Claix - PONT ROUGE école primaire

Le gâteau hanté

lundi 5 avril 2010

Le gâteau hanté

C’était l’histoire d’un boulanger spécialisé pour les gâteaux. Il adorait son métier. Souvent il gardait quelques gâteaux, il était donc très gourmand et assez dodu.

Mais en face, il y avait une autre boulangerie, elle n’avait pas grand monde car tous les clients étaient de l’autre côté de la ruel. La propriétaire de cette boulangerie était en rage, jalouse si je puis dire. Elle alla donc voir une sorcière du village, personne ne l’aimait celle-là !!!!!

La boulangère aussi ne l’appréciait pas tellement, elle en avait un peu peur ! Mais bon si cela pouvait la rendre riche... Elle toqua et une vieille dame, toute bossue, lui ouvrit.

« Que voulez-vous ? lui demanda-t-elle d’une voix suraigüe et grinçante.

- J’aimerais que vous m’aidiez à me débarrasser de quelqu’un dit-elle d’une toute petite voix.

- Qui ça ? lui demanda la sorcière.

- Euh...Le boulanger.

- Ah ! Ah ! Ah ! Quelle bonne idée ! Bon je veux bien t’aider. Tiens, prends cette fiole et verses en une goutte dans chaque gâteau ».

Elle rentra chez elle, et attendit la nuit...

Puis vers minuit, comme le boulanger venait de finir ses gâteaux, il rentra chez lui.

La boulangère en profita pour s’infiltrer dans la cuisine, elle versa une goutte dans chaque gâteau comme lui avait dit la sorcière, et repartit tout de suite...

Le lendemain, le boulanger vendit ses gâteaux. Quand les clients rentrèrent chez eux, ils ouvrirent l’emballage. Et là !!!Surprise ... le gâteau s’est mis à bondir, deux pattes avaient poussé.... il courut partout dans la maison.

Bien sûr le petit boulanger, après cet événement, n’eut plus de client car ils avaient tous peur. Il était ruiné. Mais il savait à peu près qui avait monté ce coup.
Il alla donc lui aussi voir la sorcière du village. Il lui demanda d’annuler le sort contre cinquante gâteaux car il savait qu’elle les adorait. Bien entendu, elle accepta le marché. Elle sortit une baguette magique :

« Patati, patata, potetos » !!!

Les gâteaux redevinrent normaux. Le boulanger retrouva ses clients et il est redevenu heureux pour toujours.
Quant à la boulangère, elle était encore et toujours plus en rage.

FIN Rémi et Dejan


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
404 articles | 123 579 visites depuis le début | popularité 2791