Le Mottier - Ecole primaire
Le Mottier - Ecole primaire > Classe de maternelle > Grande section > Nos activités - Quinzaine du 5 au au 18 Janvier 2015

Nous avons attaqué beaucoup de nouvelles choses en ce début janvier ! Nous commençons à écrire des phrases. Nous avons plusieurs sources d’inspiration : des imagiers, des lexiques, une boîte à mots, et nos cahiers de mots. Nous y trouvons en particulier une liste de verbes d’actions qui nous aident à écrire des phrases très simples. Lors de ce travail, ce n’est pas l’écriture, le tracé des lettres, l’écriture utilisée, qui est important. En tout premier, c’est l’envie d’écrire qui doit primer ! On se rend compte qu’on est capable de laisser une trace autre qu’un dessin, qui puisse être communicable aux autres. Et puis ça nous emmène doucement vers la grammaire. Nous jouons à fabriquer des phrases à partir d’étiquettes puzzles : les sujets sont en bleu, les verbes en rouge, les compléments en vert. Pour la première phrase, nous nous sommes entraînés sur l’ardoise. Depuis, nous avons un nouveau cahier dans lequel écrire nos phrases.
Nous avons également commencé à écrire en cursive (« en attaché », parce que toutes les lettres se donnent la main (ou le pied !). Ecrire notre prénom ne presse pas : nous avons le temps de décomposer tous les mouvements de base de l’écriture cursive. Mettez vous à notre place, les parents ! Apprendre à écrire en attaché, c’est un peu comme si vous appreniez à calligraphier en japonais… Mais justement, pour qu’on ne rentre pas dans le défaut de « recopier un dessin », nous n’écrivons que les gestes graphiques que nous avons appris avec la maîtresse, et nous essayons de les lire. Par exemple, pour commencer, nous avons appris les petites boucles (qui font des e) et les grandes boucles (qui font des l, et puis bientôt, des f, des b, des h, etc…) et donc nous savons lire et écrire le mot « le », le mot « elle »…
Encore une nouvelle découverte : nous travaillons avec la méthode des « alphas » en phonologie. C’est une méthode ludique pour découvrir le « chant » de chaque lettre. Les alphas sont des petits personnages en forme de lettres, chacun a ses particularités, et il leur arrive des aventures. Par exemple, monsieur o est tout rond, il adore faire des bulles de savon. Quand ses bulles sont bien rondes et bien belles, il fait ooooooo. Parfois elles explosent, il est déçu, et fait ôoooooo….
Dernière nouveauté : la maîtresse a demandé à la mairie qu’un ordinateur soit réservé aux élèves de la classe. Nous avons installé un petit bureau dans le coin des grands. La maîtresse a mis des petits logiciels scolaires dessus mais pour l’instant, nous avons surtout commencé à faire du traitement de texte, d’abord librement, pour se familiariser avec le clavier, puis très rapidement, nous avons tapé des petites phrases. Par exemple, nous avons recopié une phrase que nous avions dictée à la maîtresse, pour décrire notre déguisement (souhaité) de carnaval.
En mathématiques, nous avons beaucoup manipulé. Nous avons compté de deux en deux, nous nous sommes aidés de nos petits oursons bien mis en rang. Et puis nous avons fait beaucoup de géométrie en découvrant les tangrams. Nous avons commencé par découvrir les pièces et leur taille, comment associer leurs côtés. Puis nous avons attaqué les modèles types et quand nous avons été bien rôdés, nous avons tenté les modèles tout noirs, où l’on ne voit pas les tracés des pièces.

Nous avons révisé la correspondance entre les trois écritures (capitales d’imprimerie, script et cursive) avec les fiches du jeu « logico ». Quand on a fini la fiche, on la retourne et on peut s’auto-corriger. Nous aimons bien ces jeux.
En motricité, nous avons commencé à travailler avec les ballons. Nous découvrons de nombreux gestes à réaliser avec de petits ballons de GRS. Nous jouons avec notre toile de parachute : nous imaginons que c’est une grosse galette, alors nous la cuisinons d’abord, et puis nous faisons sauter les fèves à l’intérieur. Parfois, on gonfle la toile tout en haut, et des élèves se mettent en dessous. Parfois, on fait tourner un enfant dessus, au milieu. Parfois, on fait du pop corn avec des balles en mousse… on les fait rouler...rebondir… on s’en sert pour tourner et faire des rondes. Le mardi, nous faisons des parcours de plus en plus compliqués, avec de plus en plus de prise de risque, avec tout le nouveau matériel. Il faut par exemple se retourner en haut des échelles en demi-cercle. Nous avons commencé les roulades avant. Et le vendredi, nous faisons des ateliers de lancers.
Nous avons eu très chaud dans la classe alors nous avons appris à lire le thermomètre. Et nous lisons Loup Gouloup et la lune… alors nous observons la lune régulièrement...


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
123 articles | 19 363 visites depuis le début | popularité 364