L’Isle d’Abeau - Ecole Primaire le Petit Prince

Sortie du 01/02/2011

lundi 7 février 2011

A 8h30, ce mardi 1er février, le temps n’est pas très réjouissant : épaisse couche de brouillard, bruine... ! It’s foggy ! A Grenoble, c’est le même temps, nous ne pouvons pas admirer le massif alpin de Belledonne, ni les massifs pré-alpins du Vercors et de La Chartreuse. En revanche, nous sommes contents d’avoir un petit aperçu de la préfecture de notre département, et surtout de passer sous les "bulles", sorte de téléphérique urbain qui comporte 4 cabines accrochées. Ensuite, c’est la montée vers le col de porte. Nous nous approchons de la grisaille, nous traversons la grisaille, puis, quelle joie d’apercevoir le ciel bleu ! Et oui, nous sommes passés au-dessus de la couche de brouillard, et au col de porte, à 1326 m d’altitude, le soleil brille et la neige est au rendez-vous !

Nos accompagnateurs moyenne montagne nous attendent et nous présentent le matériel à chausser : des raquettes de neige. Nous apprenons à faire des marches avant avec les raquettes, des marches arrière (c’est plus difficile !) et en route pour une petite randonnée à travers les feuillus et les conifères du col.

Nous observons avec des loupes l’intérieur de bourgeons et découvrons que les futures feuilles sont bien protégées du froid grâce aux écailles placées à l’extérieur du bourgeon et au duvet situé à l’intérieur.
Nous apprenons à faire la différence entre un sapin, dont les aiguilles sont réparties de part et d’autre de la tige comme un "peigne", et un épicéa, dont les aiguilles sont placées tout autour de la tige comme une "brosse".
Nous découvrons un être vivant qui est un mélange d’algue et de champignon : c’est le lichen. Le champignon absorbe l’eau et le transmet à l’algue, l’algue produit une substance sucrée qu’elle transmet au champignon. Ainsi, algue et champignon sont inséparables. Avec le lichen barbu, on peut se faire de jolies moustaches, n’est-ce pas les enfants ?
Nous n’avons pas vu d’animaux, mais nous avons pu observer des indices de leur présence :
- des empreintes de biche et de renard qui, comme on le dit souvent dans les histoires, est bien rusé car nous avons observé qu’il réutilisait ses empreintes de pattes avant pour mettre ses pattes arrière dedans afin de moins se fatiguer quand il se déplace dans la neige,
- des crottes de biche qui se reconnaissent facilement tant elles ressemblent à des noyaux d’olives. Deux spécimens sont dans la classe si vous souhaitez les voir.
- des restes de repas d’écureuil, car le coquin n’avait pas débarrassé sa table !

Une journée magnifique en somme ...

Portfolio

descente en raquette feuillus et conifères neige et ciel bleu raquette en file indienne sabot d'ongulé sommets de Chartreuse

| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
57 articles | 53 028 visites depuis le début | popularité 277