Trept - Ecoles maternelle et élémentaire

En 1912, Malévitch fera naître un art très particulier, ni tout à fait primitiviste, ni tout à fait cubiste. La thématique est essentiellement paysanne, mais les personnages et l’environnement sont tellement réduits à des formes géométriques qu’ils évoquent certaines peintures de Fernand Léger, que le peintre russe ne connaissait pas alors.


Le bucheron

Malévitch adopte franchement le langage cubiste dans ce qu’il a de plus radical : il abandonne la représentation en perspective de l’espace, pour le recomposer picturalement en une série de facettes qui associent la figure au fond, le portraituré à son milieu. Le Bucheron ne fait qu’un avec la forêt et les troncs coupés. Il pioche aussi du côté des artistes futuristes italiens, en ajoutant l’expression du mouvement à ses toiles. Dans ce tableau, le mouvement de la hâche est rendu par la succession des formes triangulaires blanches qui se répartissent en un arc de cercle dynamique qui contraste avec le reste du tableau, composé linéairement et horizontalement.


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
341 articles | 87 629 visites depuis le début | popularité 2112