Vous êtes ici : Accueil > Ecole > Le départ de M Saby : "Merci à tous !"
Publié : 3 juillet 2012

Le départ de M Saby : "Merci à tous !"

"...J’ai eu la chance de travailler dans une belle école, avec des élèves doués, des collègues dévoués, des parents motivés , des élus engagés et … avec un cartable qui a tenu le coup 31 ans. Il est temps, maintenant, que je le remplace par une valise pour partir en voyage !

Et comme dirait Renaud : « Quand la retraite viendra, je m’en partira ! »

Merci à tous …. "

JPEG - 68.6 ko
retraite 011
JPEG - 95 ko
retraite 018
JPEG - 44.3 ko
retraite 022
JPEG - 79.8 ko
retraite 023

Monsieur SABY

Vous auriez pu être chanteur,

Cascadeur, docteur, rappeur ou même aviateur

Mais vous avez choisi instituteur et directeur

Directeur

Toujours de bonne humeur

Vous n’avez même pas peur

De nous, les terreurs

Car vous avez un grand cœur !

L’année dernière,

Vous étiez fier

De nous emmener en classe de mer

Nous avons trouvé cette semaine super !

Monsieur SABY

Vous nous avez bien instruits.

Nous avons bien travaillé

Tout au long de l’année.

Bien sûr, il vous a fallu déchirer

Quelques pages de cahiers

Mais il suffisait de recommencer

Et ce moment était oublié !

Vous avez été très efficace

Pour nous en classe

Nous ne serons plus des limaces.

JPEG - 46.2 ko
retraite 025

Pendant les leçons d’orthographe

Nous avons fait beaucoup de gaffes

Mais vous étiez toujours là

Pour nous dire ce qui n’allait pas.

Avec vous, Monsieur SABY

Nous avons beaucoup ri.

Nous avons appris des poésies,

Voyager en géographie

Et tutti quanti.

Parfois vous nous avez punis

Lorsque nous faisions trop de chichis !

Plus de secrets pour nous les additions,

Les tables de multiplications,

Les soustractions, les divisions.

Lorsque nous n’avions plus de concentration

Vous nous envoyiez en récréation !

Après c’étaient les dictées,

Il fallait toujours bien les préparer !

Enfin, pendant les exposés,

Vous dévoriez tous nos goûters,

Les macarons au café, les gaufres sucrées

Et les barres chocolatées !

Quand nous jouions au handball

C’était super drôle

Nous avions du bol !

JPEG - 75.1 ko
retraite 027

Quand on jouait au basket

C’était super chouette

C’était la fête !

Nous sommes 100% bio

Parce que vous nous avez appris à être écolo

Avec vous nous avons planté

La haie de la biodiversité

Grâce à cette haie

Nous serons lié à jamais !

Cette année était géniale

On vous souhaite une retraite idéale !

MERCI MONSIEUR SABY !

JPEG - 76.7 ko
retraite 032
JPEG - 80.2 ko
retraite 038
JPEG - 75.5 ko
retraite 040
JPEG - 74.3 ko
retraite 043
JPEG - 45.4 ko
retraite 045

Voici la chanson de Gérard

C’est pas l’homme qui prend la r’traite
C’est la r’traite qui prend l’homme
Moi la r’traite , elle m’a pris
J’ m’ souviens un jeudi

C’était le cinq juillet

De l’année deux mille douze

Que je me suis barré

Qu’j’ai enlevé ma blouse

Ne fais pas ça mon vieux

Mes collègues me disaient

La r’traite c’est dangereux

Tu risques de t’ennuyer !

Dès que la cloche sonnera

Je repartiras

Dès qu’la rentrée sera là

Moi , je voyageras

C’est pas l’homme qui prend la r’traite
C’est la r’traite qui prend l’homme
Moi la r’traite , elle m’a pris
Au dépourvu , tant pis !

J’ai pas eu mal au cœur

De quitter cette école

La mairie , l’ inspecteur

Et toutes ces fariboles

J’ai brûlé les cahiers

Des évaluations

J’ai jeté toutes les craies

C’est la Révolution !

Dès que la cloche sonnera

Je repartiras

Dès qu’la rentrée sera là

Moi , je voyageras

C’est pas l’homme qui prend la r’traite
C’est la r’traite qui prend l’homme
Moi la r’traite , elle m’a pris
À Mirabel aux Baronnies

Ne pleurez plus enfants

Je suis en partance

Ne pleurez plus parents

Je tire ma révérence

Regardez votre maître

Il est parti enfin

Je sais , c’est pas marrant

Mais c’était mon destin

Dès que la cloche sonnera

Je repartiras

Dès qu’la rentrée sera là

Moi , je voyageras

C’est pas l’homme qui prend la r’traite
C’est la r’traite qui prend l’homme
Et la r’traite , elle a pris
DOMINIQUE SABY !

