Comptes Rendus « apprendre vite et bien une leçon »

Approche de Nicole Delvové, chercheur en neurosciences et spécialiste de la psychologie ergonomique appliquée au système scolaire

Extrait de la conférence du 16.10.2014 : « Connaître les rythmes biologiques du cerveau de nos enfants – Et les conduire vers leur propre réussite » – AG de l’APEL de Savoie :

Apprendre vite et bien une leçon

(Synthèse réalisée pour PEI ST BALDOPH par F. Rose)

Préambule : quelques repères physiologiques démontrés par les recherches scientifiques

Ø    Un bon apprentissage de l’enfant ne peut se réaliser que dans le cadre de la satisfaction de ses besoins biologiques (alimentaires, sommeil et respect du rythme du cerceau), émotionnels (sécuritaires et affectifs), de sens (si on ne comprend pas, on n’apprend pas), de règles (pour apprendre) et d’outils, mais aussi d’indispensable temps de vide (ennui, repos).

Ø    Pour Nicole Delvové et de nombreux scientifiques, il a été démontré que le cerveau de l’homme bat comme le cœur et de ce fait fonctionne sur un rythme biologique individualisé mais rythmé en 2 phases de nuit et 2 phases de jour (ainsi à 12h le cerveau se met en repos c’est-à-dire qu’il fonctionne au ralenti). L’apprentissage doit donc tenir compte de ces 2 éléments (phase de développement de chaque enfant à l’instant « t » et moment de la journée) pour optimiser la mémorisation.

Ø    Le sommeil est indispensable pour mettre en mémoire ce que l’enfant à appris et vécu pendant la journée. Le premier temps de sommeil nocturne est un temps de récupération physique et de croissance (cycle lent, intervention des hormones), le second, un temps de mise en mémoire (consolidation des apprentissages et équilibre psychologique). Il convient donc de répartir par moitié le temps global de sommeil estimé pour chaque enfant de part et d’autre des 2 heures du matin qui correspond à la moitié physiologique de la nuit.

Ø    Le niveau d’éveil du cerveau (notamment à partir de l’élémentaire) est ainsi maximum après 15h et notamment de 16h à 17h ce qui signifie que la capacité d’apprentissage y est la plus élevée. La période d’éveil maximale du matin se situe entre 10h et 11h30, période d’utilisation optimale des mémoires déjà construites.

Ø    Lors des périodes de vacances, il est préférable de se reposer la première semaine puis de faire les devoirs la seconde quand les congés s’étalent sur 14 jours et conseillé de reprendre un rythme proche de celui des périodes scolaires 3 semaines avant la rentrée pour les congés d’été.

Apprendre vite et bien une leçon

Afficher l'image d'origine

Objectif : consolider les acquis de la journée dans un temps cadré (à établir par test pour chaque enfant de façon souple).

Ø    Commencer par 15mn de calme et détente (gouter, animal,…)

Puis s’installer dans un espace ouvert permettant le mouvement.

Ø    Lire la leçon à voix haute dans un espace ouvert, la mimer, marcher … car multiplier les stimuli augmente la capacité de mémorisation.

Ø    Accepter de répéter la leçon jusqu’à la dire sans lire.

Ø    Réciter la leçon.

Ø    Prendre du temps personnel de détente.

Ø    Relire la leçon au moment de se coucher avant de s’endormir ou en redire la synthèse (la consolidation de la mémorisation intervenant la nuit).