Enregistrement en studio et tournage d’un clip pour les VAN RAYMONDS

Nous sommes  Tia, Olivia, Adèle, Camille, Thomas, Joshua, Joane, Clémence, Wayann, Nathéa, Evelyne, Julien,  Lilou, Johan, Paul Eric, Gil, Tomy, Gabriel, Louise, Eva, Esteban, Kristopher, Lila, Léo, Kolia, Tom, Madisson, Tomy

Nous sommes un groupe…  à dimension variable…

Nous avons déjà un répertoire de 4 chansons…

Nous venons d’enregistrer une de nos chansons en studio… Un moment fort en émotion !

et tourner un clip avec un car de la Vanaude, leS45 à Vanosc…

Clip que vous pourrez découvrir ensuite sur internet…

Notre première prestation en public est prévue le samedi 19 décembre à 11h sur les places des Cordeliers et de la liberté à Annonay…

 

2015-12-10_21h58_322015-12-10_22h01_24 2015-12-10_22h00_37 2015-12-10_21h59_34  2015-12-09_21h16_10 2015-12-09_21h15_24 DSC05050DSC05099 DSC05075 DSC05059 DSC05056

 

 

Nous avons hâte de vous rencontrer et partager notre aventure artistique sur une scène avec vous…

Une jeune volcanologue dans notre école !!!!

DSC04976 DSC04978 DSC04986 DSC04987 DSC04990 DSC04991 DSC04995

 

Mardi 10 novembre, Maéva, volcanologue, nous a passionnés. En effet, elle nous a fait voyager dans le monde des volcans, au coeur de notre planète Terre. La participation des élèves était active et intéressée. Un grand moment riche de connaissances !

Les élèves ont appris ou redécouvert  :

  •  La terre tourne sur elle-même et autour du soleil (jour, nuit), la lune a une face cachée.
  • la Terre est constituée d’une croûte, manteau, noyau.
  • à la surface, il y a des plaques tectoniques :

Si elles s’écartent ou si l’une passe sous l’autre: cela forme un  volcan.

Si deux plaques se rencontrent : une montagne apparaît.

  • Les différentes parties du volcan (bombe volcanique, fontaine de lave, cheminée volcanique, chambre magmatique et les différentes couches des différentes éruptions avec les roches refroidies et le gaz qui permet l’explosion).
  • la lave est plus chaude quand elle a  la couleur jaune plutôt que rouge.
  • Il existe 2 types de volcans :

Volcan explosif (fumées) : il y a tellement de gaz que cela explose et la lave explose en poudre de cailloux = cendre. Ce sont les nuées ardentes. Très rapide donc très dangereux.

Volcan effusif : avec petites explosions et coulée de lave.

  • La différence entre les 2 dépend de la quantité de gaz dans le sol.

 

Le métier de VOLCANOLOGUE  est un travail de prévention des irruptions et de prédiction de  la trajectoire de la lave. = sécurité.

 

Un immense MERCI à Maéva, qui nous a fait partager sa passion de manière extrêmement pédagogique ! BRAVO ! Ce fut un réel plaisir et un honneur ! 

Nous te souhaitons une belle expérience au Mexique avec le volcan Colima!

 

 

Cycle 3 Enregistrement de leur 1ère émission radio avec Radio Elyco

      06Vanosc live 1

Et voilà ! Vous pouvez l’écouter et la réécouter ! Bravo chers élèves !

Participation de 5 élèves de cycle 3 à la cérémonie de la déportation

En présence de M.Saurel, ancien déporté, les élèves ont lu avec émotion et conviction le texte suivant :

  •  Tenir » ce fut le verbe le plus conjugué par tous « ceux » de la concentration.
  • « Tenir », c’était ne pas mourir de faim, en dépit de l’indigence des rations distribuées…
  • « Tenir », c’était ne pas mourir de froid sur les chantiers, dans les carrières ou sous les tunnels balayés par la bise, les tourbillons de neige et les rafales rageuses de la pluie…
  • « Tenir », c’était ne pas tomber foudroyé par deux coups de mousqueton tirés de quelques mètres, ou le foie éclaté par le poing meurtrier d’un kapo…
  • « Tenir », c’était ne pas partir avec ses tripes, dans un recoin des latrines, parce que la dysenterie vous avait marqué de son signe…
  • « Tenir », encore et par-dessus tout, c’était ne pas laisser le « cafard » s’installer dans les esprits, le défaitisme pénétrer dans les cœurs et le doute envahir les âmes.
  • « Tenir », c’était penser : « Quand je sortirai de là » alors qu’on savait n’avoir qu’une chance sur cent d’en sortir.
    C’était se dire : « Ils nous le paieront un jour » alors qu’on savait déjà qu’ils ne nous le paieraient jamais.
    C’était affirmer : « Je n’ai pas faim » alors que la disette vous crochetait l’estomac ; « Je n’ai pas froid » quand on claquait des dents… « Je n’ai pas mal », en regardant les zébrures violettes que les lanières de la schlague avaient marquées sur vos bras et sur vos reins.
  • « Tenir », c’était vouloir résister avec obstination, envers et contre tout, quoi qu’il arrivât, c’était garder sa foi et son moral autant que ses os, et la peau qui les recouvrait ; c’était rester fidèle à l’idéal dont on avait déjà pu mesurer qu’il était le frère jumeau du risque.
    D’un risque susceptible de conduire au-delà même de la déportation, et qu’entretenait la hantise hallucinante de la mort.
  • « Tenir », enfin, c’était « vouloir durer ».
    Tous, ou presque tous, ont voulu.
    Certains ont pu, d’autres pas.
    Pour ses derniers, le destin sans doute, n’était pas d’accord. »

Gaston Charlet dans Camp de concentration de Natzweiler-Struthof,

 Tous avons fait le souhait d’un monde de paix, de tolérance,  sans racisme, et antisémitisme !DSC01228 DSC01249 DSC01227 DSC01220

Journée PATRIMOINE à LYON pour les classes de CYCLES 2 ET 3

DSC011551

Nos élèves ont débuté la journée par une visite guidée de la Basilique de Fourvière dédiée à la Vierge Marie.

DSC011481

Ils ont continué par une promenade à travers quelques traboules dans le vieux Lyon, à la découverte de l’architecture de la renaissance italienne (fenêtres à meneaux, croisée d’ogives, balcons, escaliers à vis,  campaniles autrement dit « les clochers », les puits ….). Un arrêt sur la place des changes, devant la cathédrale St Jean et sur la place  Bellecour leur ont permis de découvrir l’Histoire de Lyon. Le chauffeur du car nous attendait sur cette 3ème plus grande place de France, située sur la presqu’île, autrefois  marécages, située entre la Saône et le Rhône.

Il nous a conduit dans le quartier de la Part Dieu, à l’auditorium exactement. Nous avons pu en prendre plein les yeux et les oreilles devant l’Orchestre National de Lyon qui interprétait le concert spectacle « Héros » avec les pièces de Spartacus et Gayaneh. Magnifique !

Et le tout, sous le soleil !

DSC011161 DSC011261 DSC011271 DSC011331 DSC011351 DSC011361 DSC011421  DSC011511 DSC011521  DSC011611DSC011621 DSC011641 DSC011701 DSC011711 DSC011831