Rencontre ce vendredi 6 décembre avec Mme la députée Michèle Victory

Nous avons partagé tous ensemble un moment de lecture silencieuse et personnelle. Moment quotidien dans la classe qui ouvre vers une meilleure compréhension du monde dans le quel nous vivons; la lecture donne les clefs de la connaissance de soi et des autres ; elle enrichit nos moyens d’expressions et permet donc de gagner de la confiance en soi.

Apprendre un mot, c’est ouvrir une nouvelle fenêtre sur le monde.

Sans oublier les bienfaits du silence !

Puis les élèves ont posé beaucoup de questions à Mme Victory sur son métier de députée. Voici un compte rendu de ce qu’ils ont retenu :

La mission du député c’est de proposer et voter des lois . Ce qui est difficile c’est de choisir des lois et de se mettre d’accord. Ce qui est bien c’est qu’un député aide à améliorer les choses. En Ardèche il y a 3 députés car 3 circonscriptions. En France, il y a 577 députés. Pour être député il faut avoir 18 ans et ne pas avoir de casier judiciaire. Pour l’accompagner dans son travail, elle a des attachés parlementaires qui gèrent ses rendez-vous, qui reçoivent des citoyens en entretien et qui l’aident dans sa préparation de dossier. Elle se rend 3 jours par semaine pour travailler à l’Assemblée nationale, dans l’hémicycle ou dans des bureaux pour travailler en commission. Elle a un badge de député pour entrer à l’Assemblée Nationale. Seuls les députés ont le droit de rentrer à l’hémicycle. Contrairement au temps des rois, aujourd’hui un député n’a pas besoin d’être riche pour être député car il reçoit un salaire. Le mandat de député est de 5 ans. Elle est députée depuis 2 ans car elle a remplacé Olivier Dussopt car elle était sa suppléante. En effet, on n’a pas le droit d’exercer 2 métiers dans la politique et O Dussopt est devenu secrétaire d’Etat.

Il y a un président à l’Assemblée Nationale qui garantit le bon déroulement d’une séance. Il est protégé par des gardes. Dans l’Assemblée Nationale, il y a beaucoup de policiers pour garantir la sécurité des représentants du peuple.

Les élèves souhaiteraient qu’il y ait une assemblée internationale pour garantir la paix dans le monde.

Textes libres écrits par les CE-CM

Les loups : J’en ai marre des chasseurs. Ils tuent les loups et encore d’autres animaux. S’il n’y avait pas de chasseurs la nature serait en paix. Même si c’est pour se nourrir, nous pouvons nous nourrir d’une autre manière.

La peur des loups : Un jour, un loup allait chasser pour sa meute et il trouva un sanglier, il le tua et il continua. Il vit des chasseurs. Ils l’attaquèrent ; on entendit des coups de feu partout jusqu’à ce que le loup meurt. Depuis ce jour, les loups ont peur de l’homme.

Ecrire à partir d’une image choisie

Deux textes ont reçu une majorité de voix et ont été élus par les autres élèves :

Je suis sur un cheval, on se balade et on va monter sur le pont d’arc en ciel. Il fait beau et il y a beaucoup d’arbres. L’herbe est très verte et on va passer au dessus du ravin. Élève de CE2

Il y a une fourmi qui sort du coin gauche et de l’autre côté de la salle, il y a une autre fourmi qui sort. Elles sont dans une cuisine et c’est le petit déjeuner pour les humains. Mais les fourmis voient des crêpes sur la table, elles arrivent toutes les deux sur les crêpes. Elles sont énervées car elles veulent chacune tout manger. Alors elles proposent de faire la bagarre : celle qui gagnera restera et celle qui perdra partira. Et elles commencent leur combat avec les épées, elles se battent longtemps et elles se rendent compte que toutes les deux sont fortes alors elles se disent qu’il faut monter sur le tas de crêpes. Mais ce sera plus violent : celui qui fera tomber l’autre restera et l’autre mourra parce que ce sera tellement haut ! Elles se bagarrent mais finalement les deux tombent alors elles se disent qu’elles pourraient être amies et partager les crêpes. Elles deviennent donc de vraies amies et sont rassasiées. Élève de CM2

Débat philo : qu’est ce que le courage ?

Voici les prises de notes de 2 élèves pendant le débat et les dessins réalisés relatifs au courage.

C’est de ne pas rester dans sa bulle, d’en sortir.

