Débat philo : qu’est ce que le courage ?

Voici les prises de notes de 2 élèves pendant le débat et les dessins réalisés relatifs au courage.

C’est de ne pas rester dans sa bulle, d’en sortir.

C’est d’ouvrir la porte.

C’est affronter ses peurs. Parfois les peurs partent en grandissant, avec le temps mais il faut les aider à partir.

C’est aller de l’avant et jamais reculer.

C’est de ne pas laisser tomber tes amis ou des inconnus, de les aider quand ils ont des ennuis, même si c’est dangereux.

C’est oser même si on a peur. Il faut être courageux mais en étant conscient de ce qu’on fait.

Il faut se battre pour ce qu’on soutient, même si on se fait mal.

C’est de pouvoir parler devant les autres, devant des gens que tu ne connais pas.

On peut être courageux et se mettre en danger. Attention !

Le courage c’est aussi de s’occuper de soi et pas toujours que des autres.

C’est aussi de savoir dire STOP à quelqu’un.

Pas exemple, quand tu changes d’école, c’est d’avoir le courage d’aller voir les autres.

Avoir du courage c’est avoir confiance en soi et ne pas écouter les autres qui nous disent qu’on n’ y arrivera pas.

C’est aussi rester calme et ne pas paniquer. Le courage c’est savoir attendre le bon moment.

Le courage sert à oser, à se défendre, de ne pas avoir peur. Le courage sert à avancer et à ne pas (tout) attendre.

Visite du village avec Marguerite

Impressions des élèves :

-Visite drôle : « Marguerite oubliait des mots, confondait des mots, elle faisait beaucoup de jeux de mots ». « Le jeu de rôle, où nous avons recrée la course à l’oie était très sympa ». Le nom du bar : le 20 100 o »

-« Nous avons appris beaucoup de choses : l’ancienne église où il y a maintenant la Poste et la bibliothèque ; le mot marguerite en toutes les langues ; le lavoir ; les tunes (tunnels) ; la rue des Esclops, rue par laquelle les ouvriers passaient pour aller à l’usine de la Rivière ; les différentes messes de la semaine (7h30, 9h….)pour les ouvriers, pour les femmes, les hommes… ; le lien entre la Scandinavie et Vanosc et le cadeau de la pierre sculptée se trouvant devant la bibliothèque ; la Place Courtoulouse, place de justice ; la maison de M Landy où Joseph Besset a fait son apprentissage; ET la pomme de terre venant d’Amérique qui est arrivée en France à 25 km de Vanosc à StAlban d’Ay.

Merci à Marguerite et au conseil municipal pour cette belle visite !

Jeu de coopération : la Tour

La tour de Fröbel : un jeu de coopération géant

Tous les élèves sont unis pour placer tous les blocs de bois afin de recréer la tour sans la faire basculer.

« Jouer : Le jeu est l’étape la plus importante du développement de l’enfant. »

Mettre son/ses talent(s) au service du groupe, faire et être ensemble, prendre des décisions, trouver le consensus, accueillir l’autre différent de soi, se faire confiance et faire confiance, se responsabiliser car la part de chacun est nécessaire : tout cela s’apprend avec l’expérience ( dans la réussite comme dans la non réussite) !