Anniversaire de la mort de Jacques Prévert

À l’occasion de l’anniversaire des 50 ans de la mort de Jacques Prévert, les enfants de la classe maternelle / CP ont étudié de nombreux poèmes, et notamment ceux mis en images et musique par FranceTVÉducation, sur leur site :

http://education.francetv.fr/matiere/litterature/dossier/en-sortant-de-l-ecole-nbsp-saison-1-collection-jacques-prevert

Ils ont fait un tableau de l’univers poétique de Jacques Prévert, tel qu’ils se le représentent :

Carnaval d’été à l’école publique ce jeudi 29 juin

Les enfants de l’école ont défilé dans les rues de Vanosc pour leur maintenant traditionnel carnaval d’été. Les parents, grands frères et sœurs… les ont rejoints.

Puis tout le monde s’est retrouvé pour un grand goûter apporté par les familles et l’Amicale laïque ; pour terminer par des jeux dans la cour de l’école.

Des ruches à l’entreprise IVECO : journée apiculture ce mardi 27 juin

Ce mardi 27 juin, nous avons été accueillis par l’entreprise IVECO qui, dans le cadre de son plan de protection de l’environnement, a fait installer 3 ruches par les apiculteurs Charlotte et Stéphane Costechareyre. Avec ces deux apiculteurs, nous avons observé le fonctionnement de la ruche, nous avons goûté plusieurs miels floraux, nous avons fabriqué des bougies en cire d’abeille et avons approfondi nos connaissances sur le monde des abeilles. 

Petit bonus, nous sommes montés dans un car de grand tourisme et dans un bus. 

La ruche :

C’est la maison des abeilles. Elle est constituée d’une reine, d’abeilles mâles, d’un couvin avec des larves, d’alvéoles construites par les abeilles sur un cadre. Ce cadre est soit vide (les abeilles construisent elles-mêmes toutes les alvéoles), soit il y a une base en plastique ou une plaque de cire sur laquelle les abeilles construisent le reste  des alvéoles. Cette dernière solution est plus rapide. C’est le choix de l’apiculteur.

Les ouvrières sont uniquement les abeilles femelles : elles butinent et ramènent le pollen et le nectar à la ruche. Elles s’occupent des larves (elles sont nourricières), elles fabriquent le miel et la cire.

Les mâles, appelés faux bourdon, ont pour unique tache de féconder la reine. Seules les femelles ont un dard et piquent. Lorsqu’elles piquent elle meurent. En automne ou en période de disette, les femelles chassent les mâles ou les étouffent car ce sont des bouches à nourrir alors qu’ils ne travaillent pas.

Les larves naissent dans les alvéoles du couvin.

La ruche est le lieu où les abeilles déposent le nectar, le pollen et où la reine pond ses oeufs. C’est aussi l’endroit où le miel se fabrique, où l’on récupère la gelée royale.

La reine :

Une reine est une abeille comme une autre : elle a été choisie par les autres et a été nourrie uniquement de gelée royale.

Pour reconnaître une reine, les apiculteurs mettent un point de couleur. Cette année 2017, les apiculteurs Charlotte et Stéphane ont choisi la couleur jaune. Quand elle est trop vieille, environ 2 ans 1/2, l’apiculteur la tue car elle pond de moins en moins d’oeufs et la colonie se fragilise. Et soit il la remplace par une reine qu’il a achetée,  soit il laisse les abeilles en choisir une autre en la nourrissant uniquement de gelée royale.

Elle ne sort qu’une fois de la ruche : c’est pour se faire féconder par un mâle.

La reine pond environ 2000 oeufs par jour quand elle est jeune.

Si la reine part, les autres abeilles la suivent.

Leur alimentation :

Elles se nourrissent de nectar de fleurs, de pollen, de miel, d’eau et de gelée royale. En cas de famine, l’apiculteur  peut donner de l’eau sucrée ou de la cire.

Comment fabrique t’on le miel ?

L’abeille  butine une fleur et ramène à la ruche du nectar. Elle le dépose dans une alvéole. Le nectar c’est du saccharose (du sucre) qui est constitué de glucose et de fructose. L’abeille les sépare en mettant de la salive. Les abeilles ventilent au dessus pour faire évaporer l’eau. Puis elles recouvrent les alvéoles avec de la cire. Le miel est prêt !

L’apiculteur enlève avec un couteau l’opercule de cire, met les alvéoles dans une centrifugeuse pour faire éjecter le miel sur les parois de la machine. Ensuite le miel coule dans des tuyaux. Ils le filtrent puis le mettent en pot.

Le rôle des abeilles dans l’environnement

Leur rôle est de butiner les fleurs afin d’en extraire le nectar pour se nourrir. Sans le vouloir, du pollen se colle sur les poils de son ventre et quand elle va butiner une autre fleur, du pollen (l’organe mâle) va se déposer sur le pistil (organe femelle) : il s’agit de la fécondation. On obtient donc des fruits et donc de nouvelles graines. Ce qui nous permet de manger  des fruits et des légumes et donc nous donne la vie.

Les abeilles en danger :

Les pesticides sont le principal danger des abeilles, notamment les néonicotinoïdes.

Alors il faut qu’ils soient interdits à la production et  à la vente pour préserver nos amis les abeilles.

Les abeilles comptent sur NOUS !

Nous remercions Stéphane et Charlotte pour leur savoir, leur partage, et leur générosité ainsi que l’entreprise IVECO pour leur accueil.

Les élèves de la classe de CE1-CE2-CM1-CM2 et leur maitresse.

