Échirolles - École élémentaire Paul LANGEVIN

La rue NORMANDIE NIEMEN

jeudi 1er février 2018

L’escadron de chasse 2/30 Normandie-Niemen est une unité de combat de l’Armée de l’air française. Lors de sa mise en sommeil en 2009, il était équipé de chasseurs Mirage F1CT et stationné sur la BA 132 de Colmar-Meyenheim. Cet escadron fut le descendant du fameux groupe de chasse Normandie-Niemen créé en 1942.
Le 25 juin 2012, le Normandie-Niémen est officiellement réactivé avec des Rafale F3 monoplaces sur la base aérienne 118 Mont-de-Marsan.
Depuis le 3 septembre 2015 le Normandie-Niemen est à nouveau rattaché à la 30e escadre de chasse reformée le même jour sur la BA118 de Mont-de-Marsan.

Histoire :

À l’appel de juin 1940 du général de Gaulle invitant à le rejoindre à Londres, certains Français répondirent en restant sur place — formant par la suite la Résistance —, tandis que d’autres allèrent en Grande-Bretagne afin de continuer la lutte aux côtés des Alliés. La Grande-Bretagne constitua alors la plus importante base militaire et politique des forces aériennes, navales et terrestres « françaises libres ». En 1940 vinrent également des volontaires des États-Unis pour constituer la « Eagle Squadron » de la RAF, comme il y eut des escadrilles polonaises, tchèques, etc.

En 1942, le général de Gaulle, considérant comme important que des soldats français servissent sur tous les fronts de la guerre, décida d’engager des forces sur le front de l’Est. Le général de Gaulle envisagea tout d’abord d’envoyer une division mécanisée (la future 1re division française libre du général de Larminat) sur le front de l’Est, mais l’opposition anglaise ajoutée aux difficultés de ce projet et l’avis du général Valin, commandant des Forces aériennes françaises libres, lui firent opter pour l’envoi d’une unité aérienne en lieu et place d’une division.

Le 25 février 1942, une première liste de pilotes est communiquée aux Soviétiques. Le premier commandant, Joseph Pouliquen, fut nommé par le général de Gaulle en personne pour compléter et commander le futur Groupe de Chasse no 3 (G.C.3) jusqu’à sa mise à disposition au front, celle-ci s’installerait au Liban en attendant le feu vert des Soviétiques. La création effective du groupe de chasse Normandie, n’est datée que de la fin 1942 (la première date mentionnée dans le journal de marche est le 15 septembre 1942), sous le seul nom de « Normandie ». Il était constitué d’un groupe de pilotes de chasse et de mécaniciens français, tous volontaires. Le premier groupe fut constitué de quatorze pilotes de chasse et de cinquante-huit mécaniciens. Y étaient adjoints dix-sept mécaniciens soviétiques.


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
333 articles | 52 850 visites depuis le début | popularité 4026