Vif - Ecole MALRAUX élémentaire
Vif - Ecole MALRAUX élémentaire > Archives > archives 2016 2017 > Nos écrits > Cycle 3 > Visite au château de Vizille par la classe de CM2

Visite au château de Vizille

La mort de Marat, texte de Noah CM2 icones_peda

Nous sommes allés à Vizille pour une sortie en histoire. Il y avait de nombreux tableaux dans le musée, notamment celui où Marat s’est fait tuer dans sa baignoire.
Comme Marat, un des chefs de la Révolution était devenu méchant avec tout le monde, il avait peu d’amis.
Une jeune fille, âgée de 17 ans, Charlotte Corday, décida d’aller tuer Marat. Mais cela ne s’est pas passé aussi facilement.
Quand elle est arrivée devant la maison de Marat, des gardes étaient postés. Elle n’avait aucune chance d’entrer. Mais elle arriva à convaincre les deux gardes et entra.
Elle se présenta devant Marat, dans sa baignoire en train d’écrire des articles de journaux. Marat souffrait d’une grave maladie de peau c’est pour cela qu’il recevait ses visiteurs dans sa baignoire.
Charlotte l’interrogea au sujet de huit hommes qui étaient peut-être des opposants à la Révolution.
Marat lui répondit qu’il les ferait guillotiner dès le lendemain.
Charlotte avait vérifié qu’il était vraiment méchant, plus aucun doute. Alors elle poignarda Marat dans son bain.
Elle même a été reconnue coupable de meurtre et elle a été guillotinée.

Jules AVIAT : Charlotte Corday et Marat, 1880
Musée de Vizille

Sortie à Vizille

Texte de Léane CM2 icones_peda

Nous sommes allés au château de Vizille pour le visiter. C’étai très intéressant. Nous avons regardé des tableaux.
J’ai adoré le tableau où Marie-Antoinette est représentée. Elle avait les cheveux blancs alors qu’elle n’avait que 30 ans. Ses cheveux étaient devenus blancs car elle souffrait de tristesse car son mari le Roi avait été guillotiné.
Sur le tableau, elle est prête à aller à la guillotine. Sur son chariot en bois, elle est accompagnée d’un homme en noir.
J’ai bien aimé aussi le tableau où on pouvait voir Marat mort dans sa baignoire…..

François Flameng : Marie-Antoinette se rendant au supplice (1885)

Visite au château de Vizille

La Terreur révolutionnaire de 1793, texte de Louca CM2 icones_peda

Au musée de la Révolution à Vizille nous avons pu étudier la Terreur.
C’est Robespierre qui a mis en place la terreur en 1793.
Elle a été installée pour que les royalistes ne puissent pas empêcher la Révolution d’avancer en France.
Le guide du musée pensait que la terreur était exagérée, d’ailleurs moi aussi car les gens qui étaient en prison n’avaient pas beaucoup de chance d’en sortir vivants.
La plupart se faisait guillotiner comme le montre le tableau de la terreur : les personnes sont représentées pâles et le guide nous a dit qu’ils étaient très pâles car cela symbolisait le fait qu’ils allaient mourir.
Robespierre voyait des complots partout, c’est en tout cas ce que le guide nous a dit.
Un jour, des révolutionnaires se sont dits qu’eux aussi allaient être guillotinés à leur tour. Ils ont donc arrêté et fait guillotiner Robespierre, ce qui a mis fin à la terreur.


Charles Louis Muller : Appel des dernières victimes de la terreur dans la prison ST Lazare 7-9 Thermidor 1794

La journée des tuiles, texte de Maélys CM2 icones_peda

La journée des tuiles commence en juillet 1788. L’armée de Paris, celle du roi est présente pour protéger Grenoble.
Les grenoblois montent sur les toits des immeubles et lancent des tuiles sur les soldats de la garde nationale.
Trois soldats parisiens sont morts pendant cette révolte.
1788 c’est juste avant la Révolution française, alors on peut dire que le début de la Révolution française a eu lieu à Grenoble.

Alexandre Debelle : La journée des tuiles à Grenoble

Marie-Antoinette et Louis XVI, texte de Léa CM2 icones_peda

Nous sommes partis avec la classe au château de Vizille. Nous avons vu un tableau où Marie-Antoinette allait se faire guillotiner.
Marie-Antoinette était une jeune femme née en Autriche. Elle était mariée à Louis XVI et était devenue Reine de France.
Un jour, pendant la Révolution, Louis XVI a voulu s’enfuir de son pays.
Il était dans son carrosse avec sa famille. Un habitant du village de Varennes l’a vu. Il a sorti une pièce de sa poche et a reconnu le visage du Roi. Alors il a bloqué de carrosse.
Le lendemain ; Louis XVI a été raccompagné à Paris. Il a été jugé et condamné à mort. Après la mort du roi, Marie-Antoinette, son épouse, a elle aussi été guillotinée.

Fuite de Varennes 1791

La collection d’assiettes, texte d’Eléa CM2 icones_peda

Lundi nous sommes allés visiter le château de Vizille
Moi ce que j’ai le plus retenu c’est lorsque le guide nous a raconté ce que voulaient signifier les assiettes.

Sur une assiette il y avait trois symboles* : le premier représentait le Clergé, c’était un bâton courbé en or. Il y avait aussi la Noblesse, c’était une sorte de couronne avec au bout comme une épée. Et le dernier s’appelait le Tiers Etat, c’était une pelle avec un râteau.
J’ai choisis ces trois symboles car ils représentent les trois ordres de la société française sous Louis XVI.
Ces assiettes sont toutes différentes, elles ont toutes des symboles.
Un symbole* : c’est un objet qui représente une idée.


Assiettes de la collection du musée de Vizille


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
535 articles | 123 119 visites depuis le début | popularité 2719