Echirolles - Ecole Joliot-Curie maternelle
Echirolles - Ecole Joliot-Curie maternelle > Archives 2010/2011 > La classe de Evelyne (PS/MS) > Sortie de fin d’année à la ferme de Savoyères

Nous montons avec la classe d’Andréane en montagne (balcon est du Vercors- altitude 800m) sous une petite pluie fine, hélas ! Heureusement , Marie-Claude et Auguste nous accueillent chaleureusement à notre descente du car !

A l’entrée de la ferme, Gaspard l’épouvantail nous salue. Dans sa casquette un troglodyte mignon a fait son nid…chut !!! Un peu plus loin, c’est l’auge en pierre de la source qui est pleine de têtards frétillants…

Nous passons devant le four et son énorme manteau de cheminée .Marie-Claude nous invite à nous mettre en route pour la fabrication du pain. Autour de petites tables, groupés par 4, la levure est émiettée, puis malaxée avec de l’eau tiède dans un grand bol. Arrive la farine, les petites mains pétrissent, la pâte est mise en repos sous les torchons .

Pendant ce temps, le four à bois est mis en chauffe. Nous observons alors épis et grains de blé et réalisons, comme Poule Rousse, de petites plantations.
La pâte à pain a levé, nous l’emportons avec précaution près du four. Auguste retire les braises rougeoyantes et Marie-Claude nettoie la sole du four avec un chiffon mouillé au bout d’une perche. Elle vérifie la température en jetant des poignées de son à l’intérieur. Les pains sont alors enfournés 2 par 2 et la porte du four refermée.

Il est temps d’aller par petits groupes vers le poulailler, les clapiers et la bergerie et de nourrir tout ce petit monde. Après avoir prodigué soins et caresses, à notre tour de déballer le pique-nique sous l’abri, car la pluie a repris de plus belle ! Marie-Claude et Auguste retirent les pains du four avant d’aller déjeuner eux aussi.

L’après-midi Marie-Claude installe son rouet parmi nous et nous apprend à transformer la laine des moutons. A l’aide de 2 peignes chacun s’évertue à démêler et à carder la laine, Marie-Claude la file en actionnant son rouet à pédale. Elle nous montre aussi comment travaillait la bergère avec sa quenouille au pré. Nous fredonnons « Il était une bergère »…

Nous retournons vers le four pour envelopper nos précieux pains frais avant notre départ et remercions nos nouveaux amis pour cette journée si enrichissante !

Evelyne et la classe des petits/moyens .


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
605 articles | 522 561 visites depuis le début | popularité 12384