Classe orchestre

Quelques photos de la classe orchestre.

 

DSC00983bis DSC00985bis DSC00986bis DSC00988bis DSC00989bisDSC00984bis

Cette année, les CM2 sont très actifs dans la batuccada sur des rythmes endiablés.

Les CE2 et CM1 ont découvert leur instrument et avec les 5 notes acquises, ils ont appris leur premier morceau et répondent au sound painting du chef d’orchestre.

Beaucoup d’attention et de motivation sont présentes à chaque répétition du jeudi après-midi. Pourvu que l’aventure continue !

DSC00990bis

Interview d’un député par la classe de cycle 3

DSC00980bis

En effet, ce jeudi 23 janvier M. Dussopt nous a fait l’honneur et le privilège d’être présent  pour répondre à nos questions, à la suite de notre projet citoyen. En classe, nous avions au préalable étudié ce qu’est une loi, son élaboration, le rôle d’un député et le fonctionnement de l’Assemblée Nationale.

Mais nous avions encore beaucoup de questions entre autres sur son rôle en Ardèche, sur la Constitution, sur l’immunité parlementaire, les amendements ( modification ou suppression d’article d’un projet de loi),  sur la navette parlementaire, la commission mixte paritaire… auxquelles M. Dussopt a répondu avec clarté et précision.

M. le député nous a également expliqué le rôle de contrôle de l’Assemblée Nationale vis à vis du Gouvernement, la possibilité pour le Président de la République de dissoudre l’Assemblée s’il n’est pas d’accord avec elle.

L’Assemblée Nationale, véritable petite ville dans la ville, était avant la Révolution Française le Palais Bourbon.  Désormais, au coeur de l’hémicycle se discutent et se votent les lois. Dans 90% des cas, la proposition de loi émane du gouvernement : c’est un projet de loi qui est soumis au président de l’assemblée Nationale. Celui-ci dit de quelle commission relève ce projet de loi.  Cette commission examine cette loi, fait des auditions de Président d’association….. pour avoir leur avis. La commission désigne un rapporteur qui présentera son rapport à la commission qui votera le texte ou demandera des modifications. Enfin devant l’Assemblée le rapporteur expliquera ce que la commission a décidé. Le vote des députés de l’Assemblée Nationale aura lieu. Ensuite, la loi sera présentée au Sénat : c’est la navette parlementaire. En cas de désaccord, une commission mixte paritaire réunissant 7 députés et 7 sénateurs se met alors en place. S’ils se mettent d’accord le Président de la République promulgue la loi et elle parait au Journal officiel. Sinon c’est l’Assemblée Nationale qui a le dernier mot.

Cette interview a été enregistrée par Radio Elyco, radio scolaire.

Ce projet se clôturera par la visite de l’Assemblée Nationale lors de notre séjour à Paris le 12 et 13 juin 2014.

DSC00977bis DSC00978bis

Inauguration de la fresque coopérative sur la paix le 14 novembre

DSCN7978 DSCN7990 DSCN8012 DSCN7974bis

Les élèves du cycle 3, encouragés par leurs camarades de CP et CE1 ont inauguré leur fresque coopérative avec Mémona Hintermann et Lutz Krusche ainsi que 600 autres élèves.

Cette fresque est un véritable hymne à la paix, au partage, à la joie, à la diversité, au respect.

En effet, il faut dépasser la haine. Comment ?

Apprendre. Connaître la vérité sur notre histoire. Accepter. Relever la tête. Avancer et vivre dans le présent.

Il faut cultiver la réconciliation qui n’est jamais complètement acquise.

La culture, l’art est un langage universel qui rapproche les gens.

Cérémonie du 11 novembre

Pour la commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918, des élèves du cycle 3 ont lu avec brio des textes sur la paix, ainsi que la tolérance, la différence.

RÊVE DE PAIX

Vivre ensemble est une aventure où l’amour, l’amitié est une belle rencontre avec ce qui n’est pas moi, ce qui est toujours différent de moi et qui m’enrichit.

Imagine tout le monde vivant dans le présent, vivant en paix et partageant le monde.

 

DSC00681

Fresque coopérative

DSC00561Avec 8 autres classes du bassin annonéen, la classe de cycle 3 de l’école Raymond Aubrac a travaillé sur une fresque avec pour thème : la paix, la différence, la diversité, la tolérance.

Sur cette fresque ainsi que sur d’autres supports, les élèves de la classe ont approché la technique du Street Art en maniant les bombes de peinture, en fabriquant des pochoirs de mots en relation avec notre thème. Le tout décoré avec des Posca.DSC00551 DSC00559 DSC00554 DSC00556

Ils se sont également initiés au patchwork traduisant la diversité des tissus et des cultures. La machine à coudre n’a plus de secret pour eux!!!!

