Fontaine - Ecoles Marcel Cachin élémentaire et maternelle

Qu’est-ce qu’un haïku ???

samedi 4 avril 2020

JPEG - 83.9 ko
Confiné pour éviter le virus
Mon ordi est infecté
C’est le virus du travail !
Adil

Nassim :

JPEG - 85.5 ko

Plus de webécole
C’est compliqué pour tout le monde
Mais on peut y arriver

JPEG - 89.4 ko

Alia

ballon de basket
ba ba ba llon des loups noirs
tournoi endiablé

Giovanni

Sarah :

soleil rage rage
printemps triste triste
fleurs de couleurs rouge violet rose

Lylou :

Les fenêtres s’ouvrent
Tout le monde sort
Belledonne est enneigée

Chahd :

JPEG - 19.2 ko

Sirine :

JPEG - 38.4 ko

L’artiste Alia a encore frappé ce matin :

JPEG - 45.1 ko

Yasmine E :

JPEG - 25.3 ko

Giovanni :

JPEG - 53.7 ko

Lylou :

JPEG - 54.1 ko

Lina :

JPEG - 31.2 ko

Par Khalil :

A la guerre comme à la guerre
On court au magasin
On se planque chez nous !
Khalil
JPEG - 117.1 ko

Je me réveille la rue est froide
je me penche à la fenêtre
cris des corbeaux silence des morts !
Khalil

Le haïku de Fahd s’intitule "Coronavirus" !!!

JPEG - 42.9 ko

Alia :

JPEG - 43.3 ko

Un haïku est un poème issu de la tradition japonaise…
C’est une des formes classiques de la poésie japonaise.
Si l’on souhaite respecter "à la lettre" les règles du haïku, en voici les trois contraintes d’écriture :
1. Un haïku est très bref : 17 syllabes réparties en 5 pour le premier vers, 7 pour le second et 5 pour le troisième.
2. Les métaphores sont interdites, la description d’un instant de la réalité doit à elle seule provoquer l’émotion à l’aide de mots simples
3. Le haïku évoque d’une saison

JPEG - 114.6 ko
Un salut amical à transmettre à chacun des petits aventuriers de CM1 ou CM2 :

"Temps suspendu
Silence dans le cocon
On file vers demain"

Eric*

JPEG - 141.2 ko

]

Voici les haïkus de Giovanni :

JPEG - 121.1 ko

Le haïku (俳句 aï-kou) est un poème court de trois lignes qui utilise le langage des sens (vue, ouïe, toucher, odorat, goût) pour capturer une émotion ou une image. Cette forme de poésie a été développée par les poètes japonais. Ils s’inspirent souvent de la nature, d’un moment de beauté ou d’une expérience poignante.

Les Haïkus se construisent en 3 vers, sans aucune ponctuation, sans rime, parfois, sans verbe : un Haïku « mesure » 17 syllabes (17 pieds)

On compte normalement :

5 pieds au premier ver

7 pieds pour le second

5 pieds pour le troisième

Vous savez compter, alors, exemple :

Dans le vieil étang

Une grenouille plonge

Ô le bruit de l’eau !

Maintenant, à moi :

De ma fenêtre

Parades bruyantes des oiseaux

Plus de rire d’enfants

Vacances forcées

L’ordinateur qui chauffe

Derrière les volets

Vous devez voir une image ou saisir une émotion, et nous la faire ressentir : j’espère que vous avez envie d’essayer !

Voici des haïkus célèbres écrits par des grands poètes japonais comme BASHÔ ou ISSA ... :

PDF - 1.3 Mo

Ah ! le vieil étang
une grenouille y plonge
le bruit de l’eau

Après l’orage
sous les clochers des sapins
la lumière joue de l’orgue

Odeur de la terre
la trace de tes petits pas
ah quelle soirée

PDF - 934 ko
Pour écrire un haïku, il faut :
• écrire un texte court (au maximum 17 syllabes) ;
• ne pas faire de rimes ;
• écrire un texte en trois vers : un court, un long, un court ;
• évoquer la nature et exprimer une émotion ;
• écrire des phrases très simples, au présent.

Tu dois épurer ton texte, enlever tout ce qui est inutile, exemple :

Voilà tes premières idées :

Je ressens la fraîcheur du matin
elle tombe sur les belles roses jaunes
Mes larmes coulent au soleil

Tu enlèves ce qui est en trop :
La fraîcheur du matin
tombe sur les belles roses jaunes
Mes larmes coulent

Tu épures complètement les vers et il reste ce beau haïku :
Fraîcheur du matin
tombe sur les belles roses
Ah ! coulent mes larmes

PDF - 1.6 Mo
PDF - 195.9 ko
JPEG - 9.9 ko

Portfolio


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
1 753 articles | 173 981 visites depuis le début | popularité 11577