Rédaction

Voici les textes écrits par les élèves à partir de la sculpture de Camille Claudel « La valse »

L’amour est infini comme le soleil et la lune qui s’allument dans le ciel

La douceur de la valse conduit une femme et un homme à l’amour

La danse dans le ciel est lumineuse

Rafael

Tous les deux dansent en amoureux

Comme un arbre qui pousse pour eux

Elle l’aime, lui aussi

L’amour infini passe dans leur cœur

L’amour : une pure beauté

Antoine

C’est un arbre, un arbre de la vie et de l’amour

Deux brindilles d’herbe enlacées, amoureuses

Un bal de liberté, des gestes sensibles comme un nouveau né

Une danse fluide comme le vent qui fait bouger l’herbe

Qui ne tombe jamais : elle est ancrée

Adèle

L’amour est infini

Les amoureux s’envolent dans leur pays

On ne sait pas qui danse

La robe de flamme éblouit les yeux de tous ceux qui la regardent

Ils dansent une valse à mille temps

Ils sont ancrés comme un arbre solide et paisible

Lison

Bal de joie, magique comme la fumée derrière les génies
Danse fraternelle de la liberté
Quelqu’un est mort

Julien

Ils sont ancrés dans le présent

Ils s’embrassent et ils dansent en liberté

Il lui donne une fleur

Clémence

La nuit autour du feu

Ils sont dans la danse

Ils ne peuvent plus s’arrêter de valser

Ils croient qu’ils sont dans le vent, ils sont amoureux

Ils veulent regarder le paysage tous les deux dans la même direction

Alaïs

Un cœur ancré qui veut de la liberté

Seule au monde une fleur s’ennuie sur sa planète

Un jour un homme vient

La fleur est joyeuse

Il repart, elle est triste

Antoine

De l’amour léger qui s’envole dans l’arbre à cœur
Les deux danseurs sont enlacés dans la fleur de la sensibilité
Tressés dans la flamme du silence
Jorane

La fleur s’envole vers l’amour

La voix de la légèreté s’envole vers la liberté

Les jours se transforment en velours

Ta voix m’emmène vers tes yeux étincelants

Je ne peux pas te quitter du regard

Sinon je mourrais

Les jours veloutés s’éteignent et je te vois une dernière fois

Avant de mourir je te fais mon plus beau sourire

Théa

C’est une valse élégante, légère come une plume qui s’envole

Pleine d’amour comme un cœur envoûté

Mais une épine traverse son cœur

La valse se termine

Camille

Il l’embrasse ; elle le rejette

Seul au monde il est en larmes

Il se dit : « je devrais l’inviter au bal »

Lola

L’amitié, l’amour comme le cœur d’une fleur, d’un arbre

La fleur s’envole avec gentillesse

Elona

Une femme regarde un homme droit dans les yeux

Comme un arbre regarde un autre arbre

L’homme donne une fleur à la femme

Kole

Les danseurs s’envolent comme une fleur court dans l’air

Ils se posent sur un arbre d’amour et s’embrassent en douceur

Ils sont joyeux en liberté ; la flamme d’amour s’allume

Julian

De l’amour, du cœur puis un jour la femme le repousse

Il a mal au cœur

Océane

Il l’embrasse, enlacés. Seuls au monde ils tournent.

Ancrés dans le vent, ils bougent sans tomber. Elle agite son doux froufrou.

Ils se tressent, ils se mêlent, ils s’emmêlent émerveillés : ils s’aiment

Olivia

La douceur court, s’envole, rejette les méchancetés

Elle tresse les liens d’amour et se transforme en bal de liberté

Et les cœurs s’ouvrent à jamais

Tom

C’est de la joie qui s’envole, de la douceur, de la danse et de l’amour

Le silence règne, la liberté est infinie

Une fleur légère regarde la beauté du paysage

Tia

Festival du cinéma et visite du GAC

LUNDI 11 FÉVRIER

Visite de la salle d’exposition du GAC :

Les enfants de la classe maternelle/CP sont allés visiter l’exposition « à table » de MENGZHI ZHENG, au GAC d’Annonay. Ils ont pu observer les photos de l’exposition et surtout les « maquettes abandonnées » de l’artiste.

