchit les océans.
La traque de la baleine fut l’activité économique essentielle au pays basque dès le IXème siècle.

Mélanie M. et Clara


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
404 articles | 122 553 visites depuis le début | popularité 5472