Fontaine - Ecoles Marcel Cachin élémentaire et maternelle

Nos découvertes

jeudi 20 décembre 2018

Synthèse à partir des écrits des élèves.

Nous sommes allés à une conférence sur la bataille de Verdun et la première guerre mondiale.

Les animaux
J’ai appris que les soldats tuaient les chevaux.
Les animaux servaient beaucoup aux hommes. Les chevaux tiraient les caisses, les chiens chassaient les rats dans les tranchées ou aidaient à trouver les blessés. Ils sentaient les blessés et prévenaient alors les brancardiers.
On a vu une carte postale où un chien sauve un blessé français et fait pipi sur un Allemand.
On a aussi parlé des pigeons voyageurs. Certains allaient envoyer des messages aux femmes des soldats. Ils pouvaient voir les ennemis car ils avaient une caméra au cou.

Les armes
Je croyais que les obus, c’étaient comme les bombes mais non, ils contiennent des billes de plomb qui explosent dans les airs et se déversent sur les ennemis.
Le conférencier nous a parlé du canon 75. J’ai été surprise par sa puissance. C’est une arme très dévastatrice.
Les canons classiques tiraient des obus et la puissance des obus les faisaient reculer. Mais pas les canons 75. Les canons 75 étaient les préférés des Français. Pourtant, c’était un canon allemand mais les Allemands ne l’utilisaient pas. Alors les Français l’ont récupéré et amélioré.
Les Allemands préféraient utiliser le canon 77, il tirait plus loin mais était moins performant. Il bougeait à chaque obus tiré.
Quand on utilisait les gaz, il fallait faire attention au sens du vent sinon on se gazait soi-même. Il existe une expression qui dit "le gazeur gazé".
En 1917-1918, les femmes fabriquaient des munitions car on en avait beaucoup utilisé contre les Allemands.
Il y avait aussi les pistolets, ils se transportent partout, ils sont légers et petits.

La maquette et l’exposition
J’ai été étonnée par la maquette d’exposition sur les tranchées.

Les paysages
On a vu une photo d’une église avant la guerre et après. Elle était toute démolie.

La bataille de Verdun
Le conférencier nous a dit que les Allemands voulaient prendre Verdun, on n’a pas bien compris pourquoi. Ils étaient à 20 km de Verdun et ont attendu que les militaires quittent la ville et déménagent les armes pour l’envahir.

Aujourd’hui
On trouve toujours des ossements d’hommes sur le site de Verdun. Les médecins ont fait des recherches, c’étaient 26 soldats morts à la guerre.
La guerre, c’est trop atroce.
J’ai bien aimé cette conférence car j’aime bien quand on évoque la vie d’avant.


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
366 articles | 127 651 visites depuis le début | popularité 1810