Lieudieu Ecole la Source
Lieudieu Ecole la Source > Année 2010-2011 > Le défi de rentrée de septembre 2010 > Jeudi 2 et vendredi 3 septembre 2010, racontés par Frédérique (l’enseignante (...)

Vendredi 3 septembre à 16h00, les parents, avec Alibert et Nina (les mascottes de la classe), étaient invités à assister à un spectacle de poésies préparé par les enfants de l’école et chaque enfant est reparti avec un recueil illustré regroupant les poèmes écrits pendant les deux premiers jours de classe (voir document joint).

Chacun-e a écrit… même les enfants de maternelle, qui ont pour cela été aidés par un plus grand ou la maîtresse…

L’idée de l’écriture de poèmes est venue d’une lettre (voir document joint) et d’un livre (« Frédéric » de Léo Lionni) envoyés par Alibert, le premier jour.


Le jeudi matin
, comme Alibert (et Frédéric dans le livre), nous avons fait « provision de soleil ».
Nous avons écrit tous les mots qui nous faisaient penser au soleil.
Nous sommes même sortis dehors pour ressentir sa chaleur et repenser à notre été.

Ensuite, comme Alibert (et Frédéric dans le livre), nous avons fait « provision de couleurs ».
Ensemble, nous avons nommé toutes les couleurs que l’on connaissait et nous avons cherché dans des livres d’autres couleurs qu’on avait oubliées.
On a aussi cherché des mots qui nous faisaient penser à ces couleurs (là aussi les livres nous ont aidés). Par exemple, avec ROUGE, on a mis : fraise, coquelicot, coccinelle, tomate, feu,…

Pour ne pas perdre ces couleurs, nous avons fait une grande fresque. Pour cela, chacun-e a choisi une couleur et a fait, à différents endroits de la grande feuille, toutes sortes de traces avec une brosse à dent, un bouchon, un rouleau, un fil de laine, un tampon en mousse.
C’est cette fresque qui a servi à faire les illustrations du recueil. C’est Jade qui a eu l’idée d’en déchirer de petits morceaux pour les donner à tout le monde.

Le jeudi après midi, pendant que les grands commençaient à écrire un poème avec les mots récoltés, les enfants de maternelle qui ne dormaient pas ont commencé à faire des « provisions de mots » dans des catalogues… ces mots, ils les ont repérés, découpés et collés sur une affichette. Ce sont aussi ces mots découpés qui ont servi pour les illustrations du recueil.

Le vendredi vers 9h30, les grands qui avaient fini d’écrire leur poème sont venus aider chacun-e un enfant de maternelle à écrire le sien.
Pour cela, il fallait, pour chaque vers, faire des expressions avec trois mots piochés dans des sacs à mots (un réservoir de mots soleil, un réservoir de mots couleur et un poème-réservoir de jolis mots) qui ont été préparés par quelques enfants dès le matin. C’est le grand qui lisait les mots et qui écrivait, mais c’est le petit qui devait inventer les phrases.

Le midi, ce sont les maitresses qui ont tapé les textes des maternelles à l’ordinateur (heureusement que les grands avaient déjà tapé les leurs !). Mais l’après midi, il a fallu vite, photocopier les poèmes, assembler les feuilles pour faire le recueil, l’illustrer et apprendre à lire ou à mémoriser son poème…
Là encore, les grands ont aidé les maternelles ; ce sont eux qui lisaient les vers du poème et le petit devait répéter.

Alibert et Nina ne sont arrivés que vers 16h00 (on ne les attendait plus !), juste avant les parents…
Ce n’était pas facile d’être bien calme pendant le spectacle mais, comme l’a exprimé Elisa, on commençait à être fatigué.

Nous espérons que le spectacle et le recueil ont bien plu à tout le monde… en tous les cas, pendant ces deux jours, on a beaucoup travaillé, même si « ce n’était pas comme d’habitude » comme l’a dit Elouan (un élève de CE1) !

Documents joints


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
20 articles | 3 214 visites depuis le début | popularité 40