Fontaine - Ecole Robespierre maternelle

Une journée avec les abeilles

dimanche 1er juin 2014

Nous avons passé une journée dans une ferme spécialisée dans l’apiculture "L’abeille gourmande".
C’est Caroline, l’apicultrice, qui nous a expliqué son travail.

D’abord nous avons appris qu’avec le miel, fabriqué par les abeilles, nous pouvons fabriquer du pain d’épices.

Caroline avait tout préparé. Alors nous nous sommes lavés les mains dans la fontaine et par petits groupes de 4 ou 5 enfants, nous avons essayé de lire la recette du pain d’épices et nous l’avons suivie.


Impossible de résister... tous les groupes ont léché leur plat....

Pendant la cuisson des pains d’épices, Caroline nous a appris comment est composé le corps d’une abeille. Nous savons maintenant que l’abeille est un insecte. Comme tous les insectes, elle a 6 pattes, elle a une tête, un thorax et un abdomen. Sur la tête, l’abeille a 2 antennes, 2 gros yeux mais elle a aussi 3 autres petits yeux qu’elle utilise pour se repérer. Elle a une langue qui ressemble à une pompe à nectar.

Quand l’abeille butine le nectar, du pollen se dépose un peu partout sur son corps. Elle se "peigne" pour déplacer le pollen et le stocker en boule sur ses pattes arrières. Nous avons goûté ses petites boules de pollen.

Caroline nous a montré plusieurs sortes de ruches et les alvéoles que les abeilles savent construire à l’intérieur des ruches.

Ce sont comme des petites étagères dans lesquelles elles déposent les œufs de la reine des abeilles, le miel etc...

Pour pouvoir s’approcher et ouvrir une ruche, l’apiculteur a besoin de se protéger avec une tenue spéciale qui s’appelle une vareuse. Nous en avons tous essayé une.


Et il faut également enfumer les abeilles avec un enfumoir. Quand la fumée arrive dans la ruche, les abeilles pensent qu’il y a du feu alors elles emportent ce qu’il y a de plus précieux pour elles, c’est à dire le miel. Elles remplissent leur ventre de miel et ainsi elles deviennent beaucoup moins dangereuses.

Après toutes ces explications, la cuisson de nos pains d’épices était terminée.
Ils sont magnifiques !

Puis le moment tant attendu du pique-nique est arrivé...



Nous avons pris le temps d’aller voir les lapins, la petite mare, de jouer etc...

L’après-midi, nous nous sommes approchés de ruches. Très très près.
Mais nous étions protégés. Nous sommes passés par un passage secret pour traverser une haie et nous étions sous une sorte de tente en filet, contre les ruches , mais à l’abris.

Caroline nous a montré une ruchette, c’est à dire le cadre vitré d’une ruche.

On pouvait vraiment très bien voir les abeilles, le faux bourdon, c’est à dire le mâle, et les 2 chambres royales dans lesquelles il y avait de futures reines. Dans une ruche il ne peut y avoir qu’une seule reine donc la première qui naitra tuera la seconde.
La reine est la seule qui puisse pondre. Elle devient une reine parce qu’elle est nourrit avec de la gelée royale, alors que les autres abeilles, qui n’ont pas été nourries de la même manière, deviennent, selon leur âge, des nourrices, des ouvrières ou des abeilles qui vont chercher du pollen et du nectar.

IMG/flv/20140519_131528.flv

Caroline nous a ensuite montré la miellerie. C’est l’endroit ou sont amenés les cadres des ruches. Il faut enlever le bouchon de cire que les abeilles ont déposé pour boucher l’alvéole.

IMG/flv/20140519_133828.flv

Les cadres sont ensuite placés dans un extracteur. C’est le même fonctionnement qu’une centrifugeuse. Les cadres tournent très vite à l’intérieur et le miel coule des alvéoles.

IMG/flv/20140519_134732.flv

Et puis durant cette journée bien remplie, nous avons aussi pris le temps de jouer avec Coralie à la chasse au tigre...

...et de fabriquer un porte crayon en forme d’abeille... bien sûr !!!

Quelques instants de sommeil bien mérités pendant le trajet du retour.



Portfolio


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
28 articles | 15 198 visites depuis le début | popularité 131