DSC00580

Enfin, ils ont dessiné leur ami imaginaire venu du pays de leur rêve.

20130924_115009

La fresque sera dévoilée pendant le moment fort du jeudi 14 novembre au gymnase du Zodiaque à Annonay avec la présence de Mémona Hintermann et Lutz Krusche.

Une inauguration de tout notre travail aura également lieu à Vanosc à une date qui reste encore à confirmer.

DSC00576 DSC00573 DSC00572 DSC00571 DSC00564

Poésie

Voici les réflexions et l’illustration de Kylian à propos d’une poésie sur la différence : DSC00578

La différence c’est l’apprentissage de la connaissance et non à la haine

Kylian Laurent

N’imitez rien ni personne un lion qui copie un autre lion devient un singe

Victor Hugo

Le racisme est le reflet de la bêtise Humaine

S.O.S racisme

L’homme, blanc en Europe, noir en Afrique, jaune en Asie et rouge en Amérique, n’est que le même homme teint de la couleur du climat

Buffon(1707-1788) philosophe

L’enfant noir et l’enfant blanc ont tous les deux le sang rouge

S.O.S racisme

Dévoilement de la plaque de la rue Mémona Hintermann Afféjee

Samedi 28 septembre

C’est fait ! Mémona Hintermann a son nom de rue dans notre commune de Vanosc !

A cette occasion, les élèves lui ont rendu hommage en citant des moments marquants de son livre « Tête haute ». En effet, son livre a été riche d’enseignements pour tous !

DSC00543 DSC00538

DSC00531 DSC00518Aujourd’hui membre du CSA, hier journaliste à France 3, grand-reporter de guerre, Memona Hintermann a connu une enfance dans la pauvreté la plus extrême sur l’Ile de la Réunion, née d’un père musulman et absent, et d’une mère catholique et sans le sou. C’est grâce à l’école, le concours de l’ORTF, et une volonté acharnée, que la jeune fille d’alors se hisse au poste de journaliste, et arrive en France. 
En parcourant son livre « Tête haute », voici les moments et les différentes réflexions qui nous ont marqués:

Nous ne sommes pas obligés de nous aimer mais nous respecter est dans l’intérêt de tous.

En effet, personne n’a le droit d’imposer à personne sa loi, ses coutumes, sa religion. TOUS EGAUX !

Personne ne peut nous forcer à nous sentir inférieur sans notre consentement.

La devise de Mémona : Tenez bon, restez debout, ne perdez pas l’espoir. Et oui ! Pourquoi pas ? Il ne faut jamais baisser la tête ; on peut, si on veut.

C’est grâce au travail et à l’apprentissage qu’on est libre. Le savoir est notre richesse.

La pauvreté est un fardeau très lourd qui marque à jamais mais qui nous apprend à nous battre, remonter si l’on veut survivre.On se réjouit alors des choses les plus minuscules….

Dans son livre, Mémona Hintermann rend également en grand hommage à sa maman: elle nousa toujours laissé croire que la vie serait plus belle un jour. Rien ne tue l’espoir tant qu’on y croit. La force l’énergie de l’espérance nous a tous portés. La volonté de réussir, le courage d’être optimiste la joie de vivre.

Mémona ne renonce jamais : elle a un but, elle s’accroche, va jusqu’au bout de son rêve.

Mémona Hintermann montre que rien n’est jamais joué : nos destins nous appartiennent, et malgré les épreuves, il est toujours possible de s’en sortir.

 

Mémona Hintermann et Lutz Krusche

Ce vendredi 27 septembre

Avec beaucoup d’enthousiasme et d’émotions, les élèves de cycle 3 et leur maitresse ont eu le privilège de rencontrer Mémona Hintermann  et son mari Lutz Krusche à qui ils ont posé de nombreuses questions.

Avant de répondre aux élèves, les premières paroles de Mémona Hintermann ont été pour citer les valeurs de la République auxquelles Lutz et elle croient beaucoup : LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE. Essentielles pour créer du lien entre les individus et se respecter.

En classe,  les élèves ont étudié son livre « Tête haute » à travers  des extraits marquants de sa vie personnelle et professionnelle. Ils ont été touchés par son message d’espoir, sa vitalité, son courage et sa combativité.

Pour répondre aux questions des élèves, elle cite notamment Beaumarchais : »Je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer. »

Puis cette phrase  » On est toujours du pays de notre enfance. »

Grâce à cette interview, nous avons également appris à connaître Lutz Krusche, grand journaliste allemand et qui nous a également délivré un  important message d’optimisme, de joie de vivre et d’espérance.

 

Un profond merci à tous les 2 pour ces instants mémorables !

DSC00500photo1DSC00496