 

FESTIVAL DU PREMIER FILM DES MATERNELLES / CP

Après l’exposition les enfants sont allés voir « le quatuor à cornes ».

Aglaé la pipelette, Rosine la tête en l’air, Clarisse la peureuse et Marguerite la coquette ne se contentent pas de regarder passer les trains. Ce petit troupeau de vaches vous entraine dans leurs aventures à travers ce programme de 3 courts meuhtrages plein de tendresse et d’humour !

FESTIVAL DU PREMIER FILM DES CE/CM

Après un travail en classe sur le Paris de la « Belle époque » et les nombreuses personnalités ayant vécu à cette époque (artistes, scientifiques, littéraires…), les élèves ont vu le dessin animé « Dilili à Paris ».

Résultat de recherche d'images pour "dilili à paris" Après avoir donné des suites à son triomphal Kirikou et beaucoup joué avec les ombres des princes et princesses de multiples contes, Michel Ocelot, le réalisateur, prend ses quartiers dans un Paris du temps jadis pour y ancrer des préoccupations très contemporaines. Petite fille kanak habillée comme une poupée, Dilili a été envoyée en France pour figurer dans un « village indigène » offert aux regards des Parisiens en quête d’exotisme. Mais cette gosse qui parle comme un livre — Louise Michel a été son institutrice en Nouvelle-Calédonie — ne veut pas repartir sans découvrir les beautés et les mystères de la capitale. Orel, un jeune et beau livreur, lui propose de la balader à bord de son triporteur. Cela tombe bien : il connaît la grande cantatrice Emma Calvé, qui fréquente le Tout-Paris. Cela tombe mal, aussi : depuis quelques jours, des fillettes disparaissent aux quatre coins de la ville. La rumeur enfle, et les crieurs de journaux le confirment : c’est un coup des Mâles-Maîtres, une secte de sales types. La balade de Dilili et de son ami Orel se transforme en enquête…

Messages cadeaux

Les élèves ont fabriqué chacun une carte postale, ont tiré au sort un habitant de l’Ardèche et lui ont adressé un message de fraternité via La Poste. Bonne réception !

 

Je vous offre de l’amour, de la liberté

une main tendue sous un beau coucher de soleil

Je vous offre de la joie et de la rigolade !

Lola


Je vous offre de la solidarité

Respirons la liberté, l’amour de l’humanité

Sentons la chaleur des couleurs

Tenons bon, il y a une île aux trésors

Amitié et paix

Lison


Je vous offre de la liberté et de la joie

Tenons bon et ayons confiance

Tom


Je vous offre du bonheur

De l’amour et de la liberté

Une bonne vie de partage

Et de la rigolade

Alaïs


Je vous offre de l’amour dans vos coeurs

Etre ensemble dans la vie éternelle

Une chaleur dans la mer de nuages

Julien


Je vous offre une main tendue, solidaire.

La liberté éternelle, un coucher de soleil rempli de chaleur pour réchauffer nos coeurs

Ayons confiance dans la différence

Aimons nous, respectons nous. Nous sommes la vie.

Un petit point au milieu de l’immensité, l’humanité.

Adèle


Je vous offre un merveilleux coucher de soleil

Sur une mer de nuages

De la joie et du partage

Des poèmes et des chansons, libres comme les papillons.

Clémence


Je vous offre une main tendue, de l’aventure et de la joie,

Je vous offre une vie libre comme l’oiseau dans le vent.

Camille


Je vous offre de la liberté et de la solidarité

Un soleil de joie

Pour vous, de la beauté, de l’amour et de la paix

Jorane


Je vous offre la joie de l’amour qui nous fait respirer

Tenons bon, tenons bon comme le calme d’une chanson

La chaleur d’un poème

La vie solidaire

Olivia


Je vous offre de l’amour Grand comme mon coeur

Un immense coucher de soleil joyeux

La vie à se partager

Elona


Je vous offre de l’amour, un coeur immense

Faisons une aventure, découvrons des fleurs

Ensemble pour l’éternité

Antoine


Je vous offre un beau coucher de soleil

Une main tendue remplie d’amour et de liberté

Antoine


 

 

 

 

Rédaction : textes élus de la semaine

A partir de « La nuit étoilée de Van Gogh« , les élèves ont laissé cours à leur imaginaire….