JPEG - 79.7 ko
retraite 046
JPEG - 69.4 ko
retraite 047

Je vous remercie pour tous ces discours, je suis très touché

Merci aux enfants qui ont réalisé cette banderole et ce super poème (vous deviez avoir un très bon instituteur pour arriver à faire une poésie de cette qualité),
Merci Gérard pour cette parodie,
Merci à Sylvie qui a eu la lourde responsabilité d’écrire ce discours , je sais à quel point c’était dur pour elle.

JPEG - 76.5 ko
retraite 049

CLASSE

Si vous êtes venus ce soir c’est que vous n’avez pas gardé un mauvais souvenir du passage dans ma classe. Et ça, ça me fait très plaisir.
En effet j’ai toujours essayé de concilier une ambiance détendue avec des exigences quand aux apprentissages et au respect des autres.
Ce n’est pas facile mais pourquoi apprendre serait-il synonyme d’ennui ?
Même pour moi, qui a eu la chance de faire le métier que j’aimais, ça a toujours été plus facile de travailler quand on ne voyait pas le temps passé.

Et ce n’est pas parce qu’il y a de l’humour ou une ambiance détendue en classe que les enfants sont irrespectueux La preuve, les élèves ont toujours insisté pour me dire : « Oh maitre vénéré » surtout quand ils avaient besoin de quelque chose

JPEG - 66.8 ko
retraite 050

ECOLE

Cela fait 19 ans que je suis directeur de cette école et pendant tout ce temps, j’ai toujours fait le maximum pour construire une école de qualité, qui soit à la fois vivante et ouverte sur le monde.

Je me suis toujours efforcé de monter des projets pour dynamiser la vie de cette école.

Que ce soit les classes de neige ou les classes de mer ( normalement tous les enfants sont partis en classe de découvertes au moins 1 fois dans leur scolarité, depuis que je suis directeur),

les ateliers du mardi avec des intervenants pou le Théâtre, le Cirque, la Danse...

les projets « éco-école » pendant ces 5 dernières années pour sensibiliser les enfants à l’environnement,

ou encore la fresque murale , voilà des exemples de projets pour fédérer l’école et créer une dynamique.

Mais si l’école a une si bonne réputation et d’aussi bons résultats c’est grâce à l’équipe enseignante dans son ensemble.

Le travail commence dès le CP , les élèves sont pris en charge par un maitre dévoué qui est toujours à fond, avec Gérard ils n’ont pas de répit tant qu’ils ne savent pas lire.

Puis ils passent au Cours Elémentaire, et que se soit avec André, Aurélie, Florian, Elodie ou Michèle, les enfants apprennent les fondamentaux et ils commencent à avoir d’excellentes habitudes de travail.

Enfin, cerise sur le gâteau, ils vont à l’essentiel avec Sylvie qui les prépare carrément pour la sixième …

Moi, en fait, je n’ai plus grand chose à faire, les enfants savent presque tout avant de venir dans ma classe. Un grand merci à mes collègues !

Ce qui est important c’est que nous formons une équipe et nous allons tous dans la même direction, avec les mêmes objectifs. Cette cohésion est fondamentale et explique la réussite de l’école

D’autant qu’à l’équipe enseignante, on doit adjoindre le personnel communal qui est omniprésent : Colette à la garderie et à l’aide aux devoirs depuis 17 ans, Elise à la BCD et à la garderie depuis 16 ans, Marinette depuis … toujours. Nous avons travaillé tous ensemble et pour les élèves, c’est important qu’il y ait devant eux une équipe éducative soudée.

A cela il faut rajouter les bénévoles de l’aide aux devoirs. Vous vous rendez compte qu’à l’école, nous avons des personnes qui viennent gratuitement pour aider les enfants. On croit rêver, nous ne sommes plus dans un monde mercantile mais dans un monde solidaire et fraternel.
Un grand merci à Odette Poux qui vient depuis 13 ans, à Micheline Robert, Jean Fickers, Anne Adlof qui viennent depuis près de 10 ans, Edith Hernandez, Elga Aubriet, Marguerite Bonnaud et ainsi qu’à tous ceux qui se sont arrêtés depuis.

JPEG - 80.3 ko
retraite 054

MAIRIE

Nous avons la chance de travailler dans une école neuve. C’est grâce à la volonté politique de la présente municipalité et surtout à Laurent Donzet.
Ce qui est bien avec Laurent c’est que nous avons les mêmes priorités, nous sommes toujours d’accord sur le fond même si nous nous sommes bien pris la tête quelque fois.
Il y a 20 ans, quand on parlait avec lui de donner un nouvel élan au village, on pensait entre autre, au regroupement des écoles. Il a fallu attendre de nombreuses années et bien des aléas pour que cela se concrétise. Mais nous avons aujourd’hui une belle école.

C’est rare dans une vie professionnelle et c’est une chance pour les élèves d’y travailler aujourd’hui.
La municipalité a toujours été d’accord avec nos différents projets, elle les a toujours financés.
Cette cohésion école-mairie n’est pas si fréquente, et là encore les enfants profitent de cette collaboration fructueuse.

