Troubles spécifiques du langage oral

Trouble développemental du langage oral :dysphasie

SPÉCIFIQUE : pas de surdité, pas de déficience intellectuelle, pas de troubles neuro, pas de milieu carencé, pas de trouble autistique.

SÉVÈRE ET PERSISTANT : à distinguer d’un retard de langage.

 

⇒Atteinte de modules parmi :

-le niveau des sons (phonologie)

-le niveau des mots (lexique)

-le niveau des phrases (morphosyntaxe)

-l’utilisation du langage (pragmatique)

-la planification et la programmation des mouvements de la parole (dyspraxie verbale/troubles des sons de la parole)

 

→Dysphasie expressive et/ou réceptive (expression et compréhension)

Un élève TSLO :

⇒Il a des difficultés dans le langage oral qui vont retentir sur l’écrit.

♦Difficultés :

→dans l’intégration des règles syntaxiques orales puis écrites

→ dans le traitement des phonèmes

 

♦Une mémoire auditivo-verbale défaillante

APPRENDRE LE FRANÇAIS = APPRENDRE UNE LANGUE ÉTRANGÈRE

 

Double-tâche et TSLO

L’enfant dysphasique est en double tâche constante.

En réception, dès que l’enfant reçoit un message oral :

-si situation inhabituelle

-si le contexte n’est pas porteur

-si les informations sont nombreuses

 

En expression, dès qu’il parle l’enfant doit :

-conceptualiser le contenu du message

-le mettre en mots

-organiser la séquence de phonèmes correspondant à l’image sonore des mots

-articuler son message

 

⇒Comment repérer les signes ?
  • Des difficultés de compréhension
  • Un retard à l’association de mots, pathologique :

-ne pas associer 2 mots à 2 ans

-ne pas faire une petite phrase (S+V ou V+S) à 3 ans

  • plus tard, en situation scolaire on sera attentif à :

-un manque d’intelligibilité

-l’hypospontanéité du discours avec l’utilisation de gestes

-un manque du mot (cherche, utilise des mots valises « truc »)

-des difficultés de construction des mots ou des phrases

-l’utilisation de paraphasies sémantiques ou phonologiques

L’intelligibilité de l’enfant : c’est elle qui conditionne ou non les répercussions sociales et sa souffrance. 
  • Difficulté d’apprentissage de la lecture
  • Difficulté de compréhension des consignes si elles ne sont pas systématiquement explicitées par une démonstration, des consignes visuelles)

Pour les dysphasies mixtes :

  • Enfant attentif à l’expression du visage (semble lire sur les lèvres, observe comment font les autres…
  • Répercussion avec les capacités d’attention auditive
  • Répercussion sur la sociabilisation