Ecole La Poyat - Beaurepaire
Ecole La Poyat - Beaurepaire > Archives > En 2014 > Semaine sans cartable "histoire" > lundi 12 mai notre journée "préhistoire"

LE FEU

Pour faire le feu, il faut : de la paille, un champignon, une pierre de fer, du silex et du bois.
1ère technique :
D’abord, prendre une pierre de fer et la frotter contre du silex, cela fait des étincelles mais pas du feu. Ensuite nous ne pouvons pas non plus les attraper avec la main, il faut donc prendre un champignon spécial (l’amadoue), le mettre sous les étincelles de façon à ce qu’elles se posent dessus. Une fois fait, mettre de la paille dessus, et vous voyez devant vos yeux des flammes : le feu.
2ème méthode :
Prendre une planche en bois, mais pas n’importe quelle planche.
Après il faut faire tourner le bâton avec les mains pour trouer la planche.
Prendre la poudre (cendre / braise) qui sort de la planche et mettre sur du pollen et dans la paille. Souffler doucement dessus pour que le feu prenne.

L’histoire du feu :
Il était une fois un homme préhistorique tailleur de silex, puisqu’il n’avait plus de pierre ronde, il cherchait dans ses affaires et en trouva une, un peu noire. « Cela fera l’affaire » se dit-il.
Il la cogna contre un morceau de silex et cela fit quelques étincelles, mais la pierre se cassa en deux.
« Bon d’accord, elle fait des étincelles mais elle ne vaut rien » se dit-il.
Et il alla retrouver les autres près du feu.
L’un d’eux dit : « Il faut absolument trouver une solution pour que nous ayons du feu sans aller en chercher au volcan, et sans attendre qu’un arbre prenne la foudre. »
Dès qu’il eut achevé sa phrase, l’un d’eux dit : « Nous n’avons qu’à attraper les étincelles. »
Et ils se mirent au travail : jamais ils ne purent les attraper. Soudain, le tailleur de silex s’exclama : « Je sais comment faire des étincelles sans le feu, tout à l’heure, j’ai tapé une pierre contre un silex et elle s’est cassée. Du coup je l’ai jetée, je vais la chercher. » Aussitôt dit aussitôt fait, il revint avec un morceau de pierre, il la cogna contre un silex et ils virent des étincelles brillantes dans la nuit. L’un d’eux en tenait dans sa main et dit : « Puisque nous ne pouvons pas attraper les étincelles à la main, nous pouvons les mettre sur ce champignon ».
Et c’est ce qu’ils firent : ils mirent de la paille dessus et résultat, le feu apparut devant leurs yeux. Et c’est ainsi que la tribu se déplaça avec le feu.


LE SILEX

Pour faire du silex, il faut prendre un morceau de silex et une pierre ronde. En tapant avec la pierre contre le silex, vous en obtenez un de la taille que vous voulez.

L’EXPOSITION DES CRANES

Il y avait un homme qui s’appelait Jean Jacques. Il a montré les crânes et Jocelyn a montré les outils.
Il y avait un crâne avec les yeux noirs. Il y avait au moins 30 crânes. Ils étaient noirs parce qu’ils sont restés longtemps dans la terre. Mais les crânes étaient en résine et en plastique. Ils étaient reconstitués car ils étaient très fragiles.
Les crânes étaient très précieux, comme le crane de Lucy (33cL) et de Toumaï (46cL).

LES PARURES

Jean Jacques nous a montré comment faire des colliers en coquillages, avec du bois et une ficelle. Pour faire un trou il faut gratter le coquillage, et pour faire un trou dans le bois, il faut prendre un autre petit morceau de bois et le planter dans l’autre morceau de bois.


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
232 articles | 68 705 visites depuis le début | popularité 1986