Atelier philo : la vérité

Voici le compte rendu du débat sur la vérité à partir des prises de notes de 2 élèves :

LA VERITE

Qu’est-ce que la vérité ?

Y a -t-il une ou plusieurs vérités ?

Faut-il toujours dire la vérité ?

 

La vérité sort du cœur.

La vérité c’est ne pas mentir.

La vérité c’est la nôtre.

La vérité c’est assumer ce qu’on a dit ou fait.

Il faut accepter l’autre même si il n’a pas ta vérité.

On peut changer d’avis, la vérité ça évolue.

Chacun a sa vérité, son point de vue, son angle. Tout le monde n’a pas les mêmes goûts. La vérité c’est : « à mon avis, je trouve ça…. » Tout le monde n’a pas la même opinion, il y a donc plusieurs vérités.

Quand on a fait une bêtise, il faut dire la vérité sinon on ne te croit plus.

Parfois on ne dit pas la vérité parce qu’on a peur.

Parfois il faut dire la vérité pour se protéger, pour être en sécurité.(racket)

On ne veut pas dire la vérité pour ne pas faire du mal à l’autre.

Si quelque chose nous pèse sur le cœur, il vaut mieux le dire pour se libérer.

Si tu ne dis pas la vérité, tu te poses des questions sur toi, tu te remets en question.

On peut dire la vérité discrètement sans que les autres l’entendent.

On essaie de faire au mieux.

Atelier philo : AIMER

Qu’est ce que ça veut dire aimer ?

Peut-on aimer tout le monde ?

Qu’est ce qu’un ami ?

Faut-il se ressembler pour s’aimer ?

 

Aimer ça veut dire donner tout son coeur, lui donner tout pour l’aider.

Aimer veut dire ressentir du bonheur, de l’amitié, c’est créer des liens. C’est partager des choses avec la personne.

Ne pas aimer c’est faire du mal.

On devient ami en se respectant, en partageant et en apprenant à se connaitre.

C’est aimer à l’intérieur comment est la personne, mais on n’est pas obligé de tout aimer chez elle.

Parfois ce sont des sentiments amoureux ou d’amitié.

On ne peut pas se forcer à aimer quelque chose ou quelqu’un. Mais il faut respecter la personne.

Un ami c’est quelqu’un à qui on fait confiance et qu’on aime bien. On n’est pas obligé d’avoir qu’une personne comme ami. Il y aura des partages et des découvertes ensemble mais aussi des disputes. Tu finis par te réconcilier.

Etre ami c’est connaitre l’autre.

L’amitié peut diminuer tout comme il peut grandir.

A un ami, on peut lui confier ses secrets. Ça ne veut pas dire qu’on est obligé de jouer tout le temps ensemble, on reste libre de jouer avec qui on veut. Un ami c’est quelqu’un qui te soutient, en cas de besoin, qui t’aide, qui te tend la main.

Quand on est ami on partage beaucoup de sentiments sans s’en rendre compte.

On est ami quand on a un lien qui s’est construit avec l’autre.

On a peur de ne plus être ami quand l’ami nous dit non.

C’est aimer l’autre comme il est.

Quand on est ami, on n’est pas obligé d’avoir les mêmes goûts.

La différence ne compte pas pour s’aimer. On n’est pas obligé de se ressembler.

 

Les CE2 -CM au festival du 1er film à Annonay

Sur deux époques distinctes, le film retrace les parcours de Ben et Rose.

Ces deux enfants souhaitent secrètement que leur vie soit différente ; Ben rêve du père qu’il n’a jamais connu, tandis que Rose, isolée par sa surdité, se passionne pour la carrière d’une mystérieuse actrice. Lorsque Ben découvre dans les affaires de sa mère l’indice qui pourrait le conduire à son père et que Rose apprend que son idole sera bientôt sur scène, les deux enfants se lancent dans une quête à la symétrie fascinante qui va les mener à New York.

Jeux coopératifs en début de matinée en CE-CM

Afin d’apprendre à s’organiser et à décider collectivement, à communiquer, à prendre sa place, à s’écouter, des jeux coopératifs sont proposés dans la classe.

