Salagnon - Ecole primaire

concours d’histoires courtes

jeudi 6 janvier 2011

La transformation du fantôme

Il était une fois Bouh le fantôme. Il a une cape et des chaines attachées aux pieds. Il peut se transformer en monstre ou en vampire ou en diable pour faire peur.
Mais il en a assez de hanter les maisons et de crier « hou hou » toutes les nuits. Il ne veut plus effrayer les gens. Ça ne le fait plus rire. En plus il n ’a pas d’ami.
Il réfléchit et il trouve une solution : il doit devenir un humain.
Comment faire ? Et qui pourrait l’aider ? La sorcière bien sûr.
Cruella la sorcière est sa voisine. Elle fabrique et vend des potions. Bouh va chez elle et lui commande une potion. Elle lui dit qu’elle a besoin d’une goutte de sang humain frais.
Le fantôme vole une seringue dans un hôpital. Il se déguise en infirmier, fait croire à un patient qu’il doit faire une prise de sang et il lui prend un peu de sang.
Dans son chaudron la sorcière met du goudron, des pattes d’araignées, de la bave d’escargot, des queues de rats, des pustules de crapaud, du piment, une langue de vipère, une limace, deux écailles de dragon des marais, des ailes de coccinelle et la goutte de sang humain. Elle mélange pendant cinq heures puis elle mouline. Elle ajoute du coulis de framboises pour la couleur et du miel pour le goût.
Bouh boit la potion. Il devient de toutes les couleurs, il s’écrabouille, il s’étire. Il se transforme en toutes sortes d’animaux. Il se produit une explosion. Bouh disparaît dans un nuage de fumée. Et « POUF » il se métamorphose en un gros rat gris et poilu.

Pauvre Bouh, il n’a plus qu’à aller se cacher dans un trou de souris.


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
43 articles | 5 856 visites depuis le début | popularité 803