Je remercie aussi la mairie d’avoir organisé cet apéritif qui me permet de vous revoir. Je remercie toutes les personnes qui ont travaillé tout l’après-midi pour faire les toasts … c’est vraiment très gentil à eux.

JPEG - 81.7 ko
retraite 060

APE

Mon engagement pour améliorer la scolarisation ne remonte pas à ces 19 années mais à plus de 25 ans quand j’ai créé l’Association des Parents d’Elèves avec quelques parents décidés comme Hervé Teste, Claire Marie Flamant, Christine Crozel, Annie Tessier.

Bien m’en a pris car l’APE a prospéré depuis, jusqu’à nous permettre cette année, le financement de sorties, d’animations, d’achats divers et variés à hauteur de 2300 euros. L’APE nous donne tellement d’argent qu’on a du mal à le dépenser en entier !

L’APE s’est développée grâce à l’action des présidents qui se sont succédés depuis sa création : Béatrice Bonin, Nathalie Sergent, Philippe Niel, Christine Mourier, laurence Reynier, Marielle Ravoux et Stéphanie Montaud.
Des présidents comme Philippe sont inestimables pour une association, il n’a jamais compté son temps, toujours disponible, venant même donner un coup de mains tout en n’étant plus parent d’élève.

Mais L’APE existe aussi, grâce à la mobilisation de nombreux parents qui se sont dévoués pour organiser le Loto, le Carmentran, toutes les festivités qui ont lieu dans l’année : Nicole Gigoi en est un exemple, elle participe à l’APE depuis 20 ans. Une association ne peut que se développer avec des personnes aussi dévouées.

Dans un projet éducatif, les parents ont une place importante, et un rôle complémentaire à celui des enseignants et de la mairie.

A cet égard je me rappelle une anecdote qui remonte au début de l’APE.
Pour obtenir la création d’une classe à l’école, nous avions fait des lettres, des pétitions, vu les politiques et les inspections mais comme ce n’était pas suffisant nous avions décidés d’occuper l’école. Nous avions séquestré la directrice Mme Monpeyssen, rassurez-vous le temps que la presse prenne des photos et que la radio locale fasse une interview.

Comme cela n’avait pas suffi, nous avions annoncé que nous allions bloquer le Dauphiné Libéré qui passait cette année là, à Mirabel.
Le jour J, avec une dizaine de parents nous avions encadré les élèves qui allaient voir passer les cyclistes au tennis. Quelle ne fut pas notre stupéfaction, quand nous vîmes 2 cars de CRS qui nous attendaient.
Bien sur, nous n’avions pas l’attention de stopper la course, nous voulions seulement montrer notre détermination qui en fin de compte a porté ses fruits, puisque nous avons obtenu la création d’une classe. Comme quoi, la mobilisation paie toujours. Mais ce fut la seule fois dans ma carrière de militants où le nombre de policiers fut supérieur à celui des manifestants.

JPEG - 80.7 ko
retraite 061

Enfin, je voudrai conclure en rendant un hommage.

Il ne m’a pas quitté un seul instant depuis 1981. Il est là chaque matin, à m’attendre pour que nous nous rendions à l’école main dans la main.
Sans jamais broncher, il m’a soutenu dans ce dur labeur d’enseignant, me portant et me supportant.

Je veux parler de mon …. cartable ! Hormis le changement des fermoirs il n’a jamais failli depuis 1981. Fabrication française, on n’est pas toujours obligé d’acheter allemand !

Il a connu 5 présidents de la république, 13 chefs de gouvernements, 15 ministres de l’éducation nationale, 22 gouvernements différents et un nombre incalculable de réformes de l’éducation , toutes les unes aussi inutiles que les autres ou presque. Mais il est toujours là et il goutera comme moi à une retraite bien méritée, après une vie professionnelle palpitante et un engagement tout dévoué au service public d’éducation et à la réussite des élèves.

JPEG - 72.5 ko
retraite 064
JPEG - 78.3 ko
retraite 068
JPEG - 72 ko
retraite 070
JPEG - 48.5 ko
retraite 073
JPEG - 67.6 ko
retraite 075
JPEG - 93 ko
retraite 076
JPEG - 94.5 ko
retraite 080
JPEG - 95.9 ko
retraite 081

Répondre à cet article

1 Message

  • Le départ de M Saby

    Juillet 2012, par Vincent

    Une belle fête, une chouette chanson et de beaux discours ! Je n’ai pas pu y être mais je permets de rendre hommage à un collègue qui m’a parfois inspiré par le biais du site, et avec qui, petit à petit, j’ai tissé des liens d’amitié. C’est un sacré bonhomme qui part voyager et je pense que tous les habitants de Mirabel s’en rendent compte. Bon vent Dominique !

    Répondre à ce message