Le jeu ci- après consiste à s’organiser dans le groupe pour représenter un mot avec son corps. A vous de trouver !!!

Le jeu suivant consiste à se regrouper selon la 1ère lettre de son prénom et à se ranger par ordre alphabétique.

vendredi 17 novembre les CE2-CM au mémorial d’Izieu

La maison d’Izieu a accueilli pendant la 2nde guerre mondiale, une centaine d’enfants juifs afin de les protéger des nazis dont l’objectif était de les exterminer. Adolf Hitler, le chef nazi, pense que les hommes ne sont pas égaux entre eux. Il considère les juifs comme des êtres inférieurs et les persécute.

En France, le gouvernement de Vichy dirigé par le Maréchal Pétain, va collaborer aux nazis.

Sabine et Miron Zlatin installent à Izieu une colonie d’enfants réfugiés de mai 1943 au 6 avril 1944. Cette date correspond à l’arrestation des 44 enfants et 7 adultes présents ce jour-là dans la maison.

C’est le procès de Klaus Barbie en 1987  (chef de la Gestapo – police secrète allemande- à Lyon) qui  fait connaitre l’histoire de la colonie d’Izieu. En 1990, Sabine Zlatin, qui a survécu à la 2nde guerre mondiale, rachète la maison et en 1994, cette maison est reconnue comme lieu de mémoire officiel.

Commentaires d’élèves….

La visite était très intéressante car on l’a étudié à l’école et c’était bien d’aller sur le lieu de la rafle.

 

C’est bien de savoir ce qui s’est passé avant pour ne pas le reproduire aujourd’hui et dans le futur : pourquoi ne pas tolérer, ne pas respecter les différences de l’autre (sa couleur de peau, ses croyances ou  non croyance, sa culture….) ?

Ce n’est pas normal d’avoir considéré les juifs comme une race (les animaux) et comme des êtres inférieurs.

J’ai été choqué que sur un panneau devant un jardin d’enfant, était écrit : « interdit aux chiens et aux juifs ». C’est les rabaisser encore et encore.

 

Certains ont risqué leur vie pour aider les juifs qui ont été persécutés uniquement car ils avaient une croyance différente. Sabine et Miron Zlatin ont réussi à sauver une soixantaine d’enfants grâce à la colonie d’Izieu.

 

C’est triste de tuer des enfants qui n’ont rien fait. Leur seul tort était d’être juif…..

 

C’était intéressant de savoir comment les enfants vivaient à la colonie et que Izieu a représenté un moment où ils ont pu aller à l’école, jouer, se promener et bien manger. Après avoir connu les camps d’internement, la séparation d’avec leur famille, ils ont vécu une période « comme tous les enfants » même dans un contexte de guerre.

 

Je remercie les personnes qui entretiennent la mémoire des enfants d’Izieu.

 

Que le passé soit le garant de l’avenir. Tous égaux, tous libres !

Lectures des CM pour la cérémonie du 11 novembre

Des élèves de CM, motivés et enthousiastes, ont participé à la cérémonie du 11 novembre, pour que le passé soit le garant de l’avenir, en lisant des poèmes de Victor Hugo et Andrée Chedid.

« Pourquoi ces hommes-ci s’égorgent-ils entre eux ?

De quel droit avez-vous les mains pleines d’épées ?

 

Pour le plaisir de qui vous exterminez vous ?

Tous n’avez qu’un seul droit, c’est de vous aimez tous…..

Aimez-vous. » (Victor Hugo)

Mais La VIE est  toujours VICTORIEUSE !

Présentation par des CM de leur expérience avec des apiculteurs à Ivecobus

Les élèves de CE2-CM ont été accueillis le 27 juin dernier par l’entreprise IVECOBUS, qui dans le cadre de son plan de protection environnementale, a fait installer 3 ruches par Stéphane et Charlotte Costechareyre.

Vendredi 6 octobre, pour la fête des sciences à Vanosc, ils sont venus présenter très brillamment et avec motivation leur expérience, leurs connaissances sur le fonctionnement de la ruche et le rôle des abeilles dans l’environnement.

Ils ont même pu approfondir leurs connaissances et leur palais avec l’intervention d’une apicultrice passionnante Cécile Chavanon !