 

Visite du Vieux Lyon avec la classe maternelle / CP

Nous avons commencé notre journée par la visite contée du Vieux Lyon avec la Compagnie Cybèle. Clémence, notre guide, à travers l’histoire de la vache Mélodie, nous a montré la cathédrale Saint Jean. Puis nous sommes partis à la recherche de la vache de notre histoire, à travers les rues du vieux Lyon et de ses traboules…

Nous avons chanté accompagné par le ukulélé de Clémence :

Chanson pour retrouver la Vache Mélodie :

      La chanson de Mélodie - Lucille Payen

 

Chanson : Rock-and-Roll des gallinacées :

      Rock And Roll Des Gallinacés - Various Artists

 

 

 

Découverte du musée de Beaux Arts par la classe maternelle / CP

Après la visite du vieux Lyon, nous  sommes allés chercher les grands avec le car de M. Fanget qui nous a tous emmené au musée des Beaux Arts, place des Terreaux.

Dans le jardin du musée, sous les arcades, nous avons fait notre pause pique-nique tant attendue :

 

Nous sommes ensuite entrés dans le musée

 

 billets d’entrée

Notre classe s’est ensuite divisée en deux pour travailler sur le thème des couleurs :

  1. Les enfants de grande section et du CP sont restés avec Véronique et Nicole pour suivre un guide qui leur a fait découvrir l’utilisation des couleurs, leur fabrication…

 2. Les enfants de Petite et Moyenne sections ont été accompagnés par leur maîtresse Brigitte et par Chahéra, ils ont travaillé sur la couleur bleu. Munis d’un petit carnet, ils devaient retrouver dans le musée, les œuvres d’art qui y étaient représentées. Puis découvrir le personnage habillé de bleu qui avait disparu et le coller sur leur carnet.

 

Visite du musée gallo-romain de Lyon et du théâtre antique à travers l’histoire de Callidore, jeune esclav

Callidore  est esclave avec sa famille à Lugdunum dans une famille très riche. Il travaille en cuisine mais il s’imagine devenir acteur, chanteur et danseur au théâtre comme Mégador, ancien esclave,  qui est devenu célèbre et qui s’est affranchi : il est devenu libre. Ainsi Callidore rate tout ce qu’il fait en cuisine.

Comme il a fait brûler la sauce, il va se faire gronder. Donc  avant de rencontrer le maitre, il va se faire réconforter par sa grand-mère qui lui raconte l’histoire d’Orphée au sujet de la confiance.

Le maitre lui annonce qu’il va partir et changer de travail. Il va être conducteur de char dans un cirque. Il est désespéré car il a peur de se faire mal. Il s’échappe et il se rend au théâtre antique et rencontre Mégadore et sa troupe. Malheureusement, il fait trébucher un danseur . Mégador est en colère mais Callidore se vante de savoir danser et être acteur. Mégador lui propose de prouver cela lors d’une représentation devant un public nombreux. Ce jour-là, il est applaudi, son maitre le découvre et l’envoie à Rome avec Mégador pour continuer sa carrière. Et là-bas, il devient célèbre et libre.

Gardons espoir en nos rêves !

Musée des Beaux Art à Lyon à travers les oeuvres de la mythologie

La classe de CE1-CE2-CM

                                                                                                                              Titre : Achille parmi les filles de Lycomède                                  Auteur : Adrien Dassier

 Date de création :      1669                                                             

Technique /support : huile sur toile

 Deux marchands ont apporté une caisse avec des bijoux, des armes, des miroirs et des vêtements. Que fait cette épée au milieu d’affaires pour femmes ?

Ulysse, déguisé en marchand, veut retrouver Achille, caché par sa maman et déguisé en femme. En effet il veut partir avec lui faire la guerre de Troie.

Il le retrouve quand l’une des femmes en réalité Achille prend l’épée, alors que les femmes à cette époque ne touchent pas les énormes.

 Un devin avait prédit à la maman d’Achille qu’il mourrait à la guerre. Elle le trempe dans le fleuve Styx pour le rendre immortel. Elle le tient par le talon qui restera son point faible.

Titre : Héraklès qui tue les oiseaux du lac Stymphale      Auteur : Antoine Bourdelle

 Date de création :      1909-1924                                        

Technique /support : sculpture en bronze 

Héraklès est nu car sa tunique l’aurait gêné et pour le sculpteur il était important de faire apparaitre ses muscles, sa puissance.

 Héraklés est habité par la force du lion de Némée : à la place de son pied il a une patte de lion.

 Son dos est penché à l’arrière donc pour ne pas tomber il s’agrippe avec les griffes de son pied.

 Il tue des oiseaux en métal avec son arc qui n’a ni corde ni flèche. Car l’homme serait caché et la sculpture est en bronze coulé dans un moule donc ce ne serait pas possible.

 Le sculpteur a fait le moule grâce à un modèle vivant (posant nu) et le visage n’est pas celui du modèle car il ne voulait pas être reconnu.

 

Titre : Persée et la Gorgone                                                               Auteur : Laurent Marqueste

Date de création :      1890

Technique /support : sculpture en marbre

 Persée va tuer la tête de la méduse pour la rapporter au roi Polydectès et délivrer sa mère Danaé.

Les cheveux de Méduse sont des serpents car elle a reçu un sort parce qu’elle se vantait d’être la plus belle.

Persée a les chaussures volantes d’Hermès, il a le casque invisible d’Hadès, il a l’épée et le bouclier miroir d’Athéna.

Persée met le miroir en face de la Gorgone et en voyant son propre regard elle se pétrifie.

Persée lui tranche la tête et Athéna la met sur son bouclier car elle garde son pouvoir.

Le sculpteur a utilisé le marbre pour ses veines qui donne une impression très réaliste.