Le soir arrive, les lumières s’allument, le calme règne. Les montagnes s’endorment dans la douceur de la nuit étoilée. Les animaux nocturnes se réveillent.

Tom


C’est une galaxie de soleils, d’étoiles, de planètes, de saisons, de neige, de vent.

Mélange de couleurs, de lumière, de délicatesse et de sévérité.

La vie

Créateur d’émotions

Camille


Ombre du loup sur la montagne

Qui regarde, triste, le château

Se rappelant sa solitude, abandonné sur la route

Kole


 

Rédaction : textes élus de la semaine

Tellement il était difficile de choisir, cette semaine 3 textes sont élus et publiés!

Je suis joyeuse, je suis le soleil qui brille. Je me sens un macaron qui se fait manger lentement avec un verre de lait. Et soudain, je suis en colère, je suis un volcan qui explose.


Je suis le roi des glaces qui a sa montagne qui explose. Je suis en colère, je demande aux responsables pourquoi ils ont fait cela, tout détruit. Ils me mettent à terre et quelques temps j’ai de la haine pour eux. Après je suis le soleil qui ré apparaît.


Je suis une rose, une rose très calme. Je danse par le vent, un vent si fort que je m’envole et je deviens un oiseau. Je m’envole vers le ciel toucher les nuages et je deviens un nuage, un nuage qui pleut et je suis une des gouttes. 

Une goutte qui tombe dans un lac et ce lac se transforme en lit : je me couche dedans et je m’endors.


 

Textes libres élus de la semaine

Un jour, j’ai vu une chienne et elle m’a léché la main et ça m’a chatouillé. Après, sans faire exprès, elle m’a mordu : je crois que je lui ai fait peur car j’ai du faire un geste brusque sans m’en rendre compte. Ensuite, j’ai vu qu’elle n’avait pas de collier. J’ai voulu la prendre mais j’ai réfléchi qu’elle devait faire sa vie.

Antoine CE1


Qui est-ce ?

A lui, je lui raconte tous mes secrets. Je lui parle mais je l’écoute aussi. J’aime bien ses yeux car je vois son humeur. C’est mon petit gourmand, mon calinou, mon joueur, mon dormeur. Je le caresse et lui me fait des bisous. Dès que je lui donne ses croquettes, il me dit à chaque fois merci. Je l’adore, il comble mon amour. Alors, vous avez deviné ? C’est mon chat, mon doudou. C’est mon petit bou-de-chou.

Olivia CM2


 

Rédaction : les textes élus de la semaine

Les chats sont gentils, affectueux mais ils ont leur liberté. Il ne faut pas les maltraiter. A quoi ça sert de prendre un chat si on ne s’en occupe pas ?

Julien


La mer de nuages

Pendant les vacances, je suis allée me promener à la montagne près de Grenoble. Arrivée dans un lieu au panorama magnifique, je me suis penchée pour voir l’horizon. On voyait une mer de nuages qui recouvrait les villes. La mer était blanche mais pas pâle. On voyait les vagues qui roulaient en formant mon imagination. Parfois, je voyais une cascade ou un char des romains…. On pouvait apercevoir le train d’en haut qui allait de gauche à droite. Je voulais sauter dedans, dans les nuages blancs qui m’appelaient en sifflant, en sifflant un air si doux que je m’envolaient avec le vent.

Olivia


 

Compte rendu d’élèves du débat philo

Que veut dire « Réussir sa vie » ?

C’est avoir un bon travail et l’aimer. Et avoir envie d’y aller chaque jour, sinon on n’est pas heureux.

Pouvoir se nourrir.

Avoir une maison.

Avoir de l’argent pour payer

Avoir une famille, des amis, être entouré ; partager de l’amour avec eux.

Avoir ce qu’on a besoin

Partager notre argent aveux qui n’en ont pas. Sauver / aider les pauvres mais ne pas tout leur donner. Aider ceux qui n’en ont pas à avoir un travail pour qu’ils soient autonomes et fiers d’eux.

Protéger les animaux, les soigner et pas seulement ceux en voie de disparition. Ne tuer que ceux dont on a besoin pour se nourrir ou pour que certains animaux ne nous envahissent pas.