C’est d’ouvrir la porte.

C’est affronter ses peurs. Parfois les peurs partent en grandissant, avec le temps mais il faut les aider à partir.

C’est aller de l’avant et jamais reculer.

C’est de ne pas laisser tomber tes amis ou des inconnus, de les aider quand ils ont des ennuis, même si c’est dangereux.

C’est oser même si on a peur. Il faut être courageux mais en étant conscient de ce qu’on fait.

Il faut se battre pour ce qu’on soutient, même si on se fait mal.

C’est de pouvoir parler devant les autres, devant des gens que tu ne connais pas.

On peut être courageux et se mettre en danger. Attention !

Le courage c’est aussi de s’occuper de soi et pas toujours que des autres.

C’est aussi de savoir dire STOP à quelqu’un.

Pas exemple, quand tu changes d’école, c’est d’avoir le courage d’aller voir les autres.

Avoir du courage c’est avoir confiance en soi et ne pas écouter les autres qui nous disent qu’on n’ y arrivera pas.

C’est aussi rester calme et ne pas paniquer. Le courage c’est savoir attendre le bon moment.

Le courage sert à oser, à se défendre, de ne pas avoir peur. Le courage sert à avancer et à ne pas (tout) attendre.

PROJET CIRQUE : 1ère séance

Jeudi 3 octobre, l’école commence son projet cirque pour 10 séances avant la représentation du 20 décembre. Encadrés par Vincent ESTEBAN (animateur sportif d’ACTILIBRE : https://actilibre.wixsite.com/actilibre ) et leurs enseignantes, les enfants vont apprendre l’équilibre sur objets, le jonglage et les acrobaties. La classe des maternelles/CP sera aussi aidée par leur ATSEM Martine et l’AVS Véronique.

Pendant la première partie de la matinée, les enfants de la classe maternelle/CP ont commencé par des activités de jonglage à l’intérieur puis ont poursuivi par des activités d’équilibres à l’extérieur :

Puis ce fut au tour de la classe CE/CM de s’exercer :

Quels sont les enjeux de l’activité cirque ?

Les activités de cirque permettent :

– d ‘augmenter les pouvoirs moteurs : améliorer les capacités de perception, d’anticipation, développer les capacités physiques ( tonicité, équilibre, …)

– de développer des capacités affectives et relationnelles : communiquer et travailler avec les autres, rechercher et maîtriser le risque («l’exploit»), accepter de montrer aux autres, pouvoir regarder les autres, réaliser à plusieurs un numéro.

– de développer des capacités cognitives : comprendre, mémoriser, créer en recherchant l’originalité

Visite du village avec Marguerite

Impressions des élèves :

-Visite drôle : « Marguerite oubliait des mots, confondait des mots, elle faisait beaucoup de jeux de mots ». « Le jeu de rôle, où nous avons recrée la course à l’oie était très sympa ». Le nom du bar : le 20 100 o »

-« Nous avons appris beaucoup de choses : l’ancienne église où il y a maintenant la Poste et la bibliothèque ; le mot marguerite en toutes les langues ; le lavoir ; les tunes (tunnels) ; la rue des Esclops, rue par laquelle les ouvriers passaient pour aller à l’usine de la Rivière ; les différentes messes de la semaine (7h30, 9h….)pour les ouvriers, pour les femmes, les hommes… ; le lien entre la Scandinavie et Vanosc et le cadeau de la pierre sculptée se trouvant devant la bibliothèque ; la Place Courtoulouse, place de justice ; la maison de M Landy où Joseph Besset a fait son apprentissage; ET la pomme de terre venant d’Amérique qui est arrivée en France à 25 km de Vanosc à StAlban d’Ay.

Merci à Marguerite et au conseil municipal pour cette belle visite !

Jeu de coopération : la Tour

La tour de Fröbel : un jeu de coopération géant

Tous les élèves sont unis pour placer tous les blocs de bois afin de recréer la tour sans la faire basculer.

« Jouer : Le jeu est l’étape la plus importante du développement de l’enfant. »

Mettre son/ses talent(s) au service du groupe, faire et être ensemble, prendre des décisions, trouver le consensus, accueillir l’autre différent de soi, se faire confiance et faire confiance, se responsabiliser car la part de chacun est nécessaire : tout cela s’apprend avec l’expérience ( dans la réussite comme dans la non réussite) !