Bellegarde-Poussieu - Ecole primaire
Bellegarde-Poussieu - Ecole primaire > 2010 - 2011 > GS-CP > Le spectacle du cirque Pinder

Le spectacle du cirque Pinder

dimanche 17 avril 2011

Mardi 12 avril 2011

Nous sommes partis avec la classe de Mickaël
pour Lyon Perrache, voir le spectacle du cirque
Pinder.
Nous avons trouvé le chapiteau très grand,
plus grand que l’école, il y avait beaucoup
d’autres enfants, d’autres écoles.
A l’entrée du chapiteau, Monsieur Loyal nous
a accueillis.


Nous nous sommes assis sur les gradins, tout autour de la piste.

Au début, le dompteur nous a montré ses fauves : des lions, des lionnes, des tigres. Ils sautaient d’un tabouret à un autre.

« Le dompteur s’est couché sur les lions. (Erika)
- Le dompteur faisait rugir ses lions. (Valentin)
- Il les faisait obéir avec son fouet et un bâton. J’aimerais bien faire comme lui. (Julien)
- A la fin, il y avait un lion qui dansait. (Zoé)
- Il y avait un lion qui faisait des câlins à une lionne. (Emilie)
- On n’a pas eu peur ! »(tous)


Après, il y avait le cerceau volant de Mila.
« J’aimerais bien faire comme elle. (Erika)
- Moi aussi, moi aussi ! (Maëlle, Zoé, Léna, Lucie, Morgane, Gwénaëlle, Florence, Maxime, Alix, Nathan)
- C’est dangereux car on peut tomber. (Kenzo)

Ensuite, c’était "les exotiques", des animaux venus de pays lointains : des chameaux, un
zèbre, des ânes, des poneys et des lamas. Le dresseur les faisait tourner, danser, se mettre debout sur leurs pattes arrières (se cabrer)...

La compagnie Habana : exercices de voltige. La balançoire servait à
prendre de l’élan, pour s’envoler, faire des sauts périlleux, ou passer à travers un cerceau. Le gros tapis servait à atterrir.

Georgio lançait ses diabolos très
haut ; ils allaient jusqu’à toucher le
plafond du chapiteau, et Georgio les
rattrapait à tous les coups.
Il a réussi à jongler avec 4 diabolos !

Les terribles guerriers venus de
Chine, les moines Shaolin ont fait des
démonstrations de combat.

Yurie Basiul dansait et faisait des pirouettes, un peu comme le duo Solys.


Julio et Radu étaient deux pirates qui
se battaient (avec de fausses épées) en
utilisant des sangles aériennes.

Les super clowns Cardinali nous ont fait rire. Ils
se disputaient et ont voulu se battre avec d’énormes gants de boxe. Mais tout a fini en musique.

Le dernier numéro était présenté par les trapézistes. Ils étaient très haut, et il y avait un
grand filet pour les protéger, sinon ils tombaient. Ils faisaient des figures par deux, ils se
lançaient, se rattrapaient par les mains ou par les pieds, faisaient des sauts périlleux ...

Pour finir, c’était la grande parade : tous les artistes sont venus sur la piste, pour saluer le public, et être eux aussi salués une dernière fois.

« J’ai surtout aimé le numéro du dompteur avec ses fauves. (Maxime)
- Le cirque, c’est bien parce qu’il y a plein de choses qu’on ne sait pas faire. (Erika)
- C’est bien parce qu’il y a des clowns. (Nathan)
- C’est bien parce qu’il y a des trapèzes. (Chloé)
- S’il n’y avait pas de clowns, le cirque n’existerait pas. (Aël)


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
28 articles | 16 072 visites depuis le